Gérer les blessures : comment tenir le coup mentalement ?

Etant donné que nous sommes des humains, nous ne sommes pas infaillibles. Dans tous les genres de sports, et dans la vie elle-même, les accidents peuvent arriver.

Même si les blessures pendant les séances d’exercices physiques ou les compétitions sont incontournables il faut être prêt à les gérer pour mieux les guérir et reprendre de plus belle.

Comment faire pour ne pas tomber dans le désespoir ?

C’est plus facile à dire qu’à faire

Dans de telles situations deux cas peuvent se présenter. Premier cas, la blessure n’est pas très grave. Deuxième cas, la blessure est grave et peut-être invalidante. C’est dans ce deuxième cas que le problème se pose : « Comment tenir le coup mentalement ? ». Un problème non négligeable car l’inactivité engendre la paresse du corps mais aussi de l’esprit.

Dans la blessure non grave, mais dont le temps de rétablissement est assez long, le problème peut aussi se poser. Dans ce cas, pour ne pas tomber dans la désillusion, il faut avoir une vision à long terme. Il faut rester courageux et positif et il est inutile de baisser les bras.

Comment tenir le coup mentalement ?

Pour tenir le coup mentalement, il ne faut pas perdre courage dès le début. Il faut, tout d’abord, accepter cet accident et la blessure grave qui en résulte. C’est très important d’accepter la situation pour continuer dans la résolution du problème.

Ensuite, il est indispensable de suivre avec rigueur les soins prescrits et de rester en contact avec son médecin. Il est très important aussi de ne pas brûler les étapes. C’est très compréhensible de vouloir accélérer la guérison, mais la patience évitera une rechute plus compliquée à dépasser.

D’autre part, il faut rester lucide et analyser, pendant qu’on est en convalescence, les causes qui nous ont amenés à cette situation. En général, c’est le fait d’ignorer ses capacités et ses limites qui fait apparaitre les blessures, parfois évitables. Il est donc assez important de tirer des conclusions de chaque blessure pour mieux adapter ses objectifs.

Enfin, dans certains cas, avant une blessure, notre corps nous envoie des signaux avant-coureurs. Il faut savoir les détecter et les écouter pour prévenir les blessures. En effet, des courbatures chroniques, des douleurs aigues, des inflammations et même des migraines à répétitions sont autant de signaux qu’il faut prendre en compte.