Faut-il sortir avec un haltérophile ou avec un non-haltérophile ?

Beaucoup de femmes sont attirées par les haltérophiles. Musclés et sexy, ils sont au centre de tous les fantasmes. Malheureusement, il ne faut pas longtemps pour comprendre qu’ils ne sont pas vraiment faciles à vivre. En effet, leur régime alimentaire, leur rythme d’entraînement et leur hygiène de vie est assez différente de celle des gens « normaux ».

Si vous êtes vous-même haltérophile, vous songez peut-être : « Je vais sortir avec d’autres haltérophiles ! Ils sont les seuls qui me comprennent vraiment ! ». C’est tentant et presque logique, mais ce choix peut aussi être une vraie erreur.

Voici donc quelques conseils suivis d’une petite comparaison entre un flirt avec un haltérophile et un autre type d’homme/femme. Mesdames, Messieurs, si vous êtes également haltérophiles, cet article sera doublement intéressant pour vous.

POUR CELLES ET CEUX QUI NE SONT PAS ENCORE AVEC UN HALTÉROPHILE

  1. Le soutien moral, c’est une voie à double sens

Il est clair que l’haltérophilie est un sport qui est incroyablement difficile, nécessite un entraînement exigeant et qu’il y a d’innombrables choses que vous devez faire en dehors de la salle de gym pour réussir. Mais vous ne pouvez pas vous laisser emporter par tout ça et délaisser votre partenaire. En effet, son rôle n’est pas seulement de vous soutenir dans ce que vous faites. Il est de VOTRE devoir, aussi, de le/la soutenir dans sa démarche. Même si l’haltérophilie peut vous transformer en un clin d’œil en une personne égoïste, vous devez faire en sorte de prendre soin de l’autre, car une relation de couple se base sur l’échange et la complémentarité, et non pas sur les efforts à sens unique.

  1. Votre partenaire doit, au moins, accepter que l’haltérophilie soit une partie intégrante de votre vie, même si ce sport ne lui plaît pas

Si votre partenaire ne veut pas essayer de soulever des poids, devenir fan de ce sport, avoir un petit intérêt pour votre carrière, etc. cela peut être gérable et vous pouvez vivre avec. Mais il est très difficile de vivre dans une situation où votre partenaire est carrément décourageant ou irrespectueux de ce que vous faites. Si vous êtes avec quelqu’un qui a ouvertement une mauvaise attitude envers votre vie d’haltérophile, cela peut être une menace pour votre carrière. Si vous n’êtes pas encore marié(e) à cette personne, prenez conscience de ce risque pour le long terme. Si vous êtes déjà marié(e) à cette personne, vous devez trouver un moyen de la convaincre de vous soutenir. Si ce n’est pas le cas, vous avez trois options :

1) Divorcer.

2) Quitter l’haltérophilie.

3) Continuez à faire ce que vous faites en essayant de l’amener à changer son attitude envers votre sport. Et si elle ne le fait pas, c’est son problème pas le vôtre !

  1. Faites l’effort de les impliquer dans ce que vous entreprenez

Évitez à tout prix de concevoir une vie parallèle dans votre salle de gym et de délibérément exclure votre partenaire de celle-ci. Même si elle/il ne veut pas vous accompagner à votre séance d’entraînement (ce qui est totalement compréhensible et probablement une bonne idée dans de nombreux cas), laissez-lui une partie de votre vie quand vous rentrez à la maison. Parlez à votre partenaire de vos réalisations. Partagez des histoires sur ce que vous faites. Parlez-lui des personnes avec qui vous vous entraînez. Intégrez-le à votre quotidien. Votre haltérophilie est une partie essentielle de votre vie. Pourquoi voudriez-vous que la personne la plus importante pour vous soit totalement exclue de celle-ci ?

Gardez à l’esprit que vos discussions peuvent ne pas susciter grand intérêt chez l’autre personne, mais vous aurez au moins essayé.

  1. Évitez de ramener toutes vos déceptions, votre colère et votre déprime chez vous

    Là, pas besoin d’exemple ! C’est clair et net !

ET POUR CELLES et CEUX D’ENTRE VOUS QUI SONT EN RELATION AVEC D’AUTRES HALTÉROPHILES OU ATHLÈTES …

  1. Entraînez-vous séparément à la salle de gym

Si vous vous entraînez dans la même salle que votre partenaire, essayez de sortir de votre relation de couple et d’enfiler la casquette de l’haltérophile quand vous débutez votre séance. Soutenez-vous mutuellement, encouragez-vous et ayez une bonne relation de camaraderie, comme vous le faites avec le reste de vos partenaires d’entraînement. Cependant, évitez les baisers entre deux séries ou encore de ramener vos chamailleries de chez vous à la salle.

  1. Discutez de ce que vous attendez l’un de l’autre

Plusieurs psychologues disent qu’il est difficile d’avoir deux Champions dans une même maison. En d’autres termes, l’un des deux partenaires dans un couple aura forcément le statut d’assistant, de supporter ou de fan et ce à un moment ou à un autre de la relation. Ceci peut changer au fil du temps, mais deux compétiteurs ne peuvent pas vraiment maintenir intacte leur relation de couple. Les « assistants » finissent probablement par sacrifier certains de leurs propres objectifs pour aider l’autre à atteindre le sommet de sa gloire.

Cependant, aux États-Unis, nous avons plusieurs exemples de couples qui continuent à accumuler des championnats avec le même succès et un soutien mutuel. Ils ont clairement trouvé un moyen de communiquer suffisamment sur leurs objectifs de carrière pour atteindre un certain équilibre entre tous leurs objectifs.

Pour conclure, nous pouvons dire que si vous êtes un couple d’haltérophiles, ou si l’un de vous deux ne l’est pas, veillez à rester compréhensif, gentil, franc et vrai. Mais veillez aussi à rester fidèle, à ne pas être trop perfectionniste, à travailler dur pour rendre l’autre personne heureuse, à exprimer votre amour et être indulgent.

Source : Catalystathletics.com