5 astuces psychologiques pour achever n’importe quel WOD exténuant !

Crédit : CrossFit ®* Hunstville

S’entraîner durement. Récupérer. Répéter. C’est un cycle simple. Comme vous le savez sûrement, il y aura toujours des moments où vous souffrirez pendant un WOD. Et quand un workout est vraiment difficile, garder le moral devient plus difficile que vous ne le croyez. Heureusement, vous avez une arme secrète : votre esprit. Essayez d’appliquer ces quelques astuces mentales pour continuer à avancer même lorsque vous sentez que vous allez tout lâcher.

5 conseils psychologiques pour continuer jusqu’à la fin pendant votre WOD

1. Être mal à l’aise n’est pas si grave

Vous sentez-vous mal à l’aise pendant votre WOD ? C’est normal. La vérité, c’est qu’il n’y a rien de mal à ressentir un malaise ou même une tension pendant un WOD. Lorsque vous vous entraînez de façon intense, c’est que vous avez un objectif : dépasser les obstacles et vos limites. Cela signifie que vous allez devoir travailler en dehors de votre zone de confort. Si vous souhaitez passer au niveau supérieur et augmenter la qualité de vos sessions d’entraînement, vous devez vous préparer et accepter cet aspect de l’entraînement. Vous pouvez avoir mal. Vos muscles peuvent trembler. Un entraînement sérieusement exténuant peut vous amener à douter de vos capacités. Mais, en fait, vous devriez savourer ce défi et aller de l’avant tout de même. C’est ce qui compte le plus.

2. N’oubliez pas vos séances les plus réussies.

Continuer à travailler dur quand votre corps veut abandonner peut être une chose très difficile, c’est le moins qu’on puisse dire. Si vous avez du mal à achever votre WOD, voici une astuce mentale qui pourrait vous aider. Rappelez-vous de vos sessions les plus réussies. Cela peut sembler étrange, mais vous rappeler des moments positifs de votre entraînement pourrait vous apporter la motivation dont vous manquez. Soyons clairs, l’esprit est un outil extrêmement puissant. Les recherches de l’Université du New Hampshire suggèrent que les souvenirs du passé peuvent directement influencer la façon dont les gens s’entraînent. Les chercheurs ont noté que les participants qui se sont rappelés de souvenirs sportifs positifs ont également signalé une augmentation de leur motivation pour s’exercer.

3. Continuez simplement à avancer.

Chaque mouvement est un progrès. Bien que vous puissiez avoir l’impression qu’un workout vous a battu, vous devez garder cette astuce essentielle à l’esprit. Bien entendu, vous pouvez ralentir votre rythme en raison de la fatigue et de l’épuisement. Cependant, la dernière chose à faire est de cesser de bouger. Dès que vous vous arrêterez, vous le regretterez. Mais ce qui est plus grave, c’est qu’il vous sera encore plus difficile de vous relever et de reprendre.

De ce fait, dans les moments où vous vous sentez prêt à abandonner, rappelez-vous de ce qui suit. Certes, vous pouvez être fatigué et vouloir donner à votre corps le temps de récupérer. Vous pouvez également baisser l’intensité de vos WODs d’un cran. Vous pouvez aussi vous permettre de reprendre votre souffle pendant quelques minutes. Cependant, vous ne pouvez pas vous arrêter, c’est aussi simple que cela.

4. Concentrez-vous sur votre compétition.

Peu importe si vous êtes en compétition avec vous-même ou avec un partenaire d’entraînement, il est essentiel d’avoir quelque chose à battre. Les recherches de l’Université de Pennsylvanie suggèrent qu’une bonne compétition est l’un des moyens de motivation les plus puissants en matière d’exercice physique. Dans cet esprit, gardez une trace de vos réalisations pendant vos WODs et comparez toujours vos résultats actuels avec vos sessions précédentes ou avec ceux de quelqu’un d’autre et restez dans la compétition pour aller sans cesse de l’avance. Lorsque vous êtes au milieu du workout le plus exténuant et que vous commencez à perdre confiance en vous, libérer votre côté compétitif pourrait changer la donne. Au moment où vous concentrez votre attention sur la réalisation d’un objectif particulier ou, plus précisément, sur son dépassement, vous constaterez qu’il est beaucoup plus facile d’aller vers l’avant. Essayez par vous-même.

5. Faites de votre mieux et ne regrettez rien.

La dernière chose que vous devez faire est de sortir de la box de CrossFit ®* avec des regrets. Ne vous inquiétez pas pour vos performances à cause d’un workout difficile. Au lieu de cela, continuez à regarder en avant et concentrez-vous sur ce que vous pouvez faire ensuite. Comme vos instituteurs vous l’ont sûrement déjà dit à l’école, vous devez faire de votre mieux à chaque épreuve. C’est tout ce que vous pouvez faire d’ailleurs. En effet, vous pourrez travailler aussi durement que votre corps vous le permet. Point barre. Tant que vous faites le plus d’efforts possible, vous devriez être fier de ce que vous accomplissez pendant vos séances d’entraînement.

Prêt à bouger et à vous entraîner pour atteindre de nouveaux sommets ? Chaque fois que les choses se compliquent, rappelez-vous que le WOD sera bientôt terminé. Ce n’est qu’une courte période de votre journée, c’est pourquoi vous devez en tirer le meilleur parti. Utilisez ces astuces mentales pour vous motiver à travailler plus dur et continuer jusqu’au bout. Tant que vous avez le contrôle de votre esprit, contrôler votre corps (et le faire avancer !) devrait être un jeu d’enfant.

Source : TheWodLife.com.au