Trop de friandises pendant les vacances?

Les vacances peuvent apporter toutes sortes de cadeaux, mais elles peuvent aussi entraîner un certain gain de poids non désiré à cause du manque d’exercices ou d’un régime alimentaire pas très équilibre.

Je sais que pendant la « période la plus merveilleuse de l’année », j’ai plus attaqué des assiettes de cookies que de WODs. Je ne suis pas sûr de savoir comment j’ai réussi à me convaincre que toute nourriture à portée de main est bonne à ingurgiter. Cela est certainement dû au fait qu’il y a tout simplement plus de nourriture pendant les fêtes de fin d’année. Je suis donc tenté de manger des aliments que je ne mange pas en dehors de cette période. Durant une journée normale, je n’ai pas de paquets de bonbons ou de cookies qui traînent sur mon bureau.

Pour autant, est-ce que cette attitude est acceptable? Comment surmonter le fameux “ce sont les vacances donc il n’y a pas de mal à se laisser aller”?  Je pense qu’il n’y a pas de mal à se laisser aller de temps en temps si vous avez la possibilité de ne pas abuser. Manger trop perturbe mon sommeil et développe un sentiment de culpabilité. Au final, je me sens “gonflé” et mal à l’aise. Quand je recommence à m’entraîner, je me sens fatigué et léthargique, au point de zapper mon entraînement.

À l’inverse, je ne veux être le « bizarre de service » à la table du repas de Noël. Ceux d’entre nous qui décident de faire la Zone ou le Paleo sont stigmatisés. On ressent ce jugement lorsque nous nous remplissons notre assiette lors des réunions familiales. Je n’arrive pas à savoir si notre famille et nos amis nous jugent par rapport au contenu de nos assiettes ou s’ils culpabilisent sur ce que contiennent les leurs. J’ai donc décidé de manger “gaiement” même si cela a des conséquences négatives sur mon poids et mon programme d’entraînement une fois les fêtes terminées. Cette année, j’ai décidé de me faire plaisir jusqu’à Noel pour pouvoir recommencer l’entraînement sans culpabiliser après le Nouvel An.

Il serait facile de juger les nouveaux crossfitters qui débarqueront en début d’année lors des prochains mois. Donc, soyez indulgents, car il n’est jamais facile de se motiver pour mettre en place de bonnes résolutions pour la nouvelle année. D’ailleurs, essayons de les encourager au lieu de les critiquer. Cela leur donnera envie de rester, ce qui est toujours positif pour la communauté du Crossfit. Il se pourrait même que ces crossfitters débutants nous aident à ne pas craquer lors des prochaines fêtes de fin d’année.

Et vous? Quel est votre talon d’Achille lors des fêtes de fin d’année? La nourriture, l’entraînement ou les voyages? N’hésitez pas à partager votre expérience ainsi que vos bonnes résolutions pour y remédier en 2015 !