Pourquoi sommes-nous accros au crossfit?

Pourquoi sommes-nous accros au crossfit? Quand cessons-nous de nous considérer comme de simples pratiquants pour devenir des athlètes? À quel moment avons-nous commencé à redouter la journée de repos? Quel est le moment précis où nous avons rejoint cette « secte »?

Tout crossfitteur qui se respecte se posera probablement les mêmes questions parce qu’il y a de grandes chances qu’ils soient également trop accros.

Ceux qui ne pratiquent pas le crossfit vous diront que les crossfitteurs sont une espèce insensée et agaçante; des masochistes aimant se faire punir et qui pensent être cool, car ils pratiquent le crossfit. Est-ce que vous faites du crossfit? Est-ce qu’il vous arrive de soulever un poids? Crossfit, crossfit, crossfit. Et qui pourrait en vouloir aux non-crossfitteurs? Discuter avec nous, les mordus du crossfit, c’est un peu comme essayer d’avoir une conversation avec un drogué qui lave votre pare-brise. Si nous n’avons pas la possibilité de parler crossfit, alors nous sommes en quelque sorte perdus, car hormis nos activités banales comme le travail, nous allons à notre box plusieurs fois par semaine, enregistrons nos performances et traquons chaque détail. Mais le plus excitant, c’est lorsque nous nous levons le samedi matin, car c’est le jour du WOD où nous allons avoir la possibilité de chatouiller la barre avec nos orteils.

Crossfit is my drug

Lorsque j’ai commencé le crossfit, je me suis juré de ne jamais devenir accro. Pourtant, 3 ans plus tard, je m’entraîne 6 fois par semaine, la plupart de mes amis proches sont des crossfitteurs et je suis accro sans aucuns remords. Mais qu’est-ce qui rend le crossfit si addictif? Et pourquoi est-ce que nous nous entraînons? Pour les Regionales? La majorité d’entre nous n’aura jamais l’opportunité de suer sur le stade jusqu’au gong. Donc pourquoi est-ce que nous nous obstinons?

Des mots tels que « dépendance », « obséder par l’esthétisme » et « un drogué de la gym » peuvent répondre en partie à cette question même s’ils ne font qu’effleurer la surface. En plus, la science est de note côté ! La recherche montre que pratiquer des activités prenantes qui se traduisent pour des progrès et des résultats concrets a le même effet chimique sur le cerveau que certaines drogues (sans pour autant détériorer notre santé). Et qu’est-ce qui est plus exigeant et stimulant que de débuter la pratique du crossfit?


Mais qu’est-ce qui nous motive sachant que tôt ou tard, notre performance au développé couché diminuera? La réponse à cette question se trouve sans le côté épanouissant du crossfit qui à peu avoir avec des abdos en « tablette de chocolat » et le fait de réussir des challenges. À travers le développement de notre corps, le crossfit engendre un sentiment de fierté que nous avons rarement eu l’opportunité de développer dans cette ère moderne. Arriver à soulever quelque chose de trait lourd procure un sentiment d’accomplissement sans égal. C’est peut-être le subconscient de l’être primal qui sommeille en nous qui se réveille enfin, car nous sommes nés pour bouger, mais que nous avons pris l’habitude de nous asseoir sur des chaises. Je ne connais pas le raisonnement scientifique derrière tout ça. Tout ce que je sais, c’est que dans une culture de la beauté plastique, du régime, des modelés en bikini, des coupes de cheveux déjantées (donc une vie à cultiver un dégoût de son propre corps), tout est atténué lorsque j’arrive à soulever 140 kg. Et il n’y a pas de sentiment aussi stimulant que celui-ci !

keep-calm-and-crossfit-on

De plus, outre le fait de nous faire ressentir que nous sommes plus que nous tour de taille, le crossfit nous donne accès à une communauté merveilleuse. La plupart de mes camarades crossfitteurs sont parmi les personnes les plus incroyables que j’ai pu rencontrer. Nous avons quelque chose en commun pour lequel nous consacrons plus heures de notre vie. Nous pouvons donc en discuter pendant des heures. Contrairement à la plupart de mes amis que je fréquente à travers l’école, la famille ou le travail, mes camarades de la box m’ont connu lorsque j’étais déjà un adulte, et ils m’ont vu WOD après WOD complément dépouillé, dénudé, avec rien d’autre que mes muscles et mes neurones. Même après tout cela, ils veulent toujours être amis ! Cela a créé des liens d’amitié forts et uniques.

En combinant toutes ces raisons avec « les suspects habituels » pour lesquels il est si important de faire de l’exercice et pour quoi cela vous permet de bien vous sentir dans votre peau, vous obtiendrez la réponse que vous cherchez. Mais en réalité, si vous n’êtes pas un crossfitteur, vous ne comprendrez pas cette passion qui nous habite avant d’en avoir fait l’expérience. Donc pour les non-crossfitteurs, mettez de côté ce que vous êtes en train de faire, arrêter de lire des articles sur le crossfit et rendez-vous à la box la plus proche de chez vous pour faire un essai. Vous verrez alors votre bonheur augmenté, votre cercle d’amis croître, vos muscles se développer et la compréhension de vous-même évoluée. Il est temps de prendre votre envol ! Et pour les crossfitteurs, restez cool, entraînez-vous intelligemment, soyez humbles, cultivez l’esprit d’équipe et profitez de votre niveau de forme tant que vous le pouvez, car il ne sera pas éternel.

Inspiré et traduit de l’anglais depuis l’article de Jane Biggin pour WOD Magazine Australia.

Crédits photos: crazyhealthyfit.com, pinterest.com, rxthewod.com