Quelques astuces pour bien se préparer à une compétition de CrossFit ®* !

Que vous soyez crossfitteur ou coach, la question qui se pose avant chaque compétition est : Est-ce que le compétiteur est capable d’exécuter le programme demandé ?

En fait, si vous répondez à cette question par un Oui, cela signifie que vous, ou votre athlète si vous êtes coach, sera en mesure de se donner à 100%, comme lors de ses séances d’entrainement, en exécutant tout les WOD’s et tout cela sous la pression et le regard des spectateurs et des arbitres.

En effet, plusieurs crossfitteurs montrent d’énormes capacités pendant leurs entrainements, se donnent à 100% pendant des mois de préparation, ont toutes les compétences nécessaires, mais finissent par échouer pendant la compétition à cause d’une anxiété mal contrôlée ou de quelques erreurs d’inattention commises avant ou pendant la compétition.

Pour bien vous préparer à une compétition de CrossFit ®*, voici quelques conseils qui, nous espérons, vous seront utiles :

  1. Le physique

Cette préparation physique devra se faire sur, au moins, 12 semaines d’affilée, un programme cohérent, complet, focalisé sur les faiblesses mais aussi sur l’amélioration des forces, qui permet d’améliorer la mobilité, l’explosivité et l’endurance.

Ensuite, il faut, aussi, essayer d’accomplir les programmes des compétitions précédentes pour pouvoir se positionner dans le classement et mieux connaitre les défaillances.

  1. Le mental

mental compétition crossfit

Pour méritez sa place parmi les meilleurs crossfitteurs, il faut, en plus d’une excellente condition physique, avoir un mental d’acier. Ce mental reposera sur votre capacité et votre volonté à achever les WOD’s, votre assurance et la confiance que vous vous accordez ainsi que votre capacité à vous focaliser sur vos objectifs sans laisser les nuisances de votre environnement (voix, bruits, applaudissements, sifflets, etc.) vous perturber. C’est cette même force mentale qui vous permettra d’avoir l’endurance nécessaire face au long chemin qui vous séparera du podium.

  1. Manger les bonnes choses au bon moment

Dans la plupart des compétitions de CrossFit ®*, vous aurez à accomplir 3-4 workouts par jour. Si vous décidez de participer à une compétition de plusieurs jours, cela vous fera jusqu’à 8 workouts en deux jours, ce qui est extrêmement exigeant pour votre corps et votre organisme. Dans la plupart des cas, votre seul vrai repas sera le petit-déjeuner. Alors, focalisez-vous sur ce repas !

Essayez de consommer jusqu’à 1000 calories au petit déjeuner. Cela vous permettra de compenser vos pertes des premiers workouts. Prenez votre petit déjeuner 2 à 3 heures avant le premier workout pour laisse le temps à votre organisme d’assimiler tous les nutriments nécessaires.

Ensuite, essayez de manger et de boire après chaque workout, quelque son intensité et sa complexité. Évitez, quand même, les plats lourds et sans véritables apports.

  1. Échauffez-vous pour chaque workout

warm up crossfit

Cela semble être une évidence, mais en réalité, la majorité des crossfitteurs ne s’échauffent et ne s’étirent qu’une seule fois, au début de la compétition.

Cet échauffement devrait durer moins de 20 minutes. Il est conseillé de s’échauffer selon un modèle de 3 temps de 5 minutes. Cinq minutes d’échauffement généralisé (rameur / course), 5 minutes d’échauffement spécifique (mouvements adaptés au workout à exécuter) et à 5 minutes pour tester le workout proprement dit.

  1. Refroidissez et détendez vos muscles après chaque workout

Même si vous vous sentez à bout de souffle, essayez de faire du rameur à faible intensité pendant 5 minutes après chaque workout. Cela diminuera votre rythme cardiaque et accélèrera votre repos.

  1. Ayez une stratégie pour chaque workout

Il est toujours bon d’avoir un plan avant le début d’un workout. Certes, vous ne le suivrez pas toujours à la lettre, mais vous aurez une stratégie pour atteindre votre but et cela vous rassurera.

Essayez d’économiser vos forces pendant les 70-80% du workout en maintenant une bonne vitesse, une certaine détente et un bon souffle. En effet, ce sont les 20% restant du workout qui feront vraiment la différence. C’est là que vous devrez mettre le paquet, donner tout ce que vous avez et achever votre workout avec les meilleurs résultats.

Il faudra, également, garder son calme si votre stratégie échoue ou si vous ne parvenez pas à l’exécuter correctement. Le mental est bien le nerf de cette guerre !