Ne laissez pas le tableau blanc définir l’état de votre motivation à l’entraînement

Par Mark Alewine

Beaucoup de CrossFitters seront sûrement d’accord avec cette observation : le tableau blanc est une chose odieuse et extrêmement stressante ! Cette planche toute blanche remplie de gribouillis parfois illisibles qui ne fait que vous pousser à aller toujours plus loin, à travailler plus, pour que vous puissiez battre le temps de Matthieu au FRAN ou le record de Céline aux front squats. Ce rappel est constant. C’est comme votre mère quand elle vous harcelait pour faire vos devoirs ou votre père déçu de vos résultats.

Ce fameux tableau blanc soulève énormément de sentiments d’insuffisance, d’insatisfaction et de frustration, surtout si nos résultats après un WOD sont peu remarquables face à ceux d’un autre CrossFitter de la Box.

« Marquez un temps d’arrêt et réfléchissez-y une seconde ! Nous nous sentons en échec à cause des résultats d’un WOD. Mais au lieu de laisser nos sentiments de fierté, de satisfaction et d’accomplissement s’exprimer librement, car nous avons bien accompli notre WOD, nous nous sentons vaincus parce que nos résultats ne sont pas meilleurs que ceux de quelqu’un d’autre ?! »

Compétition vs comparaison

Quand j’étais en formation pour un semi-marathon il y a quelques années, mon ami, un marathonien expérimenté, m’a dit : «Il y aura toujours un athlète qui sera plus rapide, et il y aura toujours un athlète qui sera plus lent. Il te suffit de courir TA course ». Cela s’applique également au tableau blanc et à la distinction importante entre la compétition et la comparaison.

Vouloir battre tout le monde dans votre box sera une bataille sans fin, car dès que vous atteindrez le sommet, vous serez dans une toute autre box à votre niveau… puis une autre… puis une autre. C’est comme si vous étiez sur une roue de hamster à courir indéfiniment derrière un objectif totalement faux.

Permettez-moi de vous donner une image de ce à quoi la fin de cette course interminable ressemble souvent. Wright Thompson a écrit une description surprenante de la vie de Michael Jordan après le basket-ball : « Il semble tellement malheureux, incapable de tester ses capacités fanées face aux meilleurs. Son aura d’invincibilité ne cesse de s’effacer, il ne vieillit pas gracieusement. Il est furieux contre le fait qu’il vieillit, perdant la capacité concurrentielle qui a fait de lui le plus grand de tous les temps. »

C’est une chose étrange et horrible que nous nous infligeons en ne cessant de nous comparer aux autres, à vouloir être le meilleur et l’invincible. En réalité, le simple fait d’aller à la box pour vous entraîner avant ou après une dure journée de travail, alors que votre enfant a vomi dans la voiture, que vous avez eu une dispute avec votre conjoint, que votre patron a décidé que vous deviez travailler pendant le week-end ou malgré tous les divers soucis du quotidien, est déjà un bel accomplissement. Toutes ces choses peuvent affecter votre performance, mais vous vous accrochez à votre sport. Cependant, tout cela ne vaut rien à vos yeux comparé à votre place sur le tableau blanc, car c’est ce que tout le monde voit de votre vie, de vos exploits quotidiens et de vos efforts. C’est la base sur laquelle vous serez valorisé en tant que personne.

C’est totalement stupide, vous ne trouvez pas ?

Maintenir une perspective positive

L’une des choses qui font du CrossFit ®* une discipline si spéciale est sa capacité à vous pousser à bout et de vous faire entreprendre des choses que vous n’auriez jamais imaginé pouvoir réaliser. Le CrossFit ®* vous met dans la peau d’un super-héros. Cet homme, ou cette femme, fort(e) et puissant(e) qui peut accomplir les missions les plus dures, les tâches qui paraissent les plus insurmontables. Ce sport vous donne l’assurance nécessaire pour accepter de nouveaux défis et de les relever le mieux possible. C’est cela que vous devriez garder à l’esprit et non ce stupide tableau blanc.

Alors, comment pouvons-nous faire autrement ? Comment le tableau blanc peut-il devenir un outil d’entraînement pour défier vos limites et non pas un obstacle à votre développement et à votre épanouissement personnel?

C’est simple : Vous devez vous dire que vous n’en avez pas besoin !

Ce n’est pas une chose facile à faire, étant donné qu’il sera toujours là, présent dans votre box et qu’il sera sûrement la première chose qui vous accueillera à votre arrivée, mais ce n’est pas compliqué. Le tableau blanc est un outil. Il n’est là que pour vous permettre de suivre vos progrès, d’immortaliser vos exploits et de connaître la suite des événements pour vous améliorer. C’est tout.

Le tableau blanc peut être un moyen amusant de rivaliser avec vos collègues athlètes ou la chose qui sabotera votre expérience de CrossFitter, et la transformera en cauchemar. C’est finalement à vous de décider !

Source : TabataTimes.com