Dix accessoires d’haltérophilie que vous devriez utiliser (Partie 2)

Continuons notre inventaire des accessoires d’haltérophilie que tout CrossFitter devrait utiliser. Première partie ICI !

6. La Ceinture d’haltérophilie

La ceinture d’haltérophilie est considérée comme un accessoire essentiel, surtout lorsque d’autres types d’équipement d’assistance sont utilisés, comme les genouillères et les combinaisons de squat. Mais dans les autres lifts, ces ceintures sont rarement utilisées ou nécessaires. Même les CrossFitters de haut niveau et les compétiteurs qui adorent lever des poids impressionnants portent rarement des ceintures d’haltérophilie. Toutefois, pour les overhead presses, ces ceintures apportent un certain soutien et plus de proprioception, vous permettant de mieux apprécier votre position dans l’espace.

La plupart des ceintures d’haltérophilie sont épaisses, environ 10 cm de large. Une ceinture d’haltérophilie est plus large au niveau du dos et rétrécit à l’avant du corps, dans la zone de la boucle, afin de permettre au lifter de se pencher sans gêne. Il existe également des ceintures similaires aux ceintures d’haltérophilie, mais qui ne sont pas adaptées aux compétitions. Celles-ci sont plus larges dans le dos, spécialement conçues pour les CrossFitters qui souffrent de maux de dos.

7. Les bandes de poignets

Les bandes de poignet sont utilisées pour soutenir et renforcer les poignets afin de supporter des exercices comme les presses et les overheads. Même si les bandes en cuir sont plus sûres, les bandes élastiques avec velcro fournissent plus de confort et s’ajustent parfaitement à n’importe quelle morphologie.

Il faut cependant éviter de porter ce genre de bandes juste sur un seul poignet, notamment blessé, car cela peut affecter la mécanique globale et l’équilibre du lift.

8. Les ampoules d’ammoniac

Les ampoules d’ammoniac ont des utilisations médicales légitimes et n’ont jamais été inventées pour améliorer les performances sportives. Cependant, de plus en plus d’haltérophiles croient qu’elles aident à éclaircir les idées et à booster la concentration tout en leur permettant de soulever des poids plus lourds.

Sachez que ce type de substance est considéré comme toxique. De ce fait, si vous décidez de les utiliser quand même, faites-le avec parcimonie.

9. Un liquide à la place de la craie ?!

Le but est toujours d’améliorer votre prise et de la rendre plus efficace. La craie liquide nouvelle génération vous aide à vous entraîner en enchaînant les poids et les barres sans être obligé de réappliquer de la craie sur vos mains à chaque fois.

En effet, avec de la craie en poudre, la réapplication entre les mouvements est quasi-inévitable. Vers la fin de votre séance d’entraînement, cette craie devient inutile. Elle commence alors à entraver vos progrès au lieu de vous aider. Mais en utilisant de la craie liquide (liquid grip), vous vous débarrasserez de tous ces soucis. Une petite application au début du workout durera toute une séance de weightlifting ou une longue période de lifting à haute intensité.

10. Les gants d’haltérophilie

De nos jours, les gants d’haltérophilie sont disponibles sous différentes formes. Qu’ils soient complets ou à mi-doigts, en cuir, en tissu ou en Air Mesh (tissu à maillage aéré pour une meilleure élimination de la sueur), capitonnés, avec ou sans picots… les gants d’haltérophilies sont très utiles pour protéger les mains et éviter de trop les user à l’entraînement tout en assurant une bonne prise à la barre.

 

 

 

Enregistrer