Les signes qui montrent que vous ne mangez pas assez !

Dans une société qui a vu exploser le nombre de fast-food, de restaurants de la malbouffe et des personnes en surpoids, certains, au contraire, souffre d’une alimentation insuffisante.

Nous ne parlerons pas, dans cet article, de la famine dans le monde mais plutôt des personnes, notamment les crossfitteurs, qui ne mangent pas assez. Ce phénomène peut être abordé d’un point de vue quantitatif ou encore qualitatif, cependant, nous allons plutôt présenter ici les signes qui montrent que vous ne mangez pas assez.

Votre poids ne bouge pas

Ceci est l’un des symptômes les plus paradoxales de quelqu’un qui ne mange pas assez, et cela va souvent main dans la main avec le surentraînement.

Nous avons été conditionnés pour croire que le corps est une machine et qu’il nous suffit de contrôler nos apports caloriques pour arriver à perdre du poids ou en gagner. Même si un léger déficit calorique peut conduire à une perte de poids durable (environ 300-500 calories par jour), d’autres déficits peuvent, quant à eux, induire des changements majeurs dans le métabolisme de sorte à garder votre corps dans un équilibre homéostatique. Votre corps, détestant les changements drastiques, va apporter des modifications à votre thyroïde, vos glandes surrénales et votre production hormonale afin de réduire vos pertes caloriques globales.

Cela comprend la réduction de l’hormone thyroïdienne active, l’arrêt de la production des hormones sexuelles et l’augmentation des hormones du stress comme le cortisol, amenant à une résistance à l’insuline et un poids corporel de plus en plus ingérable. Ces changements hormonaux peuvent, aussi, conduire à une perte de poids au point mort (inactivité) et une rétention anormale de graisse en activité, ainsi que de nombreux autres effets négatifs sur la santé qui vont au-delà de la résistance à la perte de poids.

Donc, si vous mangez beaucoup moins et que vous faites beaucoup plus d’exercice dans une vaine tentative de perdre du poids, c’est que vous êtes en situation de sous-alimentation.

Votre glycémie fait le Yoyo

Alors que beaucoup de personnes blâment la consommation excessive de glucides pour les sauts de glycémie, vous pourriez être surpris d’apprendre qu’une alimentation pauvre en apport calorique peut causer autant de problèmes, notamment l’hypoglycémie soudaine.

L’hypoglycémie est définie comme une glycémie inférieure à 70 mg/L de sang, bien que certaines personnes éprouvent des symptômes similaires à des niveaux glycémiques plus élevés. Les symptômes communs incluent la faim, les tremblements, l’anxiété, les vertiges, la transpiration, la fatigue, et des sauts d’humeur.

Une sous-alimentation peut facilement provoquer une l’hypoglycémie, en particulier lorsqu’elle est combinée avec un entrainement sportif intense. En général, et en réponse à ces signes, les personnes en hypoglycémie auront tendance à consommer plus de produits sucrés ce qui leur cause une augmentation soudaine de glycémie et un déclenchement d’un cycle Yoyo.

De ce fait, un crossfitteur doit avoir une alimentation qui lui assure un apport raisonnable et suffisant en glucide.

Votre humeur est totalement imprévisible

La faim justifie…la colère !

Effectivement, certaines preuves scientifiques ont bien démontré l’existence d’un état ​​émotionnel instable causé par un apport alimentaire insuffisant.

Comme mentionné plus tôt, ne pas manger suffisamment peut conduire à un état d’hypoglycémie. Puisque le cerveau a besoin de glucide pour fonctionner de manière optimale, un manque de ce nutriment impacte directement et en premier un processus assez important : la maîtrise de soi. De ce fait, il vous sera plus difficile de contrôler votre attention, de réguler vos émotions, de gérer le stress, de résistez à l’impulsivité et d’éviter les comportements agressifs.

Ces sauts d’humeur peuvent impacter négativement votre entrainement de CrossFit ®* puisque vous ne parviendrez plus à vous concentrer, à persévérer dans les moments difficiles, à bien exécuter vos exercices, à éviter les blessures ou encore à maitriser votre colère.

Des difficultés à vous endormir

Insomnie et autres troubles du sommeil sont l’un des problèmes causés par une sous-alimentation.

Curieusement, des expériences scientifiques ont, effectivement, réussi à démontrer qu’une alimentation plus calorique améliore significativement la durée du sommeil et sa qualité.

Une raison à cela vient probablement de l’amélioration du contrôle de la glycémie qui résulte d’un apport calorique et glucidique plus approprié. Comme votre taux de sucre dans le sang diminue la nuit, votre foie doit libérer le glucose en stock (sous la forme de glycogène) pour maintenir votre glycémie stable.

Si vous êtes constamment en sous-alimentation, et surtout si vous êtes excité ou stressé, votre foie n’aura pas les réserves de glycogène dont il a besoin pour maintenir votre glycémie stable et votre corps se trouvera obliger de libérer des hormones de stress comme le cortisol et l’adrénaline afin d’activer la néoglucogenèse, un processus de production du glucose. Si ces hormones de stress deviennent trop élevées, elles peuvent réellement vous réveiller au milieu de la nuit.

Il suffit, donc, de prendre une petite collation contenant assez de glucides et de lipides 1 à 2 heures avant d’aller dormir pour profiter d’un sommeil plus reposant et ininterrompu.

La constipation chronique

Il y a quelques raisons pour lesquelles une sous-alimentation peut causer de la constipation. La plus évidente est que les excréments sont les déchets résultant de la digestion des aliments, donc si vous ne consommez pas assez de nourriture, vous ne produirez pas de déchets.

La raison la moins évidente est que la sous-alimentation peut engendrer une dénutrition due à l’hormone thyroïdienne. Cela signifie que votre corps développe des symptômes de l’hypothyroïdie, dont la constipation et ce suite à une certaine paresse intestinale.

Donc, si vous n’allez à la selle que tous les deux jours, assurez-vous que vous n’êtes pas en sous-alimentation et régulez vos apports caloriques.

Vous avez toujours une sensation de froid

La baisse calorique est connue pour causer une chute de la température du corps. En effet, une baisse de la température du corps peut être due à une diminution de la thermogenèse (synthèse de la chaleur), puisque votre corps a besoin d’une certaine quantité de calories ingérées pour générer de la chaleur. Un faible taux d’insuline peut également conduire à une faible température corporelle.

Perte de cheveux

La perte de cheveux est l’un des premiers signes de carence nutritionnelle, que ce soit de point de vue calorique, protéinique, ou les deux. Elle est accélérée par les changements hormonaux dues à la sous-alimentation, y compris une baisse des hormones sexuelles comme la progestérone, la testostérone et l’œstrogène. La perte de cheveux est, aussi, un autre symptôme courant de l’hypothyroïdie.