Obésité vs CrossFit : Pourquoi certaines personnes ne parviennent pas perdre de poids ?

Par Jessica Johns-Green

« L’exercice en lui-même n’est pas la méthode la plus importante pour perdre du poids et réduire ses niveaux de graisse corporelle. »

Des critiques ont mis l’accent sur le fait qu’un tel message ne permet pas aux individus de faire des choix de vie sains pour combattre l’obésité. Je souhaite consacrer cet article à ceux et celles de la communauté CrossFit qui sont touchés par ce problème. J’écris tout en ayant à l’esprit ces personnes qui assistent religieusement à leurs séances d’entraînement, qui travaillent dur et qui continuent à lutter contre un surplus de poids.

Ce sont des situations très frustrantes. On se donne à 100 % dans les WODs, souffre de douleurs diverses et variées pour se retrouver cependant face à des résultats très décevants.

Certes, les médias rapportent ce conseil universel consistant à faire du sport pour perdre du poids. Toutefois, le comportement humain et les corps fonctionnent rarement de manière aussi simpliste. Dans la pratique, je trouve que rien n’est aussi destructeur pour la santé que ces manières de penser trop simples, généralistes et peu concrètes.

Dans cet article, je souhaite démêler certaines idées reçues qui touchent les CrossFitters mais qui sont fausses. Et j’espère que cela leur permettra d’avoir une mentalité plus saine, un corps plus sain, une meilleure humeur et un soutien plus approprié de leurs collègues et entraîneurs.

1. Quand le CrossFit fonctionne…

Le CrossFit est un excellent moyen pour lutter contre l’obésité.

Axé sur les principes d’intensité et de diversification, le CrossFit stimule mieux les changements corporels que les séances d’entraînement traditionnelles en remettant continuellement en cause l’équilibre que nous trouvons naturellement dans notre zone de confort. Il n’est pas important de travailler avec la même intensité et la même puissance que tous les autres, il suffit de s’entraîner du mieux qu’on peut. Avec un entraînement différent tous les jours, votre corps ne peut jamais vraiment s’adapter et s’installer dans des modèles confortables. C’est pour cela que vous avez intérêt à pratiquer le CrossFit et à varier vos workouts, du moment que cela vous procure des résultats effectifs.

Le CrossFit, c’est aussi une communauté.

Les sources de motivation et de soutien sont essentielles pour remédier à un problème de poids. Être impliqué dans un groupe qui veut que vous réussissiez votre challenge et soyez en bonne santé donne souvent un coup de pouce exceptionnel avec des bienfaits relationnels et un style de vie qui empêchent l’évolution de l’obésité. Si nous sommes tous honnêtes avec nous-mêmes, manger signifie beaucoup plus que le simple fait de se nourrir. Cela nous met de bonne humeur, c’est une pratique sociale, ça peut être une source de réconfort. Avoir une communauté et développer de solides amitiés facilite le combat des comportements liés à la dépendance que les gens ont avec la nourriture. Être dans une communauté vous engage également à vous comporter comme un vrai athlète discipliné, sérieux et persévérant.

Être compétitif, mesurer ses résultats et les confronter à son propre historique ou à celui des autres sont quelques exemples de ce que le CrossFit change dans votre vision des choses. La mentalité d’un athlète diffère de celle du commun des mortels et pourrait, d’une certaine manière, être considérée comme complètement opposée à la mentalité qui mène à l’obésité. Le CrossFit offre une occasion rare d’affronter l’auto-sabotage que certaines personnes s’infligent et les idées négatives qui leur passent par la tête et freinent leur progression. Cela a le potentiel de créer des changements réels et durables dans votre mode de vie en changeant radicalement l’image que vous avez de vous-même, votre perception de l’échec et vos réactions à leur survenance.

Tous ces éléments sont d’une importance vitale pour se libérer définitivement de l’excès de poids.

