4 positions isométriques faciles à inclure dans votre programme de CrossFit ®* !

La nature stéréotypée du CrossFit ®* rend les mouvements isométriques difficiles, mais en voici quatre qui sont faciles à mettre en œuvre.

Tout athlète qui se respecte vous dira que les exercices isométriques sont extrêmement efficaces, notamment pour les CrossFitters. Naturellement, certaines positions isométriques sont meilleures que d’autres et certaines sont plus difficiles à mettre en œuvre que d’autres, mais elles sont toutes importantes.

Voici quatre positions isométriques assez simples à mettre en œuvre:

La Suspension (Overhead Hold)

Tout poids que vous pouvez soulever au-dessus de votre tête pourra être utilisé pour cet exercice isométrique. Vous devez donc maintenir ce poids au-dessus de votre tête pendant un laps de temps donné (20 secondes, par exemple).

La Planche (Planks)

Les exercices isométriques pour les abdos sont essentiels et se retrouvent aussi bien chez les CrossFitters que chez les haltérophiles. Pour profiter de leurs bienfaits, vous pouvez les inclure dans vos WODs, en veillant à les exécuter avec rigueur, et ce en programmant plusieurs séries (trois et plus) de mini-AMRAP qui commencent par une planche (pendant, disons 60 secondes) avant de passer à un autre mouvement. Si le dernier mouvement d’un mini-AMRAP vise à tester un Max Rep, enchaînez avec une planche adaptée à votre niveau de fatigue.

Prise en avant (Front Rack Hold)

Cet exercice consiste à tenir un ou des poids (haltères, kettlebells, etc.) en tendant les bras bien devant soi. Ceci est un vrai challenge pour la stabilité du tronc et la respiration. Ces types de prises sont faciles à mettre en œuvre lors des séances d’entraînement entre partenaires ou en équipe.

Les Walkouts

Ces positions sont normalement assez courtes, mais sont utilisées dans le powerlifting et l’haltérophilie comme un moyen de préparer le système nerveux central avec des charges maximales.

Vous pourrez intégrer une pose isométrique au début du mouvement en effectuant un squat, au milieu du walkout et à la fin en se relevant.

Commencez donc par intégrer ces 4 exercices dans vos WODs et développez-les petit à petit pour qu’ils prennent plus d’importance dans votre programme d’entraînement global.

Source : TheBoxMag.com