Les 6 leçons que j’ai apprises lors des 6 dernières années en tant que gérant d’une box de CrossFit ®*

On dit souvent que le temps passe vite lorsque l’on s’amuse. Je me souviens comme si c’était hier lorsque j’ai pris la décision d’ouvrir une box de CrossFit ®* en 2008. Des heures passées sur les rapports financiers et à surfer le web pour répondre au message et continuer à s’informer à tout ce qui touche au CrossFit ®*, à la santé et au fitness en général. En février 2010, nous avons ouvert notre troisième box dans la vie de Charlotte en Caroline du Nord. Pour y parvenir, nous avons fait pas mal de choses positives, mais également beaucoup d’erreurs.

1. L’habit ne fait pas le moine : la beauté du CrossFit ®*, c’est qu’il englobe tous ceux prêts à franchir les portes d’une box pour s’entraîner dur. Que ce soit un joueur de football, quelqu’un d’obèse, ou un père diabétique qui veut juste pouvoir courir après son fils dans le jardin sans devoir s’arrêter toutes les 5 minutes, chaque membre a sa propre histoire. Et leur point commun, c’est qu’ils pensent que le CrossFit ®* peut leur apporter la réponse à leurs questions. Du coup, le CrossFit ®* leur apporte une tranquillité d’esprit, car les adhérents savent que cette heure qu’ils passent à votre box est probablement la seule de la journée où ils seront entourés et soutenus par des gens qui leur souhaitent le meilleur. J’ai rencontré d’anciens drogués, des personnes qui avaient perdu leur conjoint ou leur enfant, d’anciens combattants. Tout le monde a une histoire.

2. La communauté : Je n’étais pas préparé à l’impact puissant que pouvait avoir la communauté dans la pratique du CrossFit ®*. Peut-être que l’impact n’était pas aussi visible en 2007/2008. Quand j’ai démarré le CrossFit ®*, c’était parce que cette discipline était différente et qu’il y avait une box près de mon bureau, ni plus ni moins. Aujourd’hui, je suis surpris par ce que je vois et ce que j’entends de personnes, qui sans le CrossFit ®*, n’auraient aucun point en commun. Des personnes de toutes les couches de la société qui se rassemblent dans un but commun, à savoir être en meilleure santé et faire en sorte que cela impacte positivement leur famille et leur communauté. C’est certainement l’expérience la plus surprenante de ces 6 dernières années.

3. C’est juste de l’exercice : je vais probablement me faire chahuter par les puristes du fitness. En tant que geek de l’anatomie, je pense avoir la légitimité de le faire. Alors que les bases sont importantes ainsi que de comprendre comment fonctionnent les systèmes énergétiques de l’organisme, pour 99% de ce qui fait la raison d’être de notre box, notre but doit être de faire en sorte que les gens s’exercent mieux et souvent. Bien sûr, les dotations des CrossFit ®* Games sont passées de 500$ à 275000$. Mais dans une période où les grandes villes des États-Unis essayent de ne pas être classées dans le top 10 des villes les plus obèses, faites en sorte que ‘’bougez mieux et plus souvent’’ soit votre propriété. Vous parviendrez à contenter la majorité de ceux qui s’adonnent aux joies du CrossFit ®*.

4. C’est bien plus qu’un exercice : c’est la raison pour laquelle je serais prêt à tout recommencer. Quand j’ai décidé d’ouvrir ma première box, c’était essentiellement le fruit d’une réflexion pour apporter une valeur ajoutée à mon un cabinet de chiropractie. J’ai donc rempli ma carte de crédit et j’ai décidé de me lancer en pensant ‘’au pire j’aurai un box où je pourrai m’entraîner avec mes amis’’. Pour information, les banques n’aiment pas ce genre de philosophie. Chaque fois que je discute avec un adhérant de leur expérience, du nombre de médicaments qu’ils n’ont plus besoin de prendre, des relations qu’ils se sont créées ou améliorés depuis qu’ils ont rejoint notre box, je suis encore plus reconnaissant que ce que j’aurai imaginé au départ lorsque j’ai décidé de créer CrossFit ®* Steele Creek.

5. Si vous êtes atteint du trouble obsessionnel compulsif, réfléchissez-y à deux fois : ceux qui me connaissent et m’observent savent que j’ai parfois des tendances à un comportement obsessionnel compulsif. Heureusement, en prenant de l’âge et en ayant une fille, je me suis amélioré. Toutefois, une box vous fera peur si vous avez des tendances similaires. C’est une bonne chose de prendre du plaisir à discuter avec les adhérents. Cela m’évite de trop cogiter et de vouloir passer tout son temps pour remettre de l’ordre.

6. Amusez-vous : à moins que vous vous entraîniez pour gagner votre vie, il est important de s’amuser et de prendre du plaisir. La majorité des gens qui ont besoin de vous ne sont pas motivés par un programme, car ce dernier n’est pas ‘’marrant’’. Si vous êtes un adhérent et que vous ne prenez pas de plaisir, alors quelque chose ne va pas. Si vous redoutez un programme, vous n’arrivez pas à l’exécuter correctement sur le long terme. Et si vous vous faites toujours mal, il y a un problème. Se faire mal n’est pas marrant.

Si vous êtes gérant d’une box et que votre but n’est pas de prendre du plaisir et de vous amuser, alors vous êtes à côté de la plaque ou du moins, vous manquez quelque chose d’important. Bien sûr nous voulons tous obtenir des résultats. Toutefois, il y a beaucoup de possibilités qui peuvent donner des résultats. Cependant, ces personnes vous ont choisi pour les obtenir. Donc, faites en sorte qu’elles ne s’imaginent pas aller autre part qu’à votre box. Créer un endroit qui leur donne envie de venir et de revenir, un peu comme une deuxième maison.

Prendre du plaisir fait que 80% de nos membres viennent s’entraîner pendant des jours de fête (le Nouvel An, la fête nationale, Thanksgiving), pas le faire de devoir s’exercer…

Traduit de l’anglais depuis l’article Brian Stump Fondateur et Gérant de CrossFit ®* Steel Creek.