À la rencontre de CrossFit Gavroche

Aujourd’hui, nous avons le plaisir d’interviewer et d’échanger avec Gabriel, Head-Coach de la box CrossFit Gavroche située à Boulogne-Billancourt.

L'equipe-de-CrossFit-Gavroche

Présentation du Head Coach – Gabriel Zakovic

  • 37 ans
  • Préparateur physique depuis 2004
  • Brevet d’État d’Éducateur Sportif 1° Degré – HACUMESE spécialité Haltérophilie (2004)
  • Brevet d’État d’Éducateur Sportif 2° Degré – HACUMESE spécialité Haltérophilie (2006)
  • CrossFit Trainer Level 1 (2013)
  • CrossFit Trainer Level 2 (2015)
  1. A quel âge et comment êtes-vous venu à pratiquer le crossfit ?

Officiellement, j’ai découvert le crossfit en 2008 avec le film 300 en m’intéressant à la manière dont les acteurs s’étaient préparés physiquement pour leur rôle. Pratiquant la musculation sportive, l’haltérophilie, l’athlétisme depuis une quinzaine d’années, j’ai vraiment commencé à faire des WOD en 2012.

  1. Quels sports pratiquiez-vous avant de débuter le crossfit ?

Pratiquant multisports depuis mon plus jeune âge, les disciplines où je me suis le mieux exprimé sont le rugby, le sambo sportif et l’haltérophilie.

  1. Pratiquez-vous le crossfit pour le loisir ou en compétition ?

Aujourd’hui, je pratique exclusivement le crossfit dans une approche santé et loisir.

WOD-a-la-box-CrossFit-Gavroche

  1. Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le crossfit par rapport aux sports lus traditionnels ? 

La variété et la richesse des mouvements. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’avant le crossfit j’ai pratiqué autant de disciplines sportives diverses. J’aime apprendre de nouveaux mouvements et essayer de comprendre la logique interne de chacune de leur méthode d’entraînement.

  1. Est-ce que vous vous concentrez exclusivement sur le crossfit ou continuez-vous à pratiquer d’autres sports ?

Aujourd’hui, je me concentre avant tout sur le développement de CrossFit Gavroche. Lorsque l’emploi du temps me le permet, je pratique une version édulcorée du crossfit où je donne la priorité au travail de force sur les mouvements polyarticulaires de base comme le squat, le soulevé de terre, les tractions et les développés. Dès que je peux, je prends part aux MetCons avec nos adhérents. 

  1. Est ce que vous enchaînez plus d’un WOD par jour ?

Très rarement, car en plus d’avoir le temps, il faut pouvoir récupérer.

  1. Selon vous, quelle est l’idée fausse la plus répandue par rapport à la pratique du crossfit ?

Que le crossfit est un sport d’endurance ! Les meilleurs sont ceux qui vont le plus vite, soulève le plus lourd et non ceux qui durent le plus longtemps. Beaucoup trop de pratiquants mettent l’accent sur les MetCons et pensent que l’objectif est de finir essoufflé avec les muscles qui brûlent. Cependant, la base du travail doit rester le développement technique et la force. C’est ce qui permettra à terme de progresser en sécurité en améliorant ses temps et ses charges.

seance-de-coaching-a-CrossFit-Gavroche

  1. Quel est votre régime alimentaire ? 

Je ne suis pas de régime alimentaire précis. J’essaie simplement de limiter les portions et les mauvais aliments. Pour être honnête, c’est un domaine où je peux encore m’améliorer, car avec les horaires de fou que je fais en ce moment, il m’arrive d’oublier de manger, ce qui n’est pas idéal… 

  1. À votre avis, quelles sont les erreurs de débutants à éviter?

Tout d’abord, il est important de comprendre qu’il existe deux types de crossfit : le sport de compétition et le programme de préparation physique générale destiné au plus grand nombre. De nombreux débutants veulent aller trop vite et ne prennent pas le temps d’acquérir les bonnes techniques d’exécution et les bonnes méthodes de travail. Devenir un crossfitteur aguerri prend en général plusieurs années. Il faut fixer ses objectifs en fonction du temps disponible pour s’entraîner et récupérer. 

  1. En quoi le crossfit a-t-il changé votre vie ?

Le crossfit n’a pas vraiment changé ma façon de voir l’entraînement. Même si mon travail gymnique se limitait aux tractions et aux dips, j’ai toujours privilégié le travail lourd avec des charges libres et le développement de l’endurance via le travail d’intervalles à haute intensité.

Le crossfit a surtout eu un impact sur ma vie professionnelle. Avant, j’avais du mal à convaincre les gens à pratiquer les squats, le deadlift, le sprint, les sauts, etc. Depuis l’avènement du crossfit, ce sont les gens qui viennent me voir pour que je leur apprenne ces mouvements.

  1. Un petit mot pour conclure ?

Un grand merci à WodNews pour cette interview et j’invite tous les pratiquants de crossfit à venir nous rendre visite à Boulogne-Billancourt pour un WOD.

Pour plus d’information:

Site web

Page Facebook