4 conseils pour coacher de larges groupes

Enseigner les mouvements du crossfit à de nombreuses personnes à la fois est un défi de taille. En effet, coacher de larges groupes diffère complètement du coaching personnel où l’entraineur sera focalisé sur une seule personne et pourra parfaitement l’encadrer et corriger ses moindres erreurs. Cela dépendra, en réalité, de l’expérience du coach, de ses compétences pédagogiques mais aussi du niveau de sa classe.

Nous vous proposons, dans cet article, quelques stratégies d’enseignement pour maitriser, guider et transmettre votre savoir-faire à de larges groupes.

1- Parlez moins, bougez plus.

crossfit cours wodnews

Rappelez-vous que vos élèves ne sont pas là pour écouter tout un discours sur le ou les mouvements de crossfit qu’ils vont devoir exécuter. C’est pour cela qu’il est préférable d’opter pour une courte partie théorique afin de passer rapidement à l’activité physique proprement-dite. Cependant, veillez à garder la maitrise de votre classe en entrecoupant votre séance par quelques conseils ou en baissant le rythme en vous concentrant sur une partie, une phase ou une posture du mouvement enseigné. En effet, si vous négligez la courte partie théorique au début du cours ou si vous ne reprenez pas les choses en main en cours de route, en rappelant à vos élèves que vous êtes bien présent, vous pourrez très vite perdre le contrôle du groupe.

2- Définissez votre langage et gardez-le.

Cela semble être un petit détail, mais le langage et les termes utilisés sont d’une grande importance pour garder le rythme au sein d’un large groupe d’athlètes. Ceci peut se faire en associant des mots simples comme « Go ! », « Jump ! », « Levez ! », etc. à des mouvements et de garder cette même association tout au long du cours ou, du moins, pendant un même mouvement. En fait, ce langage spécifique aidera votre classe à vous suivre, sans même vous regarder, pour exécuter le maximum de répétitions sur un même rythme.

Si vous faites l’erreur de changer de terminologie, votre groupe pourra être déstabilisé et vous perdrez la cadence.

3- Ayez une voix claire et un ton adapté.

Certes, les mots que vous utilisez sont très importants, mais votre façon de les dire l’est encore plus. Au cours des exercices et afin d’être motivés pour progresser, les athlètes peuvent avoir ce besoin de ressentir à travers votre voix et le ton que vous employez, la force, l’intensité, la rapidité ou la douceur qu’ils devraient eux-mêmes adopter pour exécuter les mouvements. De ce fait, adaptez votre ton pour qu’il soit dur et ‘’menaçant’’ si vous sentez que vos élèves commencent à lâcher prise, rapide pour accélérer le rythme, fort pour motiver et encourager, apaisant lors des phases de repos ou d’étirement, etc.

4- Convaincre pour diriger

Si vous voulez que vos élèves progressent avec vous et suivent vos instructions à la lettre, il faut que vous arriviez à les convaincre. En effet, certains grands coachs arrivent parfaitement à vous convaincre que des handstand push-ups et des muscle-ups sont trop faciles à faire et que vous arriverez à achever leurs workouts avec peu de difficultés.

L’atteinte de cette conviction peu être réalisée à travers un découpage intelligent des mouvements. Commencez, alors, par les phases les plus simples d’un mouvement et dès que vous voyez que votre classe maitrise le geste et commence à avoir une certaine facilité, passez à l’étape suivante avec une difficulté croissante. Cela motivera vos élèves qui seront convaincus que vos méthodes sont véritablement efficaces.

cours de crossfit wodnews

Ces quelques astuces de coaching sont assez simples à décrire sur papier, mais les appliquer dans la pratique est plus difficile qu’il n’y paraît. Cependant, cela deviendra beaucoup plus simple et naturel au fil du temps et de l’accumulation des expériences.