Avons-nous les bonnes attitudes pour faire de réels progrès en CrossFit ®* ?

Les progrès en CrossFit ®* n’apparaissent pas du jour au lendemain. Les mouvements sont issus de la gymnastique et de l’haltérophilie et nécessitent des heures d’entraînement afin de les réaliser correctement. Viennent ensuite les montées en charge, les PR et les séries unbroken.

Que l’on soit novice, expérimenté, que l’on veuille faire des compétitions ou que l’on aime les challenges et l’ambiance communautaire de la box ; nous avons tous le même but qui est de faire des progrès.

Comment savoir si notre attitude par rapport à l’entraînement est la bonne ?

Voici les 6 actions qui prouvent que nous sommes sur la meilleure voie pour atteindre nos objectifs CrossFit ®*.

une-crossfitteuse-realise-un-wall-ball

Le travail des skills après les wod

Lorsque le wod est terminé et que la moitié des athlètes gémissent de douleur au sol ou essaient de reprendre leur souffle, nous avons fait un break et nous sommes en train de réviser quelques skills.

Seul ou avec nos partenaires d’entraînement, reprendre les basiques de certains mouvements même lorsque nous les maîtrisons peut-être ultra bénéfique, en faisant attention à mélanger ces skills afin de faire travailler les parties du corps qui n’ont pas été sollicitées durant le wod.

DU, Muscle up, pull ups, hand stand walk ou bien renforcement des abdos et lombaires (nous n’en faisons jamais assez) ; il y a bien assez de mouvements en CrossFit ®* pour alterner les skills d’un jour à l’autre.

Lire, regarder, échanger

Travailler après un wod signifie que nous avons nos partenaires d’entraînement avec nous pour échanger les ‘trucs’ qu’ils ont découverts et qu’ils nous apprennent avec plaisir.

S’informer, écouter et toujours vouloir en savoir plus sur les mouvements et le fonctionnement du corps va nous permettre de nous familiariser avec l’incroyable machine que nous utilisons tous les jours. Plus nous en saurons, plus nous pourrons améliorer notre technique, découvrir notre corps et poser de questions au coach.

Écouter le coach

Il a de l’expérience, il a certainement fait des études et il est 100% enthousiaste à l’idée de transmettre son savoir.

C’est LA personne à qui demander tout ce qu’il nous vient par la tête, mais aussi à écouter en toutes circonstances.

Cela est surtout compliqué à faire lorsque nous sommes dans notre wod et qu’il nous arrête net afin de nous reprendre. Notre but souvent, est de faire autant de reps possibles ou de terminer le plus vite possible. Pourtant, le mieux serait de ne pas se braquer et l’écouter. Car l’entraînement c’est la phase d’apprentissage et c’est grâce à celui-ci que nous faisons des progrès.

une-crossfitteuse-s'entraine-au-box-jump

Dépasser ses peurs

Jeter ses jambes sur le mur et faire le poirier en a terrifié plus d’un. Pourtant, cette peur, une fois dépassée, nous permettra de passer à la phase suivante : les HSPU. Inutile en revanche de se mettre en danger. Avec l’aide du coach ou de ses partenaires de wod nous pouvons en règle générale tout surmonter étape par étape.

Du repos régulier

Ceux qui n’ont pas intégré que le repos était obligatoire afin que le corps et les muscles se régénèrent n’ont pas compris le fonctionnement de leur corps et encore moins celui du CrossFit ®*.

Ne pas prendre de jours de repos n’est pas de notre niveau mis à part si l’on a participé aux Games de l’année précédente.

Un jour, deux jours ou instaurer le ‘3 jours on’, ‘1 jour off’ préconisé par CrossFit ®* suivant notre forme physique et notre emploi du temps est la clé pour avancer sans blessures ni fatigue.

Entretenir la passion

Le CrossFit ®* est vécu par notre entourage comme une obsession. Si manger, dormir et rêver CrossFit ®* fait partie de notre quotidien, pourquoi ne pas laisser la passion s’installer et grandir tant que cela ne nuit à personne ?

Plus nous nous intéressons au sport, plus nous nous inspirons des meilleurs athlètes du monde et plus nous serons portés par l’envie de réaliser des progrès et d’atteindre nos objectifs.

Amicalement,

TA