Les tendinites : les prévenir, les soigner – Partie 2

Cet article est paru dans le WorkOut Mag’ n°3 et a été écrit par Hélène Froussard. Pour vous abonner au seul magazine de CrossFit en France : www.workoutmag.fr.
Pour lire la première partie de cet article, cliquez ici 

f1e3a623e94a05cd07dbe01304d0b27d

Importance de l’hygiène de vie

Faire du sport ne va pas sans une bonne hygiène de vie, certains aliments (gluten, lactose) créent des réactions inflammatoires qui peuvent générer des blessures ou en ralentir la guérison. Il est donc important de soigner votre alimentation et de veiller à une bonne hydratation, non seulement pendant l’effort, mais également toute la journée. Pour plus de renseignements à ce sujet, vous pouvez vous rendre à cette adresse www.dietetique-et-sport.com/Tendinites-et-Erreurs-alimentaires_a46.html. Soignez également votre sommeil : c’est le moment où le corps se régénère, notamment les muscles et les tendons. Si vous ne dormez pas assez, cette régénération ne pourra s’opérer correctement. Prenez aussi le temps de pratiquer les automassages et du stretching (notamment du yoga ou du stretching global actif) afin d’augmenter votre souplesse et de prévenir les blessures. Rendez visite à votre ostéopathe : n’attendez pas la blessure. Faire régulièrement un bilan et un rééquilibrage de votre corps vous aidera à rester en forme ! Et enfin, veillez à votre posture : passer des heures penché sur un bureau créé des déséquilibres posturaux qui majorent le risque de certaines blessures, dont les tendinites. Prenez le temps de vous observer : vos épaules tombent-elles en avant ? Si votre corps n’est pas équilibré, des zones de tensions s’installent au niveau de certaines articulations. Il existe des exercices posturaux qui vous permettront de rétablir cet équilibre et de limiter le risque de blessures. En voici quelques-uns ici : www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/contre-le-mal-de-dos-un-corps-sans-douleurs/

Traiter la tendinite

Zut, vous avez trop forcé, vous étiez fatigué, l’inflammation est là ! Pensez tout de suite au protocole GREC (Glace, Repos, Élévation, Compression).

Glace : Appliquez du froid sur la zone enflammée. En plus de l’effet antalgique, la glace activera la circulation permettant l’évacuation des déchets. Attention toutefois, glacer trop longtemps à l’effet inverse : il vaut mieux procéder à des applications de dix à vingt minutes plusieurs fois par jour.

Repos : Il faut laisser au corps le temps de cicatriser. Gare aux médicaments qui masquent la douleur, mais ne guérissent pas. Inutile de tricher, cela entraînera au mieux une chronicisation de la blessure, au pire une rupture. Mieux vaut donc deux semaines de repos, quitte à louper un objectif, qu’une saison gâchée. Repos ne veut cependant pas dire immobilisation, essayez de rester actif en respectant la règle de la non-douleur et faites de petits étirements pour conserver la souplesse de votre tendon.

Élévation et Compression : Si la zone est vraiment gonflée, n’hésitez pas à la surélever et à utiliser une compression légère pour aider à la résorption de l’œdème.

Massage : Vous pouvez utiliser des huiles essentielles (Arnica, Gaulthérie) pour masser la zone concernée afin de diminuer l’inflammation.

Médecin : Consultez-le rapidement pour valider le diagnostic et éliminer tout risque de déchirures. Profitez-en pour obtenir la prescription de séances de kinésithérapie : massage du tendon, mobilisation précoce, travail sur la souplesse permettront à votre blessure de guérir rapidement et préviendront la rechute.

Dentiste : Diverses études ont montré que les infections (notamment dentaires) favorisaient les inflammations des tendons et que les déséquilibres de la mâchoire influaient sur l’équilibre du corps en général, alors pourquoi ne pas profiter de votre repos forcé pour effectuer un petit check-up avec votre dentiste adoré ? Flash code 4 ou www.jogging-international.net/sante-forme/articles/tendinite-attention-a-vos-dents-!

Affections fréquentes et bénignes chez le sportif, les tendinites et plus généralement les tendons nécessitent le plus grand soin pour éviter aux athlètes de rater leur saison sportive (nombre de ruptures du tendon d’Achille surviennent sans prévenir, mais sur des tendons déjà abîmés). De simples mesures hygiénodiététiques, un bon échauffement et du bon sens peuvent en prévenir un grand nombre. Si l’élan lors d’une compétition vous emporte, au point de dépasser les limites de votre tendon, et que des douleurs se manifestent à votre réveil, prenez le temps de bien vous soigner pour revenir rapidement en forme !