L’impact de l’entraînement sur votre sommeil

Pour être en pleine forme et avoir un physique irréprochable, faire du sport s’avère utile et primordial. Le sport est une activité qui procure santé et longévité. Ce sont essentiellement des athlètes de haut niveau qui subissent des entrainements journaliers en fonction de la résistance. Les exercices intensifs peuvent conduire à un manque de sommeil et d’appétit. Cependant, il se peut que cela n’arrive pas. S’adonner à ce passe-temps est-il néfaste ? Et quelles sont les solutions ?

Pratiquer du sport au réveil

Généralement, nombreux sont ceux qui se lèvent très tôt pour faire un jogging ou des exercices pour avoir la pêche avant d’affronter la journée. Les sportifs sont les plus actifs dans ce domaine. Il faut organiser les horaires du coucher afin d’avoir la possibilité de se lever tôt le matin. Cette méthode n’est pas toujours une démarche conseillée vue les inconvénients qui peuvent en découler. En effet, troubler le sommeil entraîne un dysfonctionnement du système immunitaire en provoquant au passage la dégradation des tissus musculaires. Ce résultat provient de la sécrétion d’hormones stéroïdes causées par un réveil brutal.

 

S’entraîner de préférence le soir

Après une longue journée, il n’est pas du tout conseillé de dépenser trop d’énergie en faisant travailler son corps. Une fois que la température de celui-ci augmente, le taux d’adrénaline et la fréquence cardiaque se trouvent être en difficulté. Donc en bousculant les habitudes, il est fort probable de diminuer à la fois la performance physique et un organisme affaibli.

En somme, matin ou soir, les conséquences sont multiples si on ne prend pas en compte son emploi du temps. L’idéal serait de choisir le matin à partir de 7h pour se consacrer à une petite séance sportive. Parmi les avantages, un appétit régularisé, une certaine motivation, aide à mieux dormir et enfin une meilleure alimentation.

Le sommeil peut-il améliorer les performances des Sportifs?

Les chercheurs supposent que le sommeil profond contribue à améliorer les performances sportives parce que c’est le moment où l’hormone de croissance est libérée. L’hormone de croissance stimule la croissance et la réparation musculaire, le renforcement des os, optimise la combustion des graisses, et aide les athlètes à récupérer après une journée chargée.

D’autres études montrent que la privation de sommeil ralentit la libération de cette hormone, ralentit le métabolisme et affaiblit le tonus musculaire.

Le sommeil est également nécessaire pour l’apprentissage de nouvelles compétences, physique ou psychiques, ce qui fait de ce moment de la journée une phase qui peut être critique pour certains athlètes.

De combien d’heures de sommeil avez-vous besoin ?

sommeil crossfit

Les experts du sommeil recommandent de sept (7) à neuf (9) heures de sommeil par jour pour les adultes, et de neuf (9) à dix (10) heures pour les enfants et les adolescents.

Vous pouvez, donc, estimer vos besoins en changeant votre rythme de sommeil sur quelques semaines.

Le jour où vous arriverez à vous endormir dans les 20 minutes qui suivent le coucher et où vous vous réveillerez sans l’alarme de votre réveil, vous aurez alors très probablement trouvé le bon rythme et le meilleur nombre d’heures de sommeil dont votre corps a besoin.

Cependant, même si vous vous endormez dès que votre tête touche l’oreiller mais que vous n’arrivez pas encore à vous priver de votre réveil pour vous mettre en route le matin, vous manquez probablement encore de sommeil. Essayez de mieux doser et vous y arriverez !

 

Pour finir avec une bonne nouvelle pour la plupart des crossfitteurs, une seule nuit blanche n’est pas nécessairement associée à des effets négatifs sur les performances sportives. Ne vous inquiétez surtout pas si vous n’arrivez pas à dormir la veille d’une grande compétition, surtout si vous avez bien rechargé vos batteries les nuits précédentes.