Nutrition : devez-vous compter les calories ?

Peut-être pas, mais vous devez garder un œil sur votre SHMEC. Vous ne savez pas ce que c’est ? Alors, voici ce que cela signifie !

Y a-t-il un moyen d’éviter de trop manger sans avoir à compter les calories ? Ou est-ce juste une manière de « faire comme on le sent » et « d’ajuster au fur et à mesure » ? Eh bien, l’approche intuitive de l’alimentation peut très bien fonctionner si vous avez suffisamment d’expérience dans le domaine pour peser, mesurer et ajuster vos aliments. L’intuition n’est pas magique. C’est une conséquence naturelle de l’expérience et de la pratique. Si vous n’avez pas l’expérience et la pratique nécessaires, vous ne pourrez pas développer une intuition efficace.

En effet, vous pouvez certainement utiliser l’approche « faites comme vous le sentez », mais je préfère utiliser une combinaison de mesures subjectives et objectives. La mesure subjective que j’utilise s’appelle HEC (ce qui signifie en anglais faim, énergie, fringales – hunger, energy, cravings) ou SHMEC (sommeil, faim, humeur, énergie, fringales – sleep, hunger, mood, energy, cravings). Ce sont des acronymes que j’ai proposés pour aider mes patients à avoir une bonne vision de leur propre fonctionnement / équilibre hormonal. Si votre HEC ou SHMEC sont bons, votre système hormonal est probablement équilibré et l’approche que vous utilisez apportera ses fruits durablement. La mesure objective repose sur les résultats de l’analyse de votre composition corporelle.

Voici ce que vous devriez prendre en considération

Ceux qui consomment peu de calories et en brûlent beaucoup (personnes au régime par exemple) et ceux qui consomment une tonne de calories sans rien brûler (fan incontesté du canapé) souffrent tous deux d’une mauvaise maîtrise de leur HEC/SHMEC. C’est parce que ces deux états métaboliques, lorsqu’ils sont vécus à l’extrême, sont inconfortables et stressants pour le corps. Que fait le métabolisme quand il subit un stress important ? Il essaie de retrouver son équilibre. Pour ce faire, vous allez bouger moins (moins d’énergie, moins de motivation) et manger plus (augmentation de la sensation de faim et des fringales). N’oubliez pas que la plupart des situations stressantes rencontrées par le corps vont activer notre ancien logiciel de survie – la réponse à la famine.

Maintenant que vous avez compris le concept, vous pouvez utiliser cet outil pour savoir si vous allez trop loin ou pas. Sachez également que le système alimentaire EMEM (manger plus, s’entraîner plus) peut facilement devenir un régime EMEL (manger plus, s’entraîner moins) si vous ne faites pas attention. (Plus d’infos ici : The Anabolic Toggle). Nous savons que plusieurs facteurs peuvent nous aider à maîtriser les mécanismes de compensation du métabolisme. Tout d’abord, assurez-vous d’équilibrer votre entraînement avec suffisamment de temps de repos et de récupération. Les vrais athlètes s’entraînent dur, mangent beaucoup et passent beaucoup de temps à se reposer et à récupérer. Tout le monde devrait faire pareil afin de contrôler les hormones du stress. Elles sont fortement corrélées à un comportement exagéré de recherche de nourriture.

Une autre astuce consiste à augmenter les calories consommées de manière intelligente. Ce que beaucoup de gens font, c’est qu’ils vont vers les hamburgers, les pizzas, le beurre de noix et le guacamole. Ces aliments augmentent considérablement vos calories, mais ils vous incitent également à manger plus lors des repas et à demander une plus grosse part à chaque fois. C’est pourquoi je ne suis pas un fan des cheat meals (plats de triche) et des aliments hédonistes très appétissants. Veillez à ce que vos choix d’aliments soient le plus raisonnables possible. La combinaison de sel, sucre, amidon, graisse et alcool ne fera que stimuler les centres de récompense de votre cerveau.

Suivez ces trois conseils :

  1. Garder un œil sur les signaux hormonaux (HEC et SHMEC).
  2. Veillez à prendre du repos, vous détendre et laisser votre corps se régénérer.
  3. N’abusez pas des assaisonnements.

Par le Dr Jade Teta – Source : T-Nation.com