Vous ne gagnez plus en Force ? Voici les 8 raisons qui vous font stagner ! (Partie 2)

Voici la suite de la première partie des 8 raisons qui vous font stagner et pour quoi vous ne gagnez plus en force !

5 – Vous ne vous concentrez pas assez sur votre mobilité

Nous savons déjà à quel point l’efficacité des mouvements est importante pour pouvoir déplacer des poids – plus vous pourrez contrôler les déplacements de votre corps autour de la barre (ou avec la barre), plus vous serez en mesure de soulever des charges importantes. Le problème est que les gens oublient que notre mobilité et notre mécanique sont intrinsèquement liées. L’overhead squat nécessite une bonne mobilité des épaules, des poignets, des hanches et des chevilles. Si vous avez une défaillance dans l’un de ces domaines, vous vous heurterez à un plafond qui limitera le poids que vous pourrez soulever, à condition que vous soyez déjà capable d’effectuer le mouvement proprement dit. Alors, il est impératif – nous disons bien IMPÉRATIF – que vous consacriez du temps à améliorer votre mobilité et à apprendre à bouger votre corps efficacement CHAQUE JOUR. Sam Dancer, qui a soulevé 655 lbs aux JO l’année dernière, a passé trois heures à travailler sur sa mobilité tous les jours pendant trois mois.

6 – Vous ne mettez pas l’accent sur la force

La philosophie du CrossFit ®* consiste à être compétent dans plusieurs domaines de la forme physique (vitesse, coordination, mobilité, etc.). Le but étant d’être un athlète équilibré, mais parfois les gens vont naturellement vers l’amélioration de certaines compétences au détriment des autres, intentionnellement ou pas. Bien entendu, il n’y a rien de mal à vouloir devenir un athlète plus souple si vous ne pouvez pas vous mettre dans les bonnes positions pour soulever un poids lourd (comme expliqué ci-dessus). Mais si vous passez la majeure partie de votre temps à travailler sur votre mobilité sans réellement être capable de soulever de lourdes charges, votre force stagnera. La même chose vaut pour les personnes qui veulent améliorer leur endurance cardiovasculaire. Certes, on peut courir, ramer et faire des double-unders. Pendant que votre cœur s’améliore, vos muscles ne sont pas soumis à une pression et ne soulèvent pas de lourdes charges ; ce qui signifie que vos fibres musculaires ne subissent pas de microtraumatismes et ne se développent pas comme elles devraient le faire. Bien sûr, le revers de cet argument est que si vous passez trop de temps à travailler sur votre force, vous déclinerez dans d’autres domaines. C’est pour cela que l’équilibre est le maître mot, ce qui peut être difficile, surtout pour les débutants. Mais si vous savez que vous avez un sérieux déséquilibre dans votre forme physique et que votre force vous limite, parlez-en à votre coach et développez ensemble un plan pour vous concentrer davantage sur l’amélioration de vos faiblesses sans négliger d’autres domaines.

7 – Vous craignez l’échec

J’ai un vieil ami dans ma box qui est très fort, mais il pourrait l’être encore plus. Son problème ? Il a peur d’échouer et de rater ses lifts. Cela est dû, en partie, à la difficulté qu’il éprouve pour se relever du squat, mais aussi à ce qui se passe dans sa tête, une voix intérieure qui lui répète qu’il n’est pas capable de supporter tout le poids qu’il doit soulever. Ce sont deux facteurs puissants qui limitent son développement. Comment pouvez-vous augmenter votre force si vous avez trop peur de rajouter du poids sur la barre ? Vous pourriez réellement soulever ce poids si vous aviez la confiance pour essayer, mais votre peur de l’échec vous poussera toujours à soulever 5 ou 10 kg de moins que vos véritables capacités. Je comprends que pour de nombreux athlètes, l’idée de retenter le même poids après un lift raté est une perspective effrayante et embarrassante. Mais personne ne va vous juger pour avoir tenté de réussir quelque chose, c’est le signe que vous sortez de votre zone de confort et que vous vous efforcez de trouver de nouvelles limites dans l’espoir de devenir un meilleur athlète, surtout si vous continuez à essayer encore et encore. Un excellent moyen de développer votre confiance est d’apprendre à effectuer efficacement un mouvement avec un poids léger. Une fois que vous êtes sûr que vous pouvez laisser tomber la barre en toute sécurité, vous pouvez attaquer des poids plus intimidants avec plus d’assurance. Vous ne devriez pas avoir peur de l’échec, vous devriez être plus préoccupé par les raisons pour lesquelles vous avez peur. Quand vous trouverez l’origine du problème (qu’il s’agisse d’un sentiment d’embarras ou d’un manque de technique), alors vous saurez sur quoi travailler.

8 – Vous ne mangez pas correctement

Une composante importante du processus de musculation, en plus de l’augmentation du volume de travail, de l’ajout de poids et de la récupération, c’est l’apport suffisant de carburant à votre corps. Lorsque vous avez une séance d’entraînement intense, votre métabolisme s’accélère pendant des heures après avoir quitté la box. Vous devez donc fournir à votre corps les protéines, les glucides et les graisses dont il a besoin pour que vos muscles se régénèrent et deviennent plus forts. Si vous ne le faites pas, votre corps commencera à brûler à la fois votre graisse et votre tissu musculaire existant, ce qui n’est évidemment pas très bon. Michèle Letendre, qui a terminé 4e aux Games en 2014, consommait six repas par jour. Elle s’entraînait deux fois par jour, mais le plus important est que vous devez manger en fonction de vos objectifs. Si vous avez du mal à franchir un plateau, pensez à ajuster votre alimentation pour permettre à votre corps de supporter des charges plus lourdes.

Source : Boxlifemagazine.com