Le squat : 10 raisons d’en faire tout le temps !

PhotoDune

Lorsque nous atteignons un certain âge, les muscles utilisés pour redresser nos vertèbres et empêcher nos épaules de tomber en avant (trapèzes et rhomboïdes) ont tendance à s’atrophier, en grande partie à cause d’habitudes culturelles qui évitent de s’accroupir. Avec une vie prospère et sédentaire, les douleurs à l’épaule et au dos sont devenues de nos jours très courantes dans notre société moderne, une société qui nous paie pour rester assis à un bureau, garder les bras devant nous, faire un travail qui implique plus d’effort mental que physique et regarder des ordinateurs pendant des heures chaque jour sans bouger.

Les 10 raisons les plus importantes de squatter

1. Les squats corrigent la posture

Les muscles qui maintiennent nos vertèbres droites peuvent être développés en appliquant suffisamment de poids sur le dos pour que nos muscles érecteurs se renforcent naturellement. Nous sommes tellement nombreux à continuer à « aller à la salle », à faire des press et des tractions en pensant que, parce que nous sommes dans la posture exacte demandée par certains exercices particuliers, notre corps est sûrement bien droit. Mais c’est faux ! Ces exercices augmentent, certes, la masse musculaire, mais sont contre-intuitifs, car ils créent un déséquilibre musculaire loin d’être naturels.

2. Les squats stimulent l’hormone de croissance (HGH)

Lorsque nous commençons à soulever des poids plus lourds par le biais de squats, nos muscles subissent des efforts énormes qui causent des dommages qui doivent être réparés. En conséquence, nos glandes pituitaires libèrent des hormones naturelles de croissance (HGH) afin que les muscles puissent se régénérer et se développer. Mais l’hormone HGH ne fait pas que réparer les muscles, elle stimule la résistance des os et la combustion des graisses, augmente les niveaux énergétiques, stabilise l’humeur, améliore la reproduction cellulaire et leur régénération. La forme synthétique de HGH a été créée dans les années 1980 et approuvée par la FDA mais reste moins efficace que l’hormone libérée naturellement  lorsque nous squattons.

3. Les squats brûlent la graisse

Les séances de cardio brûlent les graisses jusqu’à deux heures après la fin de l’entraînement. Lorsque nous squattons avec des poids, nous brûlons des graisses pendant 18 heures ou plus ! Étant donné que les muscles les plus gros brûlent le plus de calories, les workouts de musculation à hautes intensité créent ce qu’on appelle une consommation excessive d’oxygène post-exercice (EPOC), terme utilisé pour décrire la durée pendant laquelle notre métabolisme reste suractif après l’exercice. Si vous souhaitez développer ou conserver vos muscles tout en perdant du poids, le squat est donc votre meilleur allié.

4. Les squats ralentissent les signes du vieillissement

Les squats augmentent la production de collagène, ce qui nous donne un aspect très tonique et jeune. De plus, en augmentant notre rythme cardiovasculaire et notre flux sanguin, davantage de nutriments sont fournis aux cellules de la peau sur tout le visage et le corps, ce qui ralentit les signes typiques du vieillissement. La principale fonction du collagène est de maintenir l’état des tendons, de la peau et du cartilage, offrant intégrité et élasticité à notre structure corporelle, réduisant ainsi les rides et autres ridules disgracieuses.

5. Les squats protègent de l’ostéoporose

Les squats améliorent la densité osseuse de nos hanches et de notre colonne vertébrale. La santé et la force des os préviennent les blessures. Il n’y a pas de signes avant-coureurs avant une première fracture. Évitez donc de penser que vous n’avez pas besoin de vous préoccuper de l’ostéoporose avant d’avoir atteint l’âge de 40 ans. Il est essentiel de garantir l’intégrité de votre densité osseuse à tout âge.

