EST-CE QUE LES ÉTIREMENTS AVANT UN WOD ONT UN IMPACT NÉGATIF ?

On ne cesse d’entendre maintes fois qu’il faut faire des étirements avant toute activité physique. En général, chacun s’y prend de son côté pour s’échauffer. De récentes études à ce sujet ont pourtant présumé que l’étirement peut tout aussi avoir des effets négatifs sur le corps.

D’où cette question : Est-ce que les étirements avant un WOD ont un impact négatif ou non ?

L'echauffement avant une seance de crossfit

Ce qu’on entend par étirement

L’étirement est une pratique sportive pour mettre en condition notre corps avant une épreuve physique et pour diminuer les courbatures après un entraînement. Il vise l’assouplissement du corps. Il minimise tout risque de blessure, augmente la performance sportive et améliore le flux sanguin pendant un effort physique.

Généralement, avant un WOD, trois signes nous disent que notre corps est prêt pour l’entraînement. Ce sont entre autres: l’apparition d’une sueur, l’augmentation de notre pulsation et l’augmentation de notre souffle.

D’après les études faites à ce sujet, l’étirement peut être classé en 2 catégories : l’étirement statique et l’étirement dynamique.

L’étirement statique

L’étirement statique regroupe tout exercice qui consiste à maintenir une position sur une durée déterminée. Chaque position peut durer de 30 secondes à une minute. Ce type d’étirement est réputé pour ses effets négatifs sur notre organisme. En effet, au lieu de porter un éveil sur nos muscles, ce type d’exercice les endort. Chez certains crossfitteurs, on remarque même une baisse de performance en pratiquant ce genre d’échauffement avant le WOD, d’autant plus que cette pratique ne nous met pas à l’abri des risques de blessures. Au contraire, il peut masquer de petites lésions et conduire à de graves blessures dans le futur.

De ce fait, cette méthode d’étirement n’est pas recommandée avant un WOD.

Une crossfitteuse lors d'un echauffement

L’étirement dynamique

Par contre, l’étirement dynamique est l’ensemble des exercices faits en mouvement. Comme il est réalisé en mouvement, il nous aide à atteindre les conditions optimales pour assurer notre entraînement quotidien. Cette progression de l’amplitude et de la vitesse de réalisation de mouvement nous aide à mieux préparer notre corps à des exercices plus intenses comme le WOD.

En outre, on observe aussi une augmentation de notre rythme cardiaque traduisant une meilleure oxygénation. Des exercices techniques peuvent aussi être considérés comme un étirement dynamique. Comme exemple de cette pratique, on note les pompes, les squats, la corde à sauter, le jumping jack….

En bref, les étirements avant un WOD sont indispensables. Il faut juste faire les bons étirements, à savoir ceux qui appartiennent à la catégorie dynamique. Ils se caractérisent par l’exécution des mouvements qui réveillent les muscles, stimulent le flux sanguin et augmentent la chaleur du corps. Après une série d’étirements dynamiques, notre corps est prêt pour un WOD.

Crédits photos: crossfitanaerobic.com, litobox.com, sweatrxmag.com