Open 2016 : Quelles sont les qualités d’un bon juge en crossfit ?

une-juge-competition-crossfit

Durant une compétition de crossfit, il y a les athlètes bien sûr, mais aussi les juges. Ils jouent un rôle primordial dans l’évolution de la performance de l’athlète.

Sa mission est multiple. Sans que cela soit évident aux yeux du public, il forme un duo avec l’athlète et doit s’accorder avec sa technique, son rythme et sa motivation tout en faisant preuve de discernement.

Que doit-on attendre d’un juge ? Quelles sont les qualités nécessaires si l’on souhaite juger un crossfitteur ?

Connaître les mouvements par cœur

Peu après l’annonce du wod de la semaine par David Castro, la personne qui voudra juger aux Open devra prendre le temps d’étudier la vidéo de la démonstration des mouvements.

Car, même s’il ne s’agit ‘que’ des Open, athlètes, manager des boxes, supporters et juges ; tout le monde devra jouer le jeu.

Exemple l’année dernière pour les toes-to-bar, le juge devait veiller à ce que les deux pieds dépassent la ligne verticale de la barre de traction avant de remonter.

(Bien qu’il soit fortement recommandé par CrossFit Inc. de passer le test en ligne pour les Open, la personne qui souhaite juger n’a pas d’obligation spécifique).

Être honnête

Le juge n’est pas là pour donner des rep et faire plaisir à un athlète/ami proche ou au contraire se venger parce qu’il n’est pas aussi bon que l’athlète qu’il juge en donnant des no rep.

Les Open, pour beaucoup d’entre nous, sont un moyen de nous tester, de savoir où nous en sommes par rapport au niveau de la box, de nos performances passées ou des objectifs que nous voulons nous fixer.

Tricher et s’agacer des no rep données par le juge serait une perte de temps. Autant compter ses rep tout seul pendant les wod à la box.

un-juge-compte-les-pistols

Gérer la préparation pré-wod

Avant que le wod ne commence, le juge devrait :

  • Se présenter (si nous ne le connaissons pas)
  • Nous informer sur la façon dont il va compter les rep. Certains le font une par une, d’autres 5 par 5. Cela dépend aussi du type de wod, s’il doit compter des DU ou des wall balls dans un wod comme Karen par exemple.
  • Nous regarder faire quelques répétitions des mouvements qu’il va juger. Certains athlètes suivant leur morphologie n’ont pas la même façon de verrouiller les coudes, les genoux ou leurs hanches. C’est le rôle du juge de se familiariser avec l’anatomie de son athlète.

Savoir où se placer

Le juge doit savoir quel est le meilleur angle afin de valider les rep sans gêner l’athlète.

Il est souvent lui-même en train de bouger, se pencher pour évaluer les extensions, la parallèle des squats et le passage de mentons. Tout son art réside dans son déplacement discret autour du crossfitteur.

Savoir où il en est

La façon de compter les rep va dépendre de chaque juge et de la façon dont on lui a lui-même appris.

Certains jugent avertissent l’athlète du nombre de rep qu’il reste à exécuter si ce dernier à breaker. D’autres vont uniquement compter à l’aide de leur main les 5 dernières rep de la série.

Quoiqu’il se passe, si l’athlète demande durant le wod le temps imparti ou le nombre de rep qu’il lui reste à effectuer, le juge doit être capable instantanément de lui donner une réponse claire.

une-juge-valide-une-rep

Éviter les accidents

Des disques qui roulent, des barres qui se déplacent ou des cordes qui sont jetées au sol ; c’est le champ de bataille du crossfitteur auquel le juge doit faire attention afin d’éviter que lui-même, son athlète et les autres aux alentours ne se blessent.

En général, il le signal à l’athlète et celui-ci doit bouger son matériel.

Les extras

Le travail d’un juge est de valider une rep et de l’additionner aux autres afin de délivrer un score.

Certains juges, surtout lorsqu’il s’agit des Open, jouent aussi le rôle de coach ou de supporter. En résumé, il nous crie dessus et nous motive, car il nous connaît et veut que l’on pousse la machine au maximum.  Il ne sera satisfait que si nous finissons allongés par terre.

Si nous ne sommes pas à l’aise avec le fait qu’il nous encourage, nous devons le lui dire avant que l’épreuve commence.

Après ça, il sera trop tard, et il est hors de question de perdre 5 secondes pendant un wod des Open sous n’importe quel prétexte…

Amicalement,
TA