Quelques conseils pour les crossfitteuses

Le nombre de crossfitteurs dans le monde est estimé à un peu plus de 10 millions. Et surprise…60 % sont des crossfitteuses. Cet article leur est destiné pour les aider à améliorer leur pratique du crossfit au quotidien.

  1. De l’art de l’habillement. Ces pantalons et dessous sont très fashion, mais vont-ils exposer votre fessier lorsque vous allez vous exécuter un squat? Faites en sorte qu’ils soient bien ajustés et confortables. Beaucoup de choses nécessitent votre attention lors de vos entraînements. Donc, assurez-vous que votre fessier et votre poitrine restent bien en place. Cela évitera de vous disperser et de distraire votre entourage.
  2. N’ayez pas peur de prendre de la masse musculaire. Les femmes ont beaucoup moins de testostérone que les hommes. Pour augmenter votre masse musculaire, vous allez devoir manger beaucoup, prendre des suppléments et travailler très très dur. Si vous ne suivez pas ces conseils, la prise de masse musculaire ne se fera pas naturellement.
  3. Travailler votre poigne. Une étude publiée par le Journal Europeen de Physiologie Appliquee montre qu’en moyenne, les hommes ont deux fois plus de poigne que les femmes. Pour une grande partie de la gente féminine, la puissance de la poigne est un frein pour réaliser certains mouvements comme les pull-ups et les toes-to-bar. Donc, prenez le temps de travailler votre poigne. Cela vous aidera à progresser beaucoup plus rapidement.
  4. Des bleus et des contusions. C’est normal donc pas la peine de s’affoler. Pour prévenir ces petits bobos, faites en sorte de toujours avoir votre remède miracle dans votre sac de crossfit (gel, arnica, etc.). L’idée est de traiter vos bobos dès qu’ils apparaissent. Ou alors vous êtes plutôt du genre G.I Jane, les contusions et les bleus étant en quelque sorte vos marques de ‘guerre’:)
  5. Ne soyez pas paranoïaque. Non, tout le monde ne vous dévisage pas en permanence. Ne vous retenez pas par peur du jugement des autres. La box entière n’est pas en train d’analyser votre performance, les autres crossfitteurs ayant d’autres chats à fouetter. Profitez de l’expérience et prenez du plaisir.
  6. Continuer à vous entraîner pendant vos règles. Durant cette période et la semaine qui suit, vos niveaux de progestérone et d’estrogène sont au plus bas. Des études ont montré que durant cette période particulière, les femmes récupèrent plus vite et ont une tolérance a la douleur plus élevée. Vous pourriez même battre vos records personnels.
  7. Soulever de lourdes charges. Gardez à l’esprit que soulever des charges lourdes développe la force et non pas le volume. En fait, lorsque vous soulevez des poids extrêmement lourds (au moins 85% de votre capacité musculaire maximale), votre corps s’appuie plus sur votre motricité et votre système nerveux que vos muscles. De surcroît, d’après une étude réalisée par les Drs Zatsiorsky et Kraemer, les femmes ont tout intérêt a s’entraîner de cette façon, car cela renforce leurs os et leurs tissus conjonctifs.
  8. Bien sûr que vous êtes capables de faire des pull-ups. Vous avez peut-être entendu cette légende urbaine selon laquelle les femmes sont incapables de faire des pull-ups. En fait elles en sont aussi capables que les hommes. Tout est une question de préparation. Attendre que le mot pull-up apparaisse sur le tableau blanc ne vous mènera nulle part. Demandez l’aide d’un coach qui vous aidera à mettre en place une stratégie pour renforcer les « bons » muscles (ceux qui travaillent le plus lors d’un pull-up).
  9. Les shakes protéinés ne sont pas seulement pour les hommes. Les shakes protéinés, notamment après une séance, peuvent contribuer grandement à l’augmentation de la masse musculaire et de la force, la réduction des graisses, la réparation des tissus endommagés et satisfaire vos besoins nutritionnels de base.
  10. Entraînez-vous au lieu de juste faire des exercices. Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, les femmes font de très bons crossfitteurs. En fait, 3 des 5 meilleurs scores de WODs sont obtenus par des crossfitteuses. Les exercices peuvent devenir monotones, car tout ce que vous avez à faire, c’est d’aller a la box et de commencer à transpirer. En revanche, s’entraîner, c’est s’exercer avec un but, ce qui vous motivera pour revenir et mastériser vos double-unders, vos clean-and-jerk, etc.

Traduit de l’anglais depuis l’article de William Imbo pour Box Life

Crédit photo: Ninety Plus Ministries