« Naturel », « sans sucre »… 4 expressions sur votre alimentation qui n’ont pas vraiment de sens !

Avec la sensibilisation de plus en plus forte sur les effets de notre alimentation sur notre santé, beaucoup de personnes veulent améliorer leur régime pour garder une bonne condition physique. Bien entendu, il faut porter plus d’attention à la nourriture, mais il faut savoir différencier la réalité de la fiction. Ce qui nous a été dit trente ans en arrière au sujet de la nutrition a été balayé par les progrès de la science, mais les mythes que vous racontent vos mamans lorsque vous étiez à l’école ont un impact très fort sur vous, même après des années. Les expressions courantes qui vont suivre avaient, auparavant, une valeur très significative, mais ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui. Voici quelques infos qui vous pousseront peut-être à ne plus les appliquer dans votre quotidien.

sportsante-810x606

1/ Le « naturel »

Quand il s’agit de parler de nourriture, le terme « naturel » n’a absolument pas de sens. La FDA (US Food and Drug Admnistration) n’a pas réussi à développer une définition autre que ce terme généraliste qui permet de décrire certains produits. Auparavant, « naturel » était un adjectif qui n’avait pas lieu d’être pour la nourriture, parce qu’elle ne pouvait provenir que de la nature. Mais de nos jours, « naturel » est devenu un outil marketing que les entreprises de l’agroalimentaire utilisent pour présenter leurs produits comme étant plus sains et moins transformés. En réalité, la nourriture que l’on consomme s’éloigne de plus en plus de son état naturel. Selon le « Center for Food Safety », plus de 92% du maïs et 94% du soja sont génétiquement modifiés (aux USA, en France, on en prend le chemin…). Mais il faut avouer que le marketing fonctionne. Les consommateurs ont démontré leurs préférences aux produits « naturels », ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi, mais ce qui est naturel peut ne pas l’être. L’huile de palme est « naturelle », le sirop de maïs riche en fructose est « naturel » et le Carraghénane (agent épaississant extrait d’algues) aussi. Mais ces produits ne vont pas vous apporter que des bienfaits. Cependant, nous ne vous conseillons pas d’éviter tous les produits qui se disent naturels. Il y en a certains qui sont emballés et vendus avec une certaine éthique, mais nous vous encourageons à vous intéresser davantage aux produits que vous consommez et à ne pas croire sur parole le marketing et ce qui est écrit sur l’emballage. Lisez attentivement l’étiquette, recherchez les ingrédients, faites des efforts pour prendre une décision bien sage pour votre consommation quotidienne, car cela peut impacter vos performances physiques.

2/ « Une calorie est une calorie »

Il est vrai que dans un sens empirique, une calorie sera toujours une calorie. Mais de quelle calorie s’agit-il vraiment ? La calorie est une mesure d’énergie, il y en a deux types : les petites et les grandes. Les petites (cal) représentent l’énergie nécessaire pour augmenter la température d’un gramme d’eau de 1 degré Celsius. Les grandes (Cal ou Kilocalorie) représentent l’énergie nécessaire pour augmenter la température d’un Kilogramme d’eau d’un degré Celsius. C’est la valeur la plus utilisée pour mesurer l’énergie que contient un aliment. Quand les gens disent : « une calorie est une calorie », ils en déduisent que la qualité de l’alimentation importe peu par rapport à sa quantité et qu’un manque de cette quantité est ce qu’il y a de plus important. Ce point de vue s’oriente bien plus vers les simples calculs mathématiques des calories, plutôt que d’insister sur le style de vie, les allergies, les sensibilités, les ingrédients, la composition corporelle ainsi que de nombreux autres facteurs. Le grand nombre et la grande variété des plans nutritionnels illustrent bien le fait que nous réagissons très différemment à la nourriture et à l’apport calorique journalier. La calorie affecte chaque personne d’une manière différente, parce que les corps humains ne sont pas semblables dans leur construction. Ce qui est important, c’est de trouver une méthode qui vous soit adaptée et qui fonctionne pour vous.

3/ « Sans sucre »

Les gens croient en lisant sur l’étiquette d’un produit « sans sucre » que celui-ci ne contient vraiment pas de sucre. Cette expression marketing n’a pas duré longtemps vu qu’elle a été changée par « sans sucre ajouté ». Les grandes industries ont d’ailleurs bien fait de ne plus utiliser de sucre blanc dans leurs produits, mais il faut savoir que le sucre est souvent remplacé par d’autres édulcorants qui sont encore pires pour notre santé et moins chers pour leur portefeuille. Le sirop de riz brun, le sirop d’agave, la mélasse, la stevia, l’aspartame et le sucralose sont tous des édulcorants communément utilisés. Mais parce qu’ils ne sont pas des sucres blancs classiques, les géants de l’agroalimentaire peuvent les utiliser dans leurs produits et clamer qu’ils ne contiennent pas de sucre ajouté. Encore une fois, il s’agit de trouver ce qui peut marcher pour vous et de ne pas être effrayé par le sucre. En réalité, le sucre se trouve naturellement dans plusieurs aliments très sains, mais il faut juste faire attention au sucre en tant qu’ingrédient et savoir si votre apport est composé de sucre naturel ou d’édulcorants. Ceci aura, encore une fois, un impact sur vos capacités en tant qu’athlète.

4/ « Perdre du poids »

Vous avez surement vu ce genre de publicités auparavant :

 » Le produit Numéro 1 sur le marché pour perdre du poids ! »

 » Le programme d’entraînement le plus efficace pour perte de poids ! »

 » Un régime pour perdre du poids scientifiquement prouvé ! »

Tout ceci est de la propagande ! C’est pour ça que le terme « perte de poids » n’a pas vraiment de signification précise. Mais il faut comprendre que nous cherchons à réduire la masse graisseuse et non pas le poids en général. Nous souhaitons préserver et construire une musculature tout en perdant de la graisse. Grâce au développement de la technologie, nous pouvons suivre la répartition de notre masse graisseuse dans le corps. Ceci nous aide à savoir ce qu’il faut faire comme exercices pour la réduire et atteindre les objectifs fixés.

Au final, si vous avez pris la décision d’essayer d’améliorer votre composition corporelle, votre régime alimentaire et votre style de vie, il faut tout d’abord comprendre ce jargon. Ne laissez pas votre progrès et vos capacités être mis à mal par un ensemble d’expressions développées par les grandes entreprises qui n’ont aucun autre intérêt que d’atteindre votre portefeuille. Essayez de comprendre ce que signifient les termes marketing et vous trouverez votre petit chemin pour améliorer votre santé bien plus facilement ! Et dans tous les cas, n’hésitez pas à vous rapprocher de professionnel de la santé si vous avez des interrogations !

Nous vous conseillons cet excellent reportage de Cash Investigation sur l’agroalimentaire qui vous apportera un autre regard sur les produits que nous pouvons consommer :