7 vérités sur l’intensité de l’entraînement !

Il y a certaines approches de l’intensité, qui sont assez répandues au sein de la communauté des CrossFitters, qu’il faut éclaircir ou reconsidérer. L’intensité ne réside pas dans le nombre de kilomètres que vous parcourez, le nombre de calories que vous avez brûlé, à quel point vous avez sué ou la douleur que vous ressentez après une longue séance d’entraînement. L’intensité est une mentalité, elle dépend de votre état d’esprit, vos objectifs, de votre motivation et de votre détermination ! C’est, également le compromis propre à chaque athlète, entre la force déployée lors d’un WOD et la vitesse à laquelle on l’exécute.  L’intensité est donc une notion relative, dont voici 7 vérités qui pourront vous aider à mieux la comprendre.

022011-new-home-OHS

1/ Vous ne pourrez vivre la véritable intensité qu’au moment où vous serez disposé à sortir de votre zone de confort.

Beaucoup de personnes croient qu’elles sont en train de tout donner à l’entraînement, alors que ce n’est pas réellement le cas. En effet, l’intensité diffère d’une personne à une autre, mais si vous n’essayiez jamais de dépasser vos limites, de donner constamment le meilleur de vous-même et de chercher à vous surpasser, vous n’allez pas l’atteindre. Dès que l’on se fixe de nouveaux objectifs, on doit augmenter notre intensité pour les atteindre. Par conséquent, il faut impérativement passer à un niveau plus élevé de force et de vitesse. Ce passage au niveau supérieur devra être encadré par un coach afin qu’il se fasse de la façon la plus adéquate possible. En somme, vous ne pouvez progresser sans augmenter considérablement votre intensité et vous ne pouvez pas augmenter votre intensité sans vous mettre dans des conditions qui ne sont pas confortables.

2/ L’intensité, ça s’apprend !

Les performances que vous réalisez maintenant d’une manière aisée vous semblaient auparavant comme irréalisables ou difficiles à atteindre. Cependant, il est important de s’entraîner de façon rigoureuse et continue afin de persévérer et de développer ses performances à travers des WODs toujours plus consistants et plus intenses. Cet entraînement est, de ce fait, l’unique moyen pour un athlète d’apprendre à développer ses compétences tout en gagnant en intensité. Cependant, et dans le but d’avancer, un CrossFitter devra maintenir un niveau d’intensité assez élevé tout au long de ces WODs. En plus de ceci, vous devez diversifier votre expérience et vos WODs (événements sportifs, stages, compétitions…) afin d’apprendre à quoi ressemblent les différents niveaux d’intensité pour mieux vous positionner. Plus vous maîtriserez vos capacités et vos limites, meilleure sera votre intensité !

3/ L’intensité est volatile

L’intensité varie en fonction de votre humeur, votre plan d’entraînement, votre repos, votre nutrition et vos blessures. Vous devez apprendre à vous contrôler et à maîtriser votre intensité. Une courte durée d’efforts sans relâche sera intense, une longue durée d’efforts continus et sans relâche le sera aussi. Les deux requièrent un niveau différent d’intensité, mais la même volonté et le même état d’esprit hargneux. Donnez tout ce que vous pourrez dans les deux situations afin de maintenir votre niveau d’intensité !

4/ Se donner à fond, tout le temps… N’est pas la solution !

Tous les entraînements ne demandent pas une intensité maximale, c’est la qualité de votre intensité et de votre concentration qui détermineront votre efficacité. Imaginez votre intensité comme un feu rouge, le vert serait le repos, le jaune serait l’entraînement confortable et le rouge serait l’entraînement maximal et extrêmement éprouvant. L’entraînement optimal est celui qui consacre du temps aux trois couleurs, vous ne pouvez pas être dans le rouge tout le temps, vous serez totalement épuisé et ce sera intenable pour votre corps et ravageur pour votre mental.

5/ L’intensité dépend de vos objectifs

Voulez-vous tout donner lors de vos WODs parce que vous êtes déterminé à être le meilleur et à atteindre votre propre summum physique ? Est-ce qu’un effort minimal vous suffit pour améliorer votre physique ? Ou souhaitez-vous dépasser vos propres limites et vous entraîner même quand vous ne vous sentez pas bien afin de devenir le meilleur athlète possible ? À travers ces questions, vous remarquerez que l’intensité adoptée par chaque athlète dépend largement de ses objectifs, aussi bien à court terme qu’à long terme. En effet, si vous voulez accéder à l’excellence et atteindre vos objectifs de compétition, il vous faudra fournir l’effort physique nécessaire ainsi que l’intensité adéquate pour passer d’un niveau à un autre. Vous pouvez aussi avoir un objectif de remise en forme ce qui vous poussera à adopter une intensité moins importante et plus progressive.

6/ Vous pourrez toujours donner plus !

Le corps humain est extraordinairement bien conçu et est capable de faire des choses incroyables ! Lorsque l’entraînement devient pénible, votre esprit peut commencer à vous dire d’arrêter, que vous ne pouvez pas faire plus. Vous pouvez succomber à vos pensées négatives comme vous pouvez vous matraquer avec les réflexions positives et aller de l’avant. De ce fait, plus vous contrôlerez vos pensées, plus vous vous motiverez pour augmenter votre intensité et dépasser vos barrières psychologiques et physiques. Voici, par exemple, l’un des articles proposés par notre site sur ce sujet : 10 astuces pour dépasser vos barrières mentales.

7/ Votre intensité à l’entraînement affecte votre vie en dehors de la box

Lorsque vous battrez vos propres records et que vous vous donnerez à fond, vous vous sentirez comme un « héros » ! Vous sortirez de votre box en vous disant que vous êtes bien capable de relever tous les défis de la vie. Vous vous donnerez plus dans votre boulot, vous serez plus apte à accepter des challenges et votre bonne humeur sera contagieuse ! Les problèmes du quotidien vont vous sembler plus faciles à résoudre. Tout vous semblera meilleur dans votre vie du moment que vous excellerez lors de vos WODs !