Comment traiter les douleurs cervicales ?

Pour les êtres humains, le cou est l’une des zones les plus vitales du corps et c’est aussi l’une des plus vulnérables. À longueur de journée, le cou supporte tout le poids de la tête et toute lésion ou blessure sera immensément douloureuse. Les blessures dans cette zone peuvent provoquer une raideur et une immobilité dans tout ou partie du cou. Il est également fréquent d’avoir un certain inconfort et / ou une tension dans le cou en raison d’une position penchée ou d’une mauvaise posture prolongées. Cependant, il existe de nombreux traitements pour soulager un cou raide et la douleur associée, ainsi que des pratiques pour les prévenir ou réduire leur durée et leur gravité. Tous ces problèmes répondent à la définition des cervicalgies (douleurs du cou).

CAUSES FRÉQUENTES DE LA RAIDEUR CERVICALE

Les problèmes au cou ne sont jamais agréables à traiter. Comme il existe énormément de causes potentielles de la raideur cervicale, il peut parfois être très difficile de déterminer la cause précise de ce problème ; à moins que l’inconfort n’apparaisse juste après un accident de voiture, une chute ou un faux mouvement lors du réveil.

En général, les causes les plus fréquentes de la raideur ou de la tension cervicales se résorbent en quelques jours, et ce grâce à la robustesse de la colonne cervicale, mais elles peuvent parfois prendre un peu plus de temps. Cela peut également devenir rapidement une contrainte pour les CrossFitters adeptes de l’haltérophilie, en raison de toute la pression exercée et de l’effort demandé par cette discipline. Lorsque vous soulevez une barre lourde, les muscles du dos, des épaules et du cou sont souvent les plus sollicités. Parfois, une quantité importante d’acide lactique peut s’accumuler dans ces muscles et provoquer des douleurs intenses. À ce moment-là, vous devriez consulter un médecin, surtout si votre douleur dure plus de deux semaines ou s’aggrave avec le temps.

Le plus souvent, la raideur ou les tiraillements au niveau du cou sont le résultat d’entorses dans les tissus mous et les muscles cervicaux. Les inflammations cervicales peuvent également être dues au stress, à de l’arthrite ou à un sommeil dans une position inadéquate/ inconfortable. Les mouvements overhead des exercices fonctionnels peuvent également être un autre facteur d’inconfort dans la région du cou et des cervicales.

Des maladies plus graves et plus dangereuses peuvent causer la douleur au cou comme le cancer, les maladies auto-immunes, la méningite, une infection, une lésion de la mœlle épinière ou d’autres problèmes structurels des os et des disques. Celles-ci sont considérées comme des maladies rares et sont en général rapidement détectées et diagnostiquées par un médecin. Indépendamment de la cause de la tension, il y a certaines choses que nous faisons régulièrement qui peuvent accentuer cette douleur.

En effet, en moyenne, la tête d’un humain pèse environ 3 à 5 kg, mais notre cou peut supporter beaucoup plus. C’est important, car la pression sur notre cou augmente considérablement lorsque nous inclinons la tête dans n’importe quelle direction. Un changement de poids important lorsqu’on penche la tête vers l’arrière ou vers l’avant pourrait avoir des effets significatifs sur la pression subie par le cou. Même une légère inclinaison d’environ quinze degrés pourrait avoir le potentiel de doubler la pression exercée sur le cou. Une telle tension supplémentaire pouvant durer dans le temps, notamment chez les personnes qui sont amenées à regarder leurs appareils électroniques ou un écran d’ordinateurs pendant de longues minutes, sera un facteur aggravant de toute douleur cervicale.

SYMPTÔMES SUPPLÉMENTAIRES DES CERVICALGIES

Les muscles enflammés au niveau du cou et du haut du dos peuvent également entraîner des maux de tête, des migraines, des douleurs aux épaules et aux bras. Souvent, lorsque quelqu’un souffre de ce problème, il peut être extrêmement douloureux de tourner la tête de chaque côté. Il n’est donc pas rare que cette personne soit obligée de tourner tout son corps pour regarder par-dessus son épaule. Pour cette raison, il est habituellement recommandé qu’une personne avec un cou tendu évite de faire certaines choses telles que conduire une voiture ou d’autres activités qui exigent de tourner rapidement la tête.

CONSEILS POUR SOULAGER LA DOULEUR ET MIEUX RÉCUPÉRER

Après une séance d’entraînement difficile, un refroidissement correct et adapté est essentiel à votre rétablissement. Il peut également jouer un rôle important dans la prévention des blessures sportives au niveau du cou et du dos. L’une des meilleures techniques pour réduire la douleur d’un cou raide est la thérapie de glace. Il existe sur le marché des packs de glace pour les muscles rigides du cou et du dos qui sont conçus pour s’adapter à la forme de votre corps. L’application du froid sur le cou réduit naturellement la douleur et l’inflammation et peut souvent mener à une période de récupération plus courte.

Avec de la glace et quelques étirements simples tels que serrer les omoplates ou étirer les bras vers le haut et l’avant pourraient vous aider à soulager une bonne partie de la douleur et de l’inconfort. Masser les muscles du cou à l’aide d’une balle Lacrosse après un workout peut aider à éviter qu’ils ne deviennent trop tendus. La thermothérapie peut être un autre moyen de traiter ou de prévenir les blessures au niveau du rachis cervical. Les bains de contraste (chaud et froid) sont également une bonne option. Une autre technique qui peut être bénéfique pour la correction de la posture est la thérapie K-Taping. Cette dernière consiste à coller des bandelettes élastiques colorées sur les muscles afin d’éviter un étirement exagéré et d’augmenter leur mobilité. Mais, si vous optez pour cette technique, assurez-vous de suivre les instructions nécessaires pour bienfaire.

Source : TheRXreview.com