Êtes-vous un plutôt un athlète ou plutôt un sportif ?

Dans cet article, et afin de répondre à la question « Êtes-vous un athlète ou un sportif ? », on ne s’intéressera pas vraiment à l’activité ou à la discipline sportive que vous adoptez au quotidien, mais plutôt à la manière avec laquelle vous vous exercez pour vous permettre de vous définir vous-même en tant qu’athlète ou sportif. Il est vrai que la différence entre un athlète et un sportif reste très ambiguë et assez délicate à cerner, surtout avec la facilitation de l’accès aux différentes méthodes d’entraînement via Internet et leur démocratisation dans les salles de sport et les box de CrossFit. Les intéressés arrivent de moins en moins à saisir les lignes qui séparent ces deux notions.

1091202_10151565661496483_1149973986_o

Qu’est-ce qui distingue l’athlète du sportif ?

Dès le départ, nous allons écarter la compétition comme condition essentielle qui définirait ce qu’est un athlète, sinon, que dirions-nous d’une personne qui s’entraîne deux fois par semaine dans une box et qui participe à des rencontres locales d’haltérophilie ou qui dispute occasionnellement des compétitions locales de CrossFit ? En fait, ce qui importe réellement, c’est la manière avec laquelle vous arrivez à harmoniser votre entraînement avec votre style de vie, votre état d’esprit et vos objectifs pour le futur. En effet, les facteurs psychologiques et sociaux influencent votre travail physique bien plus que ce que vous ne le pensez. Vous pourriez nous demander pourquoi faudrait-il distinguer entre athlète et sportif ? Eh bien, c’est pour que vous puissiez mieux vous situer dans votre activité, mieux vous orienter et, par la suite, atteindre plus rapidement vos objectifs, car bien se définir permet de mieux avancer. En vérité, même si un athlète et un sportif réalisent les mêmes activités et s’entraînent de la même façon, la manière avec laquelle ils s’exercent et les raisons pour lesquelles ils s’exercent sont définitivement différentes, le « Comment ? » et le « Pourquoi ? » sont plus difficiles à cerner, mais bien plus décisifs que le « Quoi ? » pour la compréhension de soi et pour arriver à optimiser les efforts fournis ou à fournir. Le but de cet article est donc de vous aider à déterminer les moyens qui vous permettront de mieux vous connaître pour vous exercer de la meilleure manière possible.

Athlète vs Sportif, les différences majeures

La conception de l’entraînement : un athlète axe toute sa vie autour de l’entraînement et des compétitions, alors qu’un sportif intègre l’entraînement dans sa vie, il s’agit là d’une question de priorités. Si vous vous définissez comme un athlète (ou si vous voulez l’être), l’entraînement, la récupération et la compétition doivent être vos plus importantes préoccupations.

Les raisons et les objectifs : la raison d’être et les objectifs d’un athlète doivent être entièrement tournés vers l’amélioration de ses performances dans sa/ses disciplines. Son entraînement sera alors destiné à atteindre un certain degré de performance pour se distinguer de la concurrence. Il ne s’agit donc pas, en premier lieu, d’améliorer son apparence physique ou de s’occuper de sa santé. Le sportif, quant à lui, est plus préoccupé par sa santé, son bien-être, sa condition et son apparence physique que par d’éventuels objectifs de performance, d’endurance ou de force qu’il pourrait se fixer. Les deux états d’esprit sont très différents et leur influence sur votre conception de l’entraînement le sera aussi.

Les douleurs, blessures et traitements : les activités physiques engendrent toujours, à un certain moment, des douleurs et des blessures. Généralement, les athlètes subiront plus fréquemment ces douleurs et ces blessures, à un degré plus élevé, quoique les blessures graves deviennent, également, de plus en plus fréquentes chez les sportifs. Cependant, les athlètes sont prêts à encaisser des blessures parfois graves et à subir des douleurs qui le sont tout autant afin d’atteindre leurs objectifs à long terme. Ce qui n’est pas souvent le cas des sportifs, et c’est parfaitement compréhensible ; si votre but est de rester en bonne santé et d’être physiquement attirant, vous ferez tout ce qui est nécessaire pour éviter les écharpes, les bandages, les opérations et les boitillements pas très esthétiques. Les athlètes aussi évitent ce genre de désagréments, mais pour d’autres raisons. En effet, ils les considèrent comme des obstacles qui vont les ralentir, voire, les empêcher d’atteindre leurs objectifs. En outre, pour un sportif , le traitement des blessures a essentiellement pour but la guérison et la prévention pour éviter d’autres problèmes physiques qui pourraient surgir, il est donc orienté vers le long terme, alors que pour l’athlète, ce traitement visera plutôt la guérison de la blessure pour revenir à l’entraînement le plus rapidement possible et éviter les pertes de temps et de compétences. De ce fait, les athlètes seront plus concentrés sur les compétitions à venir et leur préparation que sur l’état de leurs genoux d’ici 20 ans, s’ils continuent de s’exercer à ce rythme.

Votre position…

Alors ? Après avoir lu ces quelques brèves lignes, avez-vous réussi à vous positionner d’un côté ou de l’autre ? En réalité, il vous faudra fournir un effort individuel pour mieux vous comprendre et pour être prêt à prendre les bonnes décisions aux bons moments. Ceci se fera plus facilement après avoir fixé vos objectifs ainsi que vos priorités !