Savoir repérer les traces du crossfit sur notre corps (et les expliquer à notre entourage)

Un crossfitteur en plein effort lors d'une competition

C’est en s’habillant le matin, en relevant les manches de sa chemise au bureau ou en ne sachant quoi répondre à la question “tu t’es fait quoi là ?” que nous nous apercevons que notre corps est parsemé de bleus, griffures et peau arrachée.

Des traces que nous essayons de camoufler afin de ne pas effrayer notre entourage, mais qui secrètement signifient que nous sommes bien des crossfitteurs.

En partant de la tête, voici la liste des petites blessures et de leurs causes que l’on peut trouver sur un corps de crossfitteur/crossfitteuse :

Le Front : Un bleu, souvent caché par un bonnet

Cause : le snatch

Le Menton : La cicatrice d’un menton ouvert

Cause : Butterfly pull-ups

Une crossfitteuse effectue un muscle-up

Les Clavicules : Des bleus qui commencent rouges et qui finissent noirs

Cause : Les power clean en répétitions rapides et jerk lourds

Les Bras : Des griffures qui forment des arcs de cercle réguliers et bien dessinés

Cause : Les double-unders

Les Avant-bras : Bleus très larges, souvent présents d’un côté plus l’autre

Cause : Les kettlebell snatch

wod de jump box

Les Poignets : Des petites traces (5mm) à l’intérieur des poignets

Cause : Le false grip du muscle-up.

Les Pouces : Une ampoule éclatée

Cause : Les clean quels qu’ils soient

Les Paumes de main : Le classique. Des ampoules qui tournent en peau arrachée. Extrêmement douloureux sous l’eau après le wod sous la douche.

Cause : Pull ups, toes to bar

Les Cuisses : Énormes bleus qui mettront une semaine à 10 jours pour partir

Cause : Les power clean

Les Genoux : Des bleus

Cause : Les burpees (suivant la façon dont chacun s’amortit sur le sol)

Les Tibias : Écorchures et bleus

Cause : Les Box jumps

Amicalement,

TA