Comprendre ce que les coachs peuvent faire et ne pas faire

Être coach de Crossfit constitue une approche unique dans l’appréhension des phases d’entraînements. Au lycée, certains d’entre nous ont eu à faire à un coach recherchant la performance optimale chez un groupe d’adolescents aux hormones décuplées. Dans un cours de Crossfit classique, les coachs veulent avant tout tirer le maximum de chaque pratiquant, tout en prenant en compte les aptitudes et les capacités de chacun, notamment le genre et l’âge du crossfitteur. Au nom de la responsabilité et pour une meilleure compréhension, il est important pour les athlètes de connaître ce que les coachs peuvent faire et ne pas faire.

un coach de crossfit

Faire: Donner des conseils sur les mouvements. Un bon coach instruira les athlètes sur la technique et leur progression tout en les corrigeant continuellement.

Ne pas faire: Rechercher la perfection tout le temps. En plein milieu d’un workout, même si les coachs seront très attentifs pour conseiller et corriger, c’est l’athlète qui doit comprendre les fondamentaux et les appliquer au workout.

Faire: Ne pas vous faire de cadeaux. Lorsqu’un coach fait le tour de la box pour aider les pratiquants à respecter les bases essentielles d’un WOD, il se peut qu’il intervienne pour vous faire comprendre que vos reps ne sont pas correctes. Le coach vous aidera à les corriger et focalisera son attention jusqu’à ce que vous soyez capable de corriger vos erreurs.

Ne pas faire: Vous tenir responsable de chaque rep chaque jour. Quelques paires d’yeux pour une salle remplie d’athlètes ne détecteront rien. Pratiquez avec respect et prenez le temps de réaliser l’intégralité de l’exercice en suivant les bases. Compter seulement les reps réussis.

Faire: Vous donnez des options pour vous améliorer. Le Crossfit est si modulable que les coachs couvriront en général un certain nombre d’options pour modifier vos exercices et vous donneront des instructions spécifiques pour ceux présentant des difficultés uniques.

Ne pas faire: Savoir exactement à quel point vous vous entraînez. Les coachs peuvent vous dire si quelque chose est facile ou difficile. Mais déterminer l’intermédiaire est beaucoup plus difficile. Donc il revient aux athlètes de sentir si une modification est trop facile ou quand elle est trop dure. Poussez vos limites pour progresser.

Faire: Programmer des workouts pour vous aider à progresser. Les meilleures salles de Crossfit vous donneront un programme spécifique pour améliorer vos performances.

Ne pas faire: Exiger votre présence et imposer des exercices supplémentaires. Par ce que chaque athlète est unique avec ses forces et ses faiblesses, certaines zones nécessiteront une attention toute particulière. Et il incomble a l’athlète de s’attaquer aux WOD’s qui mettent en lumière ses faiblesses tout en y consacrant du temps pour s’améliorer.

Faire: Prodiguer des conseils en cas de blessure. Quand un athlète signale une blessure à son coach, il/elle recevra un WOD modifié ou des suggestions pour le remplacer.

Ne pas faire: Lire dans vos pensées ou se substituer à votre docteur. Les coachs ne peuvent deviner d’éventuelles gênes et connaître le degré de douleur associé. Donc si vous ressentez une douleur, il est important de vous adresser à votre médecin.

Les coachs sont la pour fournir une « boîte à outils » qui doit permettre aux crossfitters d’atteindre leur performance optimale. Toutefois ce sont les athlètes qui doivent mettre en pratique ce qu’ils ont appris de manière intelligente. Le coaching est essentiel pour aider un athlète à être en forme, heureux, et le guider vers la réussite. Mais il est essentiel que les athlètes prennent le contrôle de leur performance et comprennent ce que leur coach attend d’eux, car le coach parfait n’existe pas.

Inspiré et traduit de l’anglais depuis l’article d’Abi Reiland pour Box Life Magazine.

Crédits photos: westlittlerockcrossfit.com, crossfitmayday.com