L’importance de travailler ses faiblesses en CrossFit ®* !

Nous avons tous des faiblesses. Oui, même vous. Heureusement, nous avons aussi tous des points forts. Il y a des choses dans lesquelles nous excellons, des choses que nous aimons et que nous dominons. Nous les voyons affichés sur le tableau blanc de la box et cela nous encourage encore plus. Nous aimons tous que nos forces soient exposées. Mais qu’en est-il vos faiblesses ? Faites-vous tout pour les éviter ? Modifiez-vous votre travail afin que personne ne les découvre ? Si la réponse est oui, vous êtes en difficulté. Si la réponse est parfois, vous êtes en difficulté. Vous n’êtes pas obligé d’aimer vos faiblesses, mais vous devez les montrer et travailler dessus !

crossfit-muscle-up

Le but du CrossFit

Nous savons tous que le CrossFit ®* doit nous faire devenir des athlètes complets. Nous nous entraînons en permanence sur des mouvements fonctionnels constamment variés. Nous sommes censés faire tout cela. Nous ne devons pas tout faire bien, mais nous devons être en mesure de tout faire. Si nous étions seulement des haltérophiles olympiques, nous ferions uniquement de l’haltérophilie. Si nous étions seulement des gymnastes, nous ne ferions que de la gymnastique. Si nous étions seulement des coureurs, nous ferions seulement de la course à pied. Vous voyez où nous voulons en venir ? Non ? Nous sommes CrossFitters. Nous sommes des athlètes que faisons des mouvements variés et fonctionnels. Nous sommes tous un peu fous, accros… athlète !

Les faiblesses

Prenons un exemple. Vous détestez courir. Vous n’avez jamais été un bon coureur, et franchement, vous n’êtes pas très bon en « cardio » en général. Par contre, dès que vous prenez une barre, vous êtes heureux ! Dès que vous devez faire des HSPU, vous êtes heureux. Mais si l’on doit vous faire courir plusieurs 400m, vous devenez fou. Mais c’est comme ça. Alors vous courrez. Vous courrez dans les WODS, vous courrez parfois tout seul le matin ou le soir. Pourquoi? Parce que c’est votre faiblesse. Parce que cela vous aidera à mieux gérer les WODs quand il y a de la course et à mieux performer. Et puis, vous ne pleurerez plus comme un bébé quand vous devez faire le Murph une fois par an. Vous faites ce travail sur vous, car vous serez un meilleur athlète, et que cela vous aidera à vous améliorer dans les autres domaines que vous aimez !

Vos objectifs par rapport à vos faiblesses

Nous avons tous les objectifs en CrossFit ®*. Si vous n’en avez pas, vous devriez et nous y reviendrons un peu plus tard dessus. Néanmoins, si vous êtes un athlète avec une liste d’objectifs, regarder. Quels sont-ils ? Souvent cette liste comprend : soulever plus lourd, améliorer un mouvement, et enfin, accomplir cette chose qui vous échappe en permanence, que ce soit un mouvement, une barre ou autre. Sans travailler vos faiblesses, vous ne pourrez pas réaliser tous vos objectifs. Vous avez des problèmes avec les Chest-to-Bar pull ups ? Vous bataillez tout le temps avec la mobilité de vos épaules ? Chaque année, les Opens arrivent et les Chest-to-bar pull ups sont là et vous êtes médiocre, vaincu par ce mouvement. Pourquoi? Parce que vous passez l’année à éviter le plus possible de travailler vos Chest-to-bar pull ups. Vous ne travaillez pas la mobilité de vos épaules toutes les semaines, vous ne travaillez pas vos pull-ups quand vous en avez la chance et bien boom, apparaît les Opens. Pathétique, non? Et en plus, vous râlez parce qu’il y a des Chest-to-bar pull-ups. Mais si vous ne travaillez pas pour améliorer ce mouvement pendant l’année, vous n’avez pas le droit de vous plaindre ! Est-ce que vous vous plaignez quand vous tombez sur LE mouvement qui vous plaît ? Non ? Alors comme on dit : « do the job » !

Pour conclure

Il y a une raison pour laquelle vous faites du CrossFit ®*. Il y a une raison pour laquelle vous faites les exercices que votre coach vous dit de faire. Si vous vouliez vous concentrer sur une modalité spécifique, vous pourriez tout simplement le faire. Mais vous ne le faites pas. Vous allez tout le temps dans votre box et vous faites le travail du jour. Et  vous devez tout faire ! Ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas. Vous poussez dans vos faiblesses. Trouver la faille et travailler sur elle. Faites de vous un meilleur athlète. Cette faiblesse ne deviendra surement pas votre force, mais ce qui est sûr, ce que vous serez plus à l’aise. Vous irez un peu plus vite, vous serez plus fort, et vous vous sentirez mieux. Ensuite, vous trouverez autre chose à travailler. C’est ça les faiblesses. Elles ne s’arrêtent jamais. Heureusement pour nous, nous pouvons les travailler !

Inspiré et traduit d’un article paru sur TheWodLife.com