2. Quand le CrossFit ne fonctionne pas…

L’exercice stimule l’activité cardiaque, active les poumons et brûle les calories qui, théoriquement, n’auraient pas été utilisées si nous sommes restés assis sur le canapé. Le CrossFit demande un travail acharné. Qu’il soit Scaled ou Rx’d, ça reste une sport difficile. Tout cet effort créera des changements dans le corps – construisant des muscles et renforçant la capacité cardiovasculaire – mais en soi, ne suffit pas pour inverser les effets de l’excès de poids. De plus, notre perception de l’effort a un effet significatif sur l’efficacité de l’activité, ce qui m’amène de l’autre côté de l’histoire : quand le CrossFit ne fonctionne pas.

Le CrossFit n’est pas le Saint Graal pour les personnes souffrant d’obésité.

D’une certaine manière, la tendance générale vers des niveaux extrêmes d’effort dans le but précis de perdre du poids peut être classée comme «obésogène», en ce sens qu’elle encourage réellement le gain de poids. Le comportement alimentaire peut être divisé en réaction en chaîne d’événements qui englobent des raisonnements mentaux propres à la personne, des humeurs, des sentiments, des décisions et des actions. Pour apprécier pleinement ce processus, nous devrions tenir compte de la langue commune et des mythes entourant l’exercice et qui font partie du processus d’évaluation interne.

«Brûler de la graisse», «bouger son cul» et l’apport/la consommation de calories sont autant de concepts flous qui circulent dans la société et la culture populaire et qui ne fournissent que des demi-vérités sur la façon dont le corps gère les aliments et les efforts. Mais, malheureusement, ceux-ci conduisent à des pièges, car ils impliquent que nous pouvons, en quelque sorte, sortir du jeu ou battre le système. Cet ensemble d’idées erronées vous amène à penser que vous pouvez réellement « tout éliminer » grâce au CrossFit. Mais même si cela était vrai, la question serait : « Est-ce bon pour vous ? »

Lorsque le CrossFit est considéré comme un moyen pour «brûler des calories», la résolution des problèmes de poids sera condamnée à l’échec.

D’un point de vue simpliste, la prise de poids est un manque d’appréciation de la part du corps. Les médias, l’industrie du fitness et même les scientifiques et les médecins travaillant sur le rôle de l’exercice dans le processus de perte de poids ont laissé croire que discipliner, voire punir le corps est la clé du succès. Mais en réalité, c’est juste l’autre face d’une même pièce.

Les mentalités liées à l’obésité sont généralement pleines de croyances masochistes qui tombent très facilement dans ce piège. Selon cette conception, le corps est considéré comme un ennemi, une machine qui consomme des produits pour en générer d’autres plutôt qu’un être vivant qui a besoin de soins, d’une alimentation saine et équilibrée, d’hydratation et des bienfaits de l’activité physique. La grande différence entre les personnes pratiquant le CrossFit dont les corps changent et ceux qui ne changent pas réside dans leurs attitudes et leurs croyances à propos de leur corps. Est-ce qu’ils en prennent soin ou le mettent sous pression ?

En réalité, commencer par la case box de CrossFit n’est pas un problème pour le processus de perte de poids. Les adhérents en surpoids peuvent être inspirés par d’autres CrossFitters et les corps qu’ils voient, et ce n’est pas un problème. Mais ce que je les encourage à faire, ainsi que leurs entraîneurs et leurs amis qui veulent les aider, c’est à regarder au-delà du raisonnement de la punition et de la récompense.

Une partie du développement de la mentalité d’un athlète qui réussit à dompter son corps est de profiter du défi physique et de fournir toujours à son corps ce dont il a besoin. Pas nécessairement ce dont il veut vraiment ou a envie. Il faut éviter les pulsions alimentaires et faire attention aux attitudes qui vous poussent à considérer l’exercice comme une punition et la nourriture comme une récompense.

Malgré ce que la société pourrait nous amener à penser, tout corps – quelle que soit sa forme – mérite d’être traité avec respect.

Source : Boxrox.com