Qu’est-ce qu’être fort ? Et pourquoi est-ce si important de l’être?

Tout le monde semble être d’accord sur le fait qu’être fort est une bonne chose.

Tous les coachs sportifs affirment qu’en augmentant votre force, vous serez capable de courir plus vite, sauter plus haut, lever plus de poids et frapper fort dans un sac. Les physiothérapeutes, quant à eux, vous diront que l’augmentation de la force de certains muscles atténuera les courbatures post-workout ainsi que les douleurs au genou, à la hanche et à l’épaule.

Indépendamment de savoir si oui ou non ces affirmations méritent d’être prises en compte, quasiment aucun de ces spécialistes ne vous donnera véritablement une définition de ce qu’ils entendent par « force ».

Une crossfitteuse en equilibre sur un kettlebell

Que pourrait donc être une bonne définition de la force?

La force peut être définie comme étant la capacité à créer une forte tension musculaire. C’est un assez bon départ, d’autant plus que la force a certainement quelque chose à voir avec le travail musculaire. Mais cette définition reste muette quant à savoir si cette tension peut ou non créer des mouvements utiles que nous pourrions considérer comme une impressionnante démonstration de force. En effet, une personne pourrait très bien être en mesure de générer une énorme tension musculaire tout en restant complètement immobile. Est-ce de la force ? Pas vraiment.

Qui est le plus fort? Celui qui peut effectuer un épaulé-jeté de 1,5 fois son poids corporel (Clean & Jerk)? Ou un crossfitteur capable d’exécuter des WODs intenses comme Fran, Grace ou Angie deux jours d’affilée ?

Ou encore. Qui a les jambes les plus fortes? Lance Armstrong ou David Beckham ? Bien entendu, ce sont toutes des questions stupides, mais étrangement difficiles!

Avant de répondre à ce type de questions, on pourrait commencer par définir les différents types de force. Les experts ont créé de nombreuses catégories de force en distinguant la puissance musculaire maximale (poids soulevé, masse poussée, hauteur sautée, etc.), l’intensité (la vitesse avec laquelle un workout est effectué) ou encore l’endurance de la force (période de temps pendant laquelle un athlète peut maintenir le même volume de puissance). Bien sûr, il y a aussi la force excentrique, isométrique et concentrique.

Cependant, il y a également, d’autres paramètres à considérer. Même au sein de l’une de ces catégories de force, l’application même de la force peut dépendre de nombreuses autres variables, telles que l’angle de l’articulation, la direction, le positionnement et le mouvement des autres membres, le contrôle de la posture et de l’équilibre, la capacité à détendre les muscles antagonistes et activer des muscles stabilisateurs, le maintien de la concentration, l’absence de douleur, etc.

En fait, si nous nous focalisons sur chaque application de la force, nous pourrions simplement dire que les grands deadlifters devraient avoir une grande force de levage, que les marathoniens devraient avoir une endurance stable sur de longues distances et qu’un joueur de golf comme Tiger Woods devrait avoir une force de frappe de balle satisfaisante et une bonne précision pour remporter ses tournois. Chaque discipline sportive possède donc, ses propres besoins en force.

Un entrainement aux halteres

Qu’est-ce que la force?

Que diriez-vous d’une définition assez simple et plus complète de la force ? La Capacité.

Pour être fort, il faut avoir la capacité de surmonter les obstacles physiques, émotionnels ou subjectifs qui entravent nos progrès en tant qu’êtres humains pour faire toujours plus. Si vous arrivez à emmagasiner assez d’énergie et de robustesse physique ainsi que mentale pour réaliser un WOD particulièrement complexe ou pour battre votre dernier record, vous aurez alors réussi à obtenir cette capacité et cette force pour atteindre votre but.

L’importance de la force en crossfit

Le renforcement musculaire et les entraînements de force en crossfit dépassent de loin le simple but de gagner en masse sèche, devenir une montagne de muscles et soulever des poids impressionnants.

Gagner en force vous aidera également à mieux contrôler votre poids puisque votre métabolisme aura tendance à s’autoréguler en brûlant les surplus de graisse et en maintenant sa structure musculaire.

En outre, en soulevant de plus en plus de poids pour augmenter vos capacités physiques et votre force, vous gagnerez en densité osseuse. En effet, vos os se résorbent (leurs minéraux se détachent et se dessoudent dans le sang) et se reconstruisent continuellement avant l’âge de 30 ans. Mais ce cycle s’arrête après pour laisser la place à l’affaiblissement osseux. Avec un bon entraînement de force, un crossfitteur arrivera à l’âge de 30 ans avec des os plus solides, ce qui le préservera des problèmes d’ostéoporose et des fractures soudaines, même à un âge avancé.

Étant donné que le cœur est aussi un muscle, gagner en force diminuera vos risques de maladies cardio-vasculaires.

Enfin, en gagnant en force, vous atteindrez plus facilement vos objectifs et vous dépasserez vos limites plus rapidement. Ceci instaurera chez vous un sentiment d’accomplissement, d’assurance et de fierté qui vous éviteront les situations de dépression et de stress chronique.

Crédits photos: edovivo.com, coreyrich.typepad.com, dailyburn.com