Les blessures communes au coude et comment y remédier !

Crac ! Tac ! C’est un son commun entendu et ressenti au niveau du coude d’un sportif professionnel. La cause est souvent le déchirement d’un ligament collatéral ulnaire (LCU). Cette blessure au coude est fréquemment signalée tout au long de l’année pendant la saison du baseball, aux Etats-Unis, par exemple. Ce qui est moins remarqué, cependant, ce sont les douleurs quotidiennes que subissent les athlètes professionnels et amateurs, comme les entorses, foulures, tendinites et bursites. Tout cela peut affecter les performances physiques, le travail et la vie quotidienne.

Blessure du LCU

Un ligament collatéral ulnaire (LCU) endommagé peut être un handicap pour n’importe quel individu. Avec des degrés variables de gravité, un individu devra s’abstenir de pratiquer son activité physique pendant quelques jours, jusqu’à plus d’un an s’il y a une rupture complète du LCU. Un athlète peut revenir relativement rapidement à l’activité, habituellement en quelques jours, à la suite d’une entorse mineure.

Bursite

Si vous avez déjà frappé votre coude assez fort, surtout sur un rebord, vous avez peut-être remarqué un gonflement majeur, également connu sous le nom de bursite. Cela peut être plutôt douloureux et l’intervention d’un médecin peut être nécessaire pour y remédier. Habituellement, vous pouvez prendre soin de vous-même en y appliquant une poche de glace et en comprimant la zone avec un bandage. Cependant, dans des cas plus extrêmes, un drainage professionnel peut devenir indispensable. Après cette intervention médicale, et afin de bien reprendre votre activité sportive, vous pourrez envisager d’utiliser une coudière pendant la première semaine ou plus.

Le Tennis Elbow

Une autre lésion possible du coude est mieux connue sous le nom de Tennis Elbow. Dans le domaine médical, elle est appelée épicondylite latérale. Cela peut arriver à n’importe qui du grappler à l’haltérophile et résulte de la surexploitation des muscles extenseurs de l’avant-bras. L’apparition de la douleur est graduelle et, à mesure qu’elle s’aggrave, la personne devient incapable d’exercer son sport au plus haut niveau. Si elle est prise en charge suffisamment tôt, il est préférable de la traiter avec du repos, de la glace et de la compression. Pour ceux qui ont retardé leurs soins, l’utilisation d’autres méthodes thérapeutiques peut être nécessaire. Ces méthodes peuvent aller des médicaments anti-inflammatoires / antidouleur à une orthèse. Tout dépend des instructions qui vous sont données par un médecin.

Entorses musculaires

Les entorses musculaires peuvent se produire n’importe où, de la partie inférieure de la jambe à l’épaule, partout où il y a des muscles dans le corps. Autour du coude, les biceps, les triceps, les fléchisseurs de l’avant-bras et les extenseurs sont les plus souvent touchés. La plus grave serait la déchirure du biceps. Lorsque cela se produit, le muscle ‘’s’enroule’’ dans le haut du bras. De là, il y a deux options : laisser guérir tel quel ou faire une intervention chirurgicale pour le rattacher. Dans la plupart des cas, la chirurgie est la meilleure option. Ce choix dépend de l’âge, du niveau d’activité, de l’individu concerné et de la décision du médecin. Une lésion mineure du biceps peut résulter d’une sur-extension du muscle sans pour autant que la déchirure soit complète. Celles-ci peuvent avoir une guérison lente en raison de la fréquence d’utilisation des bras et du fait que ce muscle sert à deux choses : la flexion du coude et l’aide à la flexion de l’épaule. Le meilleur et le pire scénario de convalescence est de quelques jours à quelques mois. Tout dépend du rythme de guérison et de la façon dont la lésion est prise en charge.

Rééducation du coude

Prendre soin de ses coudes et les rééduquer à la suite d’une blessure est un processus qui diffère d’une personne à une autre et selon la gravité des lésions. La plupart du temps, il s’agit de renforcer le muscle blessé. Mais étant donné que le coude est une articulation, il faut renforcer les muscles situés au-dessus et en dessous de l’articulation. Pour l’entorse du coude, une fois que l’inflammation s’estompe et l’amplitude de mouvement est retrouvée, le renforcement peut se faire. La meilleure méthode est de renforcer l’avant-bras en faisant des exercices de préhension, tels que froisser une serviette, presser une balle molle, ou effectuer des exercices de flexion et d’extension en utilisant un haltère. Pour le bras, toute forme de flexion du biceps ou du triceps aidera à renforcer cette zone. Rappelez-vous, s’il y a de la douleur, arrêtez-vous et consultez un professionnel de la santé. Aucun de ces exercices ne devrait causer une douleur supplémentaire.

Le coude, bien que son articulation soit relativement stable, peut être sensible à de nombreuses blessures. Elles peuvent varier de relativement mineures à quelque chose de majeur qui nécessite une intervention chirurgicale. En tant qu’athlète, il est bon pour vous d’avoir une idée de base des blessures et de la façon de les gérer.

Bien récupérer d’une blessure au coude

  1. Commencez toujours par suspendre/surélever le bras.
  2. Effectuez des exercices pour retrouver votre amplitude de mouvement, en travaillant au besoin la flexion et l’extension.
  3. Intégrez dans votre programme des exercices de musculation et de stabilisation de l’articulation.

En cas de doute sur la blessure, consultez votre médecin. Ces activités devraient durer toute votre vie. Mieux vaut prendre soin d’une lésion tôt que d’attendre que cela devienne un vrai problème. Les blessures font, certes, partie de la vie, mais votre façon de les traiter déterminera la réussite de votre reprise.

Par Brandi Ross – Source : BreakingMuscle.com