10 problèmes que seules les CrossFitteuses comprendront !

La vie de CrossFitteuse n’est pas de tout repos. Tout comme la vie de femme. Petite compilation de ces choses du quotidien avec lesquelles il faut jongler, parfois comme une équilibriste.

10. Trouver des jeans adaptés à votre taille et vos fesses

Certaines personnes rêvent de contrôler le monde. Vous, vous rêvez d’aller dans un magasin de vêtements, d’essayer une paire de jeans bleus au hasard et de tomber sur celle qui vous va parfaitement. Mais la désillusion est trop fréquente !

9. Après les squats, les escaliers deviennent un véritable ennemi

Beaucoup disent que prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur est un moyen de rester actif et en bonne santé. Mais après les squats, nous savons toutes que ce ne sera pas toujours possible.

8. Votre équipement prend toute la place chez vous

Quand on est une femme adepte de CrossFit ®*, les chaussures de sport, les t-shirts d’entraînement et les pantalons de yoga commencent à envahir les placards. Et n’oublions pas les chaussures supplémentaires pour les séances de lift et de cardio, les rouleaux en mousse, les cordes à sauter… un gros problème !

7. Les mecs qui ne font pas partie de votre box pensent que vous êtes un extraterrestre

Pour être honnête, je ne sais pas qui a le plus gros problème : les gars qui ne font pas d’haltérophilie (qui supposent automatiquement que je suis une sorte d’entité effrayante) ou moi-même (qui suppose automatiquement qu’ils ne sont pas capables d’avoir une quelconque activité physique). De toute façon, faire de belles rencontres, c’est toujours un peu compliqué…

6. Votre mère pense que vous êtes en relation avec une personne « violente »

Ah les bleus ! Non, maman, ça va, je viens juste d’essayer de sauter sur une boîte, mais je me suis vraiment ratée. Je l’ai prise en pleine face !

Plus sérieusement, si le CrossFit ®* était un mec, il serait un très mauvais copain. Effectivement, vous vous blessez constamment, tous vos amis se moquent de lui et il veut vraiment que vous arrêtiez de manger du sucre. Quel idiot ! Pourquoi faites-vous cela ?

5. Entendre constamment la réflexion erronée que nous ne pouvons pas être féminines

En raison des changements qui se produisent inévitablement dans notre corps, les commentaires sur la perte de féminité commencent à s’accumuler. La féminité n’est pas que l’apparence physique, les belles courbes et les vêtements ; c’est quelque chose que nous avons à l’intérieur. Elle se manifeste aussi à travers notre comportement, notre empathie l’une envers l’autre, notre vulnérabilité et notre courage de sortir de la zone de confort social. Ce qui rend vraiment une femme belle est le fait de la voir confiante et vulnérable en même temps, avec son propre corps et tous ses défauts.

Bien entendu, il existe des critères qui sont liés à la féminité : la douceur, l’empathie, la sensibilité, l’attention, la gentillesse, la compassion, la tolérance, le comportement, etc. Mais lequel supprime-t-on en soulevant des poids et en ayant un physique sportif ? Toutes ces caractéristiques sont des traits de développement personnel et n’ont rien à voir avec notre apparence ou notre activité physique.

4. Se sentir énorme comparée aux filles qui ne liftent pas

L’image corporelle simplement expliquée résume les sentiments que nous avons au sujet de notre propre corps et de notre attractivité sexuelle. Nous pourrions dire que les idéaux physiques actuels s’améliorent de jour en jour, mais en général, tout le monde suppose toujours que les femmes doivent rester petites, minces et fragiles.

D’ailleurs, je suis un peu agacée par les titres du genre : « Le CrossFit ®* ne vous rendra pas énorme ». Pourquoi cela importe-t-il de toute façon ?

Oui, nous avons l’air plus fortes et plus grandes que les autres femmes. Mais cette sensation d’être énorme comparée aux autres filles réside plus dans nos têtes et notre perception de nous-mêmes que dans la réalité. Vous ne pouvez pas vraiment choisir comment vous vous sentez, mais vous pouvez choisir comment agir face à ces sentiments.

3. Développer des hanches et des quadriceps gros et bien visibles

Beaucoup de tractions, de pushing et d’haltérophilie changent notre corps : faible pourcentage de graisse, plus de masse musculaire, une taille plus mince et perceptible, des quads plus grands et des hanches visibles et sculptées. La vérité est que votre corps est par nature destiné à bouger et à être actif : non seulement pour se déplacer, mais aussi pour soulever et transporter des objets. Inutile de combattre les changements qui se produisent naturellement. Vos quads et vos hanches peuvent sembler un peu effrayants pour d’autres personnes, mais ils sont un excellent signe de force pour tous ceux qui liftent. La seule chose qui est vraiment pénible dans cette situation est le fait de trouver des jeans parfaitement ajustés !

2. Expliquer son IMC aux médecins qui ne liftent pas

L’Indice de masse corporelle ou IMC représente l’indice que les professionnels de la santé utilisent le plus pour évaluer notre poids corporel. Le problème ici est la simplicité de la formule : il est trop simple de donner une mesure précise pour les CrossFitteuses. Même si la mesure du poids est standardisée, le pourcentage réel de graisse n’est pas pris en compte lors du calcul.

Pour réussir en tant que CrossFitteuse, il vous suffira donc de bouger tous les jours et de surveiller votre alimentation.

1. Devoir expliquer constamment pourquoi on lifte

Parce que cela nous rend heureuses ! Et c’est la seule réponse correcte à donner aux personnes qui continuent à craindre les conséquences de votre activité physique sur votre corps, votre féminité et votre régime alimentaire. Selon moi, il suffit de dire que cela me rend tout simplement heureuse.

Source : Boxrox.com