6 conseils pour reprendre le CrossFit ®* après une blessure !

Le CrossFit ®*, comme tout autre sport, présente un certain risque. Chaque fois que vous soulevez une masse importante ou que vous effectuez des exercices complexes, il y a une possibilité de blessure. Bien sûr, vous pourriez également vous blesser en faisant un simple jogging ou en descendant les escaliers. Mais ce qui nous intéresse dans cet article n’est pas la blessure en elle-même, mais plutôt la reprise du CrossFit ®* post-blessure. Comment savoir si on est prêt à exécuter un WOD complet ? À faire de nouveau de l’haltéro ? Quelle intensité adoptée pour une reprise sans risque de récidive ? Nous allons vous donner quelques conseils pour une reprise sans soucis après une blessure !

injuries-800x400

Allez-y doucement

Quel que soit le type de blessure que vous avez subie, votre corps et votre mental ont besoin de temps pour reprendre une activité physique normale. En effet, la communication entre votre cerveau et votre corps, nécessaire pour mener à bien un entraînement sportif régulier, s’altère à l’occasion d’une blessure et notamment lors de la phase de convalescence. À moins que des lésions nerveuses aient eu lieu, cette communication peut être retrouvée pleinement, mais ce processus prend du temps. Il est donc important de garder son calme, de rester patient et d’éviter à tout prix la précipitation. En outre, revenir à la Box en essayant de réaliser vos WODs d’avant blessure avec la même force et la même intensité serait complètement insensé ! Mettez votre ego de côté et n’ayez pas peur d’adopter les méthodes de scaling pour adapter vos mouvements et vos WODS à vos capacités actuelles post-blessure. Rappelez-vous qu’à ce niveau, le temps, le poids et le nombre de répétitions ne sont pas très importants. Ce qui importera le plus c’est de reprendre le CrossFit ®* doucement et dans de bonnes conditions.

Écoutez votre corps

Nous ne le répétons jamais assez, écouter son corps est une chose primordiale pour tout athlète qui se respecte et qui tient vraiment à réussir dans sa discipline. Lors de séances normales, notre corps nous envoie certains signaux pour nous alerter d’une éventuelle surcharge, d’une lésion qui commence à s’installer ou d’une prise que nous ferions mieux d’éviter. Mais parfois nous les ignorons, emportés par l’adrénaline. Cependant ces signaux, en post-blessure, deviennent de véritables alertes que vous ne devez en aucun cas ignorer, surtout si les douleurs proviennent de la partie blessée. Votre corps vous permettra de savoir quand vous serez prêt à exécuter certains mouvements avec certains poids. Ceci sera détectable quand vous exécuterez le mouvement sans gêne. Mais en attendant, vous devez adapter vos entraînements, à la fois sur le plan de l’intensité, du poids et au niveau du type de mouvements prescrits. Heureusement, il y a quelqu’un qui peut vous guider pour le faire… et c’est… votre coach !

Écoutez votre coach

Le rôle principal de votre coach est de vous assurer que vous, en tant qu’athlète, êtes en sécurité pendant vos séances d’entraînement. Il est là pour vous aider en ce qui concerne le scaling des WODs ou la modification d’un WOD afin de correspondre à vos capacités, surtout quand vous êtes en reprise post-blessure. Par conséquent, faites confiance à votre coach, ayez une relation basée sur l’amitié, le respect et la complicité afin qu’il ou elle sache ce que vous êtes capable de faire ou de ne pas faire pour rendre votre rétablissement plus efficace et agréable. Cette connaissance va leur permettre de jauger dans quelle mesure vous devez réduire l’intensité de vos WODs ou quels mouvements sont à modifier. N’hésitez pas à communiquer avec votre coach et à écouter ses précieux conseils !

Discutez avec d’autres CrossFitters qui ont eu des blessures similaires

La plupart des CrossFitters ont une sorte d’expérience riche et diversifiée en ce qui concerne les blessures. Si vous avez la chance d’être dans la même Box que de grands champions ou des CrossFitters confirmés et expérimentés, vous arriverez surement à dénicher le CrossFitter qui a subi une blessure similaire à la vôtre et qui a bien réussi à la dépasser. Malgré le fait que l’expérience de chaque athlète avec sa blessure est différente et lui est propre, il n’y a pas de mal à discuter avec ces CrossFitters pour savoir comment ils ont fait, quels étaient leurs astuces ou leur rythme d’entraînement, etc. Un ou deux conseils de plus sont toujours bons à prendre !

Consultez votre médecin / ostéo / kinésithérapeute

Ce conseil perd parfois de son utilité face aux nombreuses histoires que nous pouvons lire sur les CrossFitters qui n’ont pas hésité à ignorer les dires de leurs médecins et qui ont réussi à reprendre avec succès le CrossFit ®*.  Lindy Barber s’est fracturé la vertèbre L-5 lors de l’Open 2011 et son médecin lui a dit « tu ne pourras jamais plus faire de squats ». En 2013, elle participait aux CrossFit ®* Games. Le triomphe de Lindy sur sa blessure, malgré le diagnostic et recommandation de son médecin, n’est pas rare dans notre domaine. CEPENDANT, il faut reconnaître que les médecins, ostéo, kinési/physiothérapeutes ont le savoir et l’expérience en ce qui concerne le corps humain, de sorte que leur avis doit être pris en considération. Les suivre ou pas ne dépendra que de vous.

La récupération est cruciale

La récupération est un élément crucial dans la routine d’un bon CrossFitter, mais il prend encore plus d’importance lorsque vous tentez de reprendre pleinement vos activités après une blessure. La mobilité, l’échauffement, les étirements corrects, la récupération active, le sommeil et l’alimentation sont des facteurs clés de succès qui peuvent faire la différence et raccourcir ou allonger votre période de rétablissement et ralentir vos progressions. Vous ne devez jamais négliger la récupération lorsque vous êtes en pleine forme, que dire quand vous revenez à la Box après une blessure ?

À vous de jouer !

Inspiré et traduit d’un article paru sur Boxlifemagazine.