Peut-on être dégoûté du CrossFit ®* ? 5 conseils pour éviter le Burnout !

Le CrossFit ®* est un sport qui demande tellement d’engagement et de persévérance qu’on se donne à fond sans y penser à deux fois, et ceci, dès le début !  D’ailleurs, quelques sites et vidéos sont apparus sur la toile se moquant du fait que les CrossFitters n’arrivaient pas à s’abstenir de parler du CrossFit ®* et de leurs WODs. Dès le premier WOD, nous vivons le CrossFit ®*, nous le respirons et nous l’aimons !

crossfit-tired

Il a un effet tellement incroyable sur notre corps, notre esprit, notre force et notre mental que nous en voulons toujours plus. Au-delà de l’addiction qui se développe en nous pour ce sport se constitue une addiction pour la box, nos amis, les challenges, la réalisation des objectifs… À nos débuts, tout ce qu’on faisait représentait des records personnels, rien ne semblait pouvoir nous arrêter ou faire obstacle à notre progression quotidienne. Puis, nous arrivons à un optimum, notre progression s’équilibre alors, nous adoptons de nouveaux objectifs (compétitions locales, stages…). Nous reconsidérons le rôle de la nutrition, nous réalisons de bons résultats dans certaines compétitions, nous pouvons même former une team pour ce genre d’événements. Mais un jour, vous réaliserez que vous avez fait ceci durant des années et que, dernièrement, vous êtes en train de refaire la même chose quotidiennement en vain. Vous n’avez pas remarqué que durant chaque année, votre entraînement consiste en :

  • Durant l’hiver : des WODs et encore des WODs, puis les CrossFit ®* Games.
  • Durant le printemps : des WODs et des Murph.
  • Durant l’été : des WODs et des compétitions.
  • Durant l’automne : des WOD puis la fête d’Halloween puis des WODs.

C’est peut-être une caricature, mais la réalité n’est pas si différente que ça. Dès lors, ne soyez pas surpris si vous vous sentez vidé de votre force et débordé par ce que vous faites et que vous ressentez constamment de la douleur dans votre corps lessivé par votre rythme en cours d’année. Ne soyez pas surpris parce que c’est ça le Burnout ! Le Burnout arrive avec n’importe quel type d’activité suite à l’exposition à un effort de très grande intensité. Si vous n’êtes pas prudent, il peut vous conduire à avoir peur et à rejeter ce que vous aimez le plus : le CrossFit ®*. Voici donc 5 conseils pour éviter le Burnout !

1/ Parlez à votre coach de l’éventualité de changer le planning

À moins que votre programme soit parfait, dynamique et diversifié, des années entières où vous vous exercez de la même manière peuvent vous conduire au Burnout. Changer d’automatismes et d’habitudes peut être ce qui vous manque. Il existe de très nombreux sites pour avoir des idées de programmation quotidienne de qualité comme le CrossFit ®* Invictus, OPT et bien entendu notre site Wodnews.com. Consultez-les, faites-vous une idée de ce que vous pourriez faire et surtout soyez guidé par votre coach.

2/ Pensez à un planning à moyen et long terme

L’une des causes du Burnout est que les CrossFitters sautent d’un objectif à un autre sans en réaliser aucun. Prenez du recul et dites-vous : « Pourquoi suis-je en train de faire ceci ou cela ? ». Avez-vous des objectifs de compétitions ? Si oui, locales ou nationales ? Avez-vous des objectifs liés à votre force physique ? Voulez-vous perdre du poids ou augmenter votre musculature ? Quels que soient vos objectifs, définissez-les et préparez un parcours à la fin duquel vous les réaliserez. Encore une fois, ceci doit se faire avec les conseils de votre coach, des objectifs intelligents ne valent pas grand-chose si vous ne créez pas un process réaliste, faisable et efficace. D’ailleurs, votre coach est là pour ça.

3/ Choisissez sagement vos compétitions

Il faut arrêter de participer à toutes les compétitions du weekend, ou toutes les compétitions qui vous sont proposées. Il faut faire 2 ou 3 compétitions annuelles. Les compétitions perturbent votre programme d’entraînement pendant au moins deux semaines (la semaine de la compétition et la semaine de récupération qui la suivra) et vous vident de vos forces. Si vous participez à une compétition une fois par mois, vous en faites trop ! Et si vous faites plus qu’une compétition par mois, alors vous n’aurez plus le temps de bien récupérer. Ne soyez donc pas surpris si vous vous sentez complètement défoncé et grillé trop fréquemment !

4/ Le changement a du bon !

Il n’y a aucun problème si vous décidez de changer de discipline et de quitter le CrossFit ®*. Beaucoup de personnes qui ont commencé avec le CrossFit ®* se sont mieux retrouvées, par la suite, dans d’autres univers. Gillian Ward est passé du CrossFit ®* de haut niveau au Powerlifting et aux compétitions physiques. Tamara Reynolds a fait la même chose et s’est orientée vers le Weightlifting et le coaching. Mark Nelson, anciennement membre de la CrossFit ®* Conjugate Black team s’est dédié au Weightlifting. Il n y’a rien de grave à dédier une année à une autre spécialité que le CrossFit ®*, surtout si vous sentez que le Burnout n’est plus très loin. Vous pouvez penser à faire du Weightlifting pour l’année suivante. Vous pourrez toujours retourner vers votre premier amour, le CrossFit ®*, quand bon vous semblera !

5/ Prenez du temps pour vous reposer

Beaucoup disent que pour éviter le Burnout, vous devez prendre une période de repos, mais pas trop longtemps, car vous n’allez jamais y retourner. On est loin d’être d’accord avec cette affirmation [de ne jamais y retourner]. Certes, il y a beaucoup de personnes qui ont essayé le CrossFit ®* et qui n’ont jamais continué, mais ces personnes ne sont pas des CrossFitters en situation de Burnout, ce sont des gens qui n’ont pas aimé le CrossFit ®*. Alors, n’hésitez pas à prendre un peu de recul, et tout ira sûrement mieux par la suite ! Si vous aimez vraiment le CrossFit ®* et que vous vous sentez complètement épuisé à cause de l’effort que vous fournissez, il y a très peu de risques que vous perdiez la motivation d’y retourner après un bon repos. Parlez à votre coach si vous sentez le besoin de voyager durant un mois, de découvrir le monde ou bien de rester à la maison et regarder la télé. Votre coach travaillera avec vous pour préparer un process de retour après votre période de repos. Après tout, les athlètes blessés font la même chose, non ? C’est un repos forcé, mais ils y retournent toujours plus motivés que jamais !