Progressez plus rapidement en Deadlift avec cet exercice !

Souvent, votre deadlift stagne, car votre muscle grand dorsal manque de force isométrique. Réparons cela… et construisons, par la même occasion, plus de masse.

Il n’y a rien de mieux que de battre un nouveau record en deadlift. Et rien n’est plus frustrant que de voir votre progression ralentir ou de réaliser que vous n’êtes pas assez fort pour battre votre prochain record. Et pour aggraver les choses, vous commencez à courber votre dos, commettant ainsi le péché capital des haltérophiles. Alors, vous décidez de faire plus de squats, d’exercices pour les ischio-jambiers ainsi que vos exercices de base pour développer votre force de traction. Vous devenez alors plus fort dans ces exercices, mais, pas de chance, cela n’a aucun effet sur les deadlifts.

Qu’est-ce qui cloche ? Ce pourrait être votre muscle grand dorsal (lats). Et nous ne parlons pas ici seulement du type de force qui vous permet d’enchainer les tractions, mais également de force isométrique. Avoir un lats bien robuste est essentiel pour réussir un gros deadlift. Si vous ne pouvez pas le faire, vous aurez à coup sûr des douleurs au bas du dos et des résultats qui ne reflètent pas forcément votre véritable force. Lorsque vous avez des muscles dorsaux robustes, pouvant supporter une grande tension, cela empêchera la barre de s’éloigner de votre centre de gravité. Ils permettent également à vos cuisses et vos fessiers de prendre la relève, plutôt que de faire supporter toute la pression sur votre bas du dos et vos quadriceps.

Comment renforcer son muscle grand dorsal ? En réalisant le Romanian Deadlift avec prise de snatch.

Cette variante vous oblige à maintenir une tension plus forte au niveau de vos lats. De plus, commencer en haut du mouvement vous permet d’activer vos lats avant de commencer à lever et d’adopter la position que vous souhaitez.

Pour le faire correctement …

  • Pointez vos coudes loin l’un de l’autre pour activer votre lats.
  • Tirez la barre vers votre corps, en la gardant près de votre centre de gravité.
  • Assurez-vous de ne pas aller plus loin que ce que la mobilité de vos cuisses le permet. N’atteignez pas le sol. Sinon, vous perdrez la tension de vos muscles, ferez pression sur votre bas du dos et démolirez le but de l’exercice.

En prime, le temps que passeront vos muscles sous tension, nécessaire pour cet exercice, provoquera une explosion en termes de gain de masse musculaire !

Par Linden Ellefson – Source : T-Nation.com