Pourquoi ‘’être découragé’’ n’existe pas en crossfit

Être découragé ne fait pas partie du langage des crossfitteurs et des crossfitteuses. Ou du moins s’il l’est, ce n’est que de façon passagère ! Faire face à des mouvements compliqués, des charges toujours plus lourdes et des wod intenses : telle est la réalité des tous les crossfitteurs/euses de toutes les box et ceci quel que soit leur niveau.

Comment faisons-nous pour ne pas « craquer » et nous décourager face à tout ce que le crossfit nous demande d’endurer ?

Pourquoi-etre-decourage-n’existe-pas-en-crossfit

Des wod en communauté

Nous ne pouvons pas nous sentir découragés lorsque nous wodons avec tout un groupe derrière nous. Que nous les connaissions bien ou que nous fassions un drop-in pendant nos vacances, nous ne sommes jamais seuls face à nos doutes et questionnements.

Le découragement se lit sur le visage d’un athlète et est détecté rapidement par ses partenaires de wod. Suivent en général des encouragements, des partages de conseils, et surtout la motivation à revenir dès le lendemain pour affronter un nouveau wod.

Toujours un mouvement qui passe

Les muscle ups ou les HSPU ne passent pas durant le wod ? Pas de souci, nous pouvons toujours les mettre de côté et revenir dessus avec des mouvements de skill. En attendant, si nous y réfléchissons bien, il y a toujours un mouvement que nous aimons et que nous maîtrisons dans un wod.

Un coach présent

Le coach voit tout. Même lorsqu’il est en train de corriger un autre athlète, il voit ce que nous faisons et vient vers nous à la seconde où il a terminé avec l’athlète précèdent. Il nous rassure et nous permet d’avancer durant le wod, quitte à l’interrompre (le nôtre, pas celui des autres). Grâce à lui, nous passons outre notre difficulté et pouvons terminer le wod, sans nous sentir découragés.

Des wod à scaler

Une remise en question sur des mouvements qui ne passent pas est normale. Si un jour la charge du wod en RX ou le mouvement de gymnastique en kipping ne passe pas, il y a toujours l’option de scaler ou de les faire en strict. De ce fait, il est rare de se retrouver devant le wod et de penser qu’il est impossible à réaliser.

Toujours une qualif en vue

Être découragé à cause d’un classement d’une qualif. Nous avons mis tant d’efforts à faire et refaire les wod mais nous n’avons pas atteint les objectifs du départ.

Rien n’est jamais définitif en crossfit, il y a toujours une qualif à laquelle s’inscrire et des objectifs à redéfinir.

Un progrès à chaque wod

Un wod en crossfit est tellement dense, avec des mouvements différents qu’il est quasi impossible d’être découragé à la fin d’une séance. Il y a forcément un mouvement que nous avons amélioré, une technique qui nous donnait du mal, mais que nous avons réussi à maîtriser ou une charge que nous avons pu augmenter même s’il ne s’agissait que de 2.5 kg.

Amicalement et sportivement,

Tamara Akcay