Quelques conseils d’étirement pour améliorer vos performances !

Le stretching est souvent négligé et sous-estimé. Travailler sa flexibilité apporte énormément de bénéfices et peut vous aider à booster votre performance.

Incorporer le stretching dans votre entraînement de crossfitteur est aussi important que de pratiquer une technique (skill) ou d’améliorer votre condition physique. Le simple fait de s’étirer permet de réhabiliter vos muscles fatigués, accélérer le processus de récupération, améliorer sa mobilité (et donc son efficacité), éviter des blessures dues au surentraînement, améliorer sa technique, atténuer la tension de vos ligaments et de vos articulations, et vous aider à évacuer le stress de votre corps et de votre esprit.

Si vous voulez améliorer votre performance, le stretching est là pour vous y aider.

Quelques-conseils-d’etirement-pour-ameliorer-votre-performance

Les conseils d’Amanda*

1. Il n’est pas nécessaire de faire une longue séance de stretching une fois par semaine. Vous gagnerez en flexibilité en faisant 10 minutes de stretching par jour au lieu d’une séance d’une heure une fois par semaine.

2. Utilisez toutes les opportunités qui se présentent pour vous étirer. Si vous n’avez pas la possibilité de vous étirer après votre workout (nous n’avons pas toujours ce luxe), il est temps d’improviser et de fonctionner en mode multitâche en utilisant le temps que vous avez à votre disposition: en regardant la télévision, lors d’une conversation téléphonique, en préparant le dîner, etc.

3. Faites en sorte d’être efficace. Lorsque vous vous étirez, étirez-vous vraiment ! Concentrez-vous sur le muscle que vous êtes en train d’étirer. Puis faites de petits mouvements pour étirer les zones autour du muscle et cibler celles qui sont contractées (tendues). Concentrez-vous sur les étirements ou les positions qui ne sont pas faciles. En général, ce sont ceux dont votre corps a le plus besoin.

Il est facile de suivre une série de mouvements pour s’étirer de façon mécanique et donc de prendre votre temps. 5 à 10 minutes de stretching efficace apportent bien plus que 30 minutes de stretching aléatoire.

4. Respirez ! Ça peut paraître facile, mais retenir sa respiration ou respirer superficiellement lors d’étirements est assez courant. Faites en sorte de respirer longuement et profondément tout en essayant que la longueur de votre inspiration et de votre expiration soit la même.

La respiration profonde détend votre corps (et tout particulièrement le réflexe d’étirement dans vos muscles) et vous aidez à vous étirer en profondeur. Je maintiens chacun de mes étirements pendant au moins 10 inspirations et expirations.

5. Savoir ressentir ce qu’est un bon étirement. Vous devez ressentir une tension et une douleur légère qui disparaîtra au fur et à mesure de votre étirement. Une douleur aiguë n’est pas une bonne chose ! Cela montre que vous avez poussé votre étirement trop loin.

Je recommande toujours de démarrer un étirement doucement puis de guider progressivement votre corps vers un étirement plus poussé. Je fais également un étirement au moins 2 fois. Le but du premier étirement est de familiariser mon corps avec la position. Puis, après une pause de 30 secondes, je commence le deuxième étirement plus poussé. C’est une excellente technique pour améliorer votre flexibilité !

*Amanda Bisk est une ancienne athlète australienne de saut à la perche et un maître Yogi. Elle est également très populaire sur les réseaux sociaux.

Traduit de l’anglais depuis l’article d’Amanda Bisk pour WOD Magazine Australia.