Attention à votre cou en faisant du Deadlift !

Quelle-est la « bonne » position du cou ?

Il s’agit d’un sujet très controversé et je peux comprendre les deux côtés de l’argumentation. Voici mon point de vue et ce qui a bien fonctionné pour moi et mes élèves. (Je ne dis pas que je détiens une vérité absolue, mais j’ai un peu raison quand même). Maintenir une colonne vertébrale « neutre » pendant un soulevé de terre (deadlift) est primordial. C’est le premier commandement du deadlift. Neutre signifie « le maintien de la courbure naturelle lordotique (bas du dos) et kyphotique (haut du dos) de la colonne vertébrale ».

D’ailleurs, vos coachs commencent à chaque fois à s’arracher les cheveux s’ils voient un athlète courber le dos lors d’un deadlift.

Mais, alors pourquoi ne pas appliquer le même standard au niveau de la colonne cervicale ou du cou ? Le cou ne fait-il pas partie de la colonne vertébrale ?

Personnellement, je préfère que les athlètes gardent une position de la nuque serrée ou « tassée » :

Une position avec le menton vers l’intérieur permet d’avoir une colonne vertébrale en position neutre, et le cou aussi. Certes, certains vous diront qu’il existe de nombreux exemples d’haltérophiles qui ramènent la tête en arrière lors d’un deadlift (c-à-d. avec le cou non tassé) et tout va bien pour eux.

Pour les sportifs plus débutants, je préfère un cou serré. Puis, au fur et à mesure que l’athlète acquiert une meilleure connaissance du mouvement, il disposera d’une marge de manœuvre plus importante pour décider de la posture à adopter. En outre, ce que vous pouvez souvent voir lors d’une tentative de poids maximum (un cou étendu et, parfois, un dos arrondi) ne doit pas être répété dans des deadlifts avec des poids normaux ou par une personne qui débute tout juste avec ce mouvement.

Pour ce qui est de déterminer la position correcte du cou, je conseille à mes élèves de fixer un point à 3-4 mètres devant eux, au sol. Cela aide à améliorer la position du cou et contribue réellement à augmenter la tension dans tout le corps. C’est du gagnant gagnant !

Par Tony Gentilcore – Source : T-Nation.com