Les 5 rôles essentiels d’un coach de CrossFit ®* !

Coach est un terme utilisé dans la plupart des boxs de CrossFit ®* pour identifier celui ou celle qui est responsable d’un cours et de ces athlètes. Mais ce terme couvre aussi un certain nombre de rôles que la personne en charge de l’entraînement doit remplir. Voici 5 rôles importants que chaque coach joue chaque fois qu’il/elle vous enseigne le CrossFit ®* !

crossfit-ring-pull-up-2

  1. L’ambassadeur

Il doit être celui qui fait la relation entre toutes les personnes du cours et celui qui doit construire sa « tribu ». Le coach ambassadeur est aussi quelqu’un qui encourage ou soutient une certaine intensité durant tout le cours. Un bon ambassadeur connaît tout le monde et peut engager la discussion avec n’importe qui. Il doit connaître les noms de tous ses athlètes, présenter les personnes en drop-in et les nouveaux membres de la box. Il doit aussi être capable de parler devant beaucoup de personnes, à tout moment, et de transmettre ses directives ! C’est vital ! Il doit aussi aider ses athlètes à établir des relations entre eux et avec lui. Connaître ses athlètes et ce qu’ils sont est l’un des rôles les plus importants d’un bon coach de CrossFit ®*.

  1. Le garde du corps

Qui protège les athlètes ? Le coach ! Il doit savoir adapter tous les mouvements à n’importe quelle personne suivant son niveau, qu’il soit débutant, intermédiaire ou compétiteur. Il doit identifier et corriger les carences pour faire un mouvement correct. Il doit aussi connaître l’état de santé de ses athlètes pour adapter les mouvements le cas échéant. Le meilleur moyen pour votre box de se faire connaître est la progression des athlètes qui la compose. Puis le bouche-à-oreille fait le reste. Le coach a un rôle capital, il favorisera plutôt les mouvements lents et bons plutôt que rapides et mauvais. Il prendra soin de ses athlètes et sera récompensé en retour par les performances de ces derniers !

  1. L’enseignant

L’enseignant doit d’abord et avant tout être un bon garde du corps (pour protéger ses athlètes) qui peut fournir des indications et des indices (verbaux, visuels, tactiles) qui sont faciles à comprendre par tout le monde. Il doit par exemple pouvoir prendre cinq minutes pour enseigner un mouvement quand il pourrait ne lui prendre que 30 secondes. Il doit être en mesure de prendre un athlète de bon niveau (qui se bouge bien, en toute sécurité)  et de le rendre encore plus efficace. Il doit être celui qui fait passer les connaissances sur le CrossFit ®*. Il étudie des vidéos, des articles et des livres, et les transmet à ses athlètes. L’information est extrêmement précieuse pour les athlètes, aussi il doit savoir la faire passer. Il doit pratiquer les mouvements qu’il enseigne en repérant les explications les plus simples.

  1. Le motivateur

Le coach qui n’est pas en train de corriger, d’enseigner ou d’améliorer (une position, une personne…) doit en permanence jouer le rôle de motivateur. Il doit repérer si ses athlètes sont plus sensibles à une motivation positive (« c’est bien, tu as réussi… » ; « Tu peux le faire ! »…) ou s’ils sont plus sensibles à une mentalité de « camp militaire » (« Allez ! Bouge-toi ! Ramasse la barre et reprend le rythme ! ») . Le coach doit savoir qui répond à quels stimuli et doit être en mesure de dire si son style de motivation correspond bien pour performer ! Il faut que les athlètes entendent le coach en permanence et qu’ils sachent qu’il les regarde. Cela permettra d’améliorer leur confiance et leurs performances !

  1. Le Maestro

C’est un rôle global qui enveloppe toutes les composantes vues précédemment. Le coach doit pouvoir interagir positivement avec tous ses athlètes, en toute sécurité tout en corrigeant et en enseignant. Il doit motiver et tout faire en surveillant le temps qui passe, en tenant compte  de sa planification et de son programme.  Il doit être prêt à réduire le Timecap de sorte que la box soit prête pour le prochain cours. Un Maestro peut transformer un simple cours en un cours fun avec du mouvement et de l’interaction, et bien sûr de la haute intensité !

Inspiré et traduit de l’article de Don Moss sur Tabatatimes.com