Pourquoi les CrossFitteuses sont-elles les plus fortes ? (Partie 2)

Pour lire la PARTIE 1 de cet article, cliquez ICI !

Par Charles Staley

Raison 3 – Les nouveautés, des menaces inattendues

Si vous avez déjà regardé une séance d’entraînement de CrossFit ®*, vous avez peut-être remarqué que c’est un peu différent de ce que vous avez l’habitude de faire. Vous n’êtes probablement pas habitué à faire plus de 5 répétitions sur des deadlifts, ou 2-3 répétitions par set sur de l’haltérophilie olympique. Et comme tout le monde le sait, « peu de répétitions pour gagner en force et beaucoup de répétitions pour gagner en volume ».

D’accord, je confirme, ça reste un peu vague comme idée. Mais vous comprenez probablement l’idée que le «bon niveau» pour maximiser ses gains est à peu près entre 8 et 12 répétitions par série. Par contre, si vous essayez de renforcer vos muscles, 1 à 5 répétitions par série seront suffisantes. De plus, vous faites probablement de l’haltérophilie lors de certains workouts et du cardio dans d’autres. Et vous savez quoi ? La science est plus ou moins d’accord avec vous sur tout cela.

Mais en réalité, le CrossFit ®* n’a pas vraiment réussi à prendre en compte toutes ces idées pour le moment. C’est pour cela que vous y trouvez des choses un peu différentes. En effet, si vous entrez dans une box de CrossFit ®* juste avant le commencement d’un WOD, vous pourrez trouver à l’ordre du jour l’un des workouts suivants :

THE FILTHY 50

 

50 box jumps sur une box de 60 cm

50 jumping pull-ups

50 kettlebell swings

50 fentes en marchant

50 genoux aux coudes

50 press push avec 20 kg

50 extensions arrière

50 wall balls

50 burpees

50 double unders

MURPH

 

Course d’un kilomètre

100 pull-ups

200 push-ups

300 squats au poids du corps

Course d’un kilomètre

 

KING KONG

 

Trois rounds de :

Deadlift avec 206 kg

2 muscle-ups

3 squat cleans avec 114 kg

4 hanstand push-ups

 

 

Mais, aussi crevant que ces exercices puissent paraître, ils offrent un avantage unique : ils imposent au corps de nouvelles menaces et stimuli qui déclenchent une perturbation homéostatique.

En d’autres termes, votre corps est littéralement menacé par la nouveauté extrême de ces exercices et commence à augmenter aussi bien le volume musculaire que les niveaux de résistance pour se protéger.

Au cœur de cette prémisse, l’idée que la nouveauté est un élément clé d’une formation efficace, en particulier pour l’hypertrophie musculaire. Pensez-y : si vous vouliez être fatigué demain, que feriez-vous aujourd’hui pour créer cette fatigue ? Feriez-vous quelque chose d’ordinaire ou quelque chose de nouveau ?

En outre, plus vous deviendrez expérimenté, plus il sera important d’introduire des nouveautés dans vos workouts. Après tout, en tant que débutant, tout ce que vous faites dans la salle de gym est nouveau pour vous, n’est-ce pas ? Ensuite, vous progressez au fil des séances, peu importe ce que vous faites. Plus tard, il devient de plus en plus difficile de « surprendre » votre corps, même si vous travaillez dur, car les exercices que vous faites sont devenus familiers pour lui et il s’y est déjà adapté.

Conclusion : Pensez à surprendre (avec précaution) votre corps avec de nouveaux défis d’entraînement inattendus.

Raison 4 – Soutien social

Ma dernière observation qui expliquerait pourquoi le CrossFit ®* semble être efficace pour de nombreuses personnes est l’existence d’une pression sociale, ou plutôt un soutien social. Nous connaissons tous l’importance d’avoir un partenaire d’entraînement motivé. Lorsque c’est le cas, vous pouvez vous appuyer et vous soutenir mutuellement pour atteindre des performances meilleures et plus élevées. De plus, cela instaure une concurrence amicale qui vous aide vraiment à avancer et travailler plus dur alors que vous ne le feriez peut-être pas si vous étiez seul(e).

Multipliez maintenant cet effet par 15 ou 20 et vous saurez ce qui se passe dans un environnement CrossFit ®* typique. En fait, au commencement d’un nouveau WOD, vous et un tas d’autres camarades de box êtes dans une vraie compétition sportive, pas seulement dans une séance d’entraînement. C’est compétitif, c’est intense et vous ne pouvez que vous donner à fond pour sauver votre face.

Notez également qu’à de hauts niveaux de formation sportive, même dans les sports individuels comme l’haltérophilie et la lutte, les athlètes s’entraînent dans des environnements d’équipe. Jetez un coup d’œil au célèbre Westside Barbell Club à Columbus, Ohio. Plusieurs experts m’ont assuré que, selon eux, 90 % du succès de Westside vient de son environnement d’équipe très intense et non pas de la méthodologie d’entraînement adoptée.

Conclusion : vous vous entraînerez plus dur dans un environnement de groupe. Envisagez de vous en trouver un.

Source : T-nation.com