L’alimentation n’est pas plus importante que l’entraînement


Cessez de répéter l’idée selon laquelle l’alimentation représente 70 % de vos résultats. Ce dicton est un bon point, mais il n’est pas vraiment très précis. Voici pourquoi.

Par Christian Thibaudeau

Vous avez sans doute entendu cette phrase dans la communauté du fitness :

« L’alimentation représente 70% de vos résultats ! »

Personne ne discutera l’importance de l’alimentation quand il s’agit d’atteindre des objectifs physiques. Un régime alimentaire qui n’est pas conforme à votre objectif d’entraînement rendra son atteinte beaucoup plus difficile.

Si votre objectif est d’avoir un corps bien sculpté et que vous consommez trop de nourriture ou que vous ne consommez pas le bon type d’aliments, cela rendra la réalisation de vos plans plus compliquée. Si vous êtes la plupart du temps préoccupé par la taille et la force de vos muscles, ne pas consommer suffisamment de protéines et d’aliments adéquats va ralentir le processus.

De ce fait, le message général de cette citation n’est pas si mal : si vous voulez progresser de manière optimale, faites attention à la façon dont vous mangez. Le problème est que ce vieux dicton n’est pas très précis.

Pas si vite

« L’alimentation représente 70%… » signifie que l’entraînement proprement dit n’est responsable que de 30 % de vos résultats ! Zut, c’est en fait moins que cela parce que nous devons aussi prendre en compte le sommeil, les phases de récupérations actives et la supplémentation alimentaire.

Je préfère ce que dit Dorian Yates : « L’alimentation est responsable à 100 %, la formation à 100 %, la récupération à 100 % ». Fondamentalement, si vous voulez un maximum de résultats, TOUT COMPTE.

Ce que vous négligerez sera responsable de votre manque de progrès.

Le pourcentage de « 70% » peut aussi mener à l’extrémisme alimentaire. Les gens qui deviennent trop obsédés par la nécessité de manger de façon parfaite croient qu’ils perdront tout ce qu’ils ont réussi à réaliser s’ils s’égarent de temps en temps et se font plaisir. Vous devez, certes, veiller à manger le plus sainement que possible, mais cela ne doit en aucun cas devenir une obsession.

Des études ont montré que tant que l’apport en protéines est élevé et que l’apport calorique se situe dans une fourchette raisonnable, votre régime alimentaire fonctionnera correctement. En effet, vous ne trouverez aucun athlète qui réussit à décrocher un concours de bodybuilding en mangeant seulement au fast food et en buvant plein de boissons protéinées. Mais il faut trouver un juste milieu entre ses envies et les conditions de réussite de son programme d’entraînement.

L’alimentation n’est pas plus importante que l’entraînement

L’entraînement déclenche la croissance musculaire ; la nourriture seule ne peut pas le faire. L’entraînement vous rend fort; la nourriture non, sauf si vous portez d’énormes caisses de poitrines de poulet congelées à longueur de journée.

Et tandis que votre régime alimentaire est crucial pour la perte de graisse, c’est l’entraînement qui vous aide à former vos muscles. Le muscle est le principal contributeur à la puissance de votre métabolisme, et vous ne pouvez pas prendre du muscle sans entraînement.

Un régime parfait sans entraînement dur ne donnera jamais des résultats optimaux. Et l’entraînement intensif avec une mauvaise alimentation ne mènera pas au meilleur progrès. Par conséquent, ignorez les pourcentages et donnez à chaque élément l’importance qu’il mérite.

Source : T-Nation.com