6. Les squats inversent les effets des déséquilibres

Les os sont maintenus ensemble par des ligaments. Les ligaments attachent les muscles aux os. À moins que nos muscles ne retiennent nos os en place, ils continueront à bouger trop arbitrairement, causant ainsi des douleurs plus ou moins importantes. Squatter est un exercice symétrique parfait, permettant au corps de développer la force musculaire et ligamentaire nécessaire pour éliminer l’apparition de douleurs. Comme tout athlète avec une certaine expérience, je suis déjà allé chez un chiropraticien. Ce spécialiste m’a remis les os en place, mais deux semaines plus tard, la douleur est revenue. Pourquoi ? Car je n’ai pas vraiment créé l’infrastructure musculaire nécessaire permettant de maintenir mes os en place naturellement. Je me suis alors tourné vers l’un des meilleurs moyens de résoudre ce problème, le squat. Mes workouts consistaient alors à soumettre mon corps de manière symétrique à des charges plus ou moins importantes. Ceci m’a permis de soulager mes douleurs de manière naturelle et durable, sans passer par le cabinet de mon chiropraticien.

7. Les squats renforcent les genoux

Les squats construisent les muscles (vastus medialis quadricep) qui stabilisent et protègent le genou. N’acceptez pas le mythe selon lequel squatter est mauvais pour les genoux. S’il est bien réalisé, le squat est un excellent moyen de protéger et de soutenir vos genoux. Comme beaucoup d’entre vous, j’ai adhéré au mythe répandu par la culture américaine selon lequel s’accroupir fréquemment est mauvais pour mes genoux. Mon médecin m’a dit que j’avais une tendinite chronique et une dégénérescence aux genoux. « Alors, que puis-je faire à ce sujet ? », demandai-je. «Rien !», dit-il. « Cela fait partie du jeu du vieillissement. Vous devriez peut-être dénicher une nouvelle paire de genoux. » Puisque je n’avais pas mieux, j’ai gobé cette réponse. Puis j’ai commencé à squatter en veillant à maîtriser la bonne technique. J’ai alors remarqué que les muscles au-dessus de mes genoux commençaient à bien se développer dès la première semaine de squats. Plus de croissance la semaine d’après, etc. Aujourd’hui, j’ai de grosses bandes (Vastus Medialis Quadricep) autour de mes genoux et ils sont très stables, beaucoup plus stables que lorsque j’étais adolescente et tout au long de mes années de compétition en Jiu-Jitsu, Wrestling et Grappling. Même si vous avez une dégénérescence au niveau des genoux, les squats vous aideront à protéger le patrimoine osseux qui vous reste pendant une longue période.

8. Les squats peuvent éliminer les douleurs chroniques

Trouver l’équilibre et le bon dosage pour maîtriser sa force grâce aux squats est la solution pour éliminer les douleurs. Par exemple, la force de nos rhomboïdes et de nos muscles doit correspondre à la force de nos pectoraux. Malheureusement, l’haltérophilie américaine est devenue un exercice de modelage plutôt que d’équilibre musculaire. Nous avons tendance à constamment développer des muscles qui mettent en valeur nos abdos tout en négligeant les muscles qui sont responsables de maintenir notre posture.

9. Les squats augmentent la souplesse

Les squats augmentent la flexibilité des hanches, de la colonne vertébrale, des épaules, des genoux et des chevilles. Les articulations flexibles nécessitent moins d’énergie pour se déplacer dans une plus grande amplitude de mouvement, ce qui diminue le risque de blessure tout en augmentant les performances physiques. C’est une façon élégante de dire que tout ce que nous faisons devient physiquement plus facile.

10. Les squats augmentent votre connexion esprit-corps

Tout comme les muscles rhomboïdes et pectoraux doivent être équilibrés pour éviter les douleurs, les connexions entre l’esprit et le corps doivent également être en cohérence pour atteindre les objectifs sportifs.

Squattez !

Certains jours, vous aurez tellement mal que vous ne pourrez que soulever une barre vide. Mais bien débuter sa journée à 100 % de ses capacités, malgré les courbatures et les douleurs, peut simplement se faire en sortant du lit, mettre un pied devant l’autre et se lancer. De même si vous êtes démotivé. Faites face aux difficultés, sortez de votre zone de confort et lancez-vous. Tout le reste se fera naturellement ! Donnez-vous à 100 %, quel que soit ce que vous faites, chaque jour. Soyez fier de vos réalisations. Recommencez le lendemain. Et le succès deviendra pour vous une habitude !

Source : BreakingMuscle.com