Du bonheur dans l’assiette

Don’t worry, be happy ! Vous connaissez très certainement cette chanson de Bobby McFerrin sortie fin des années 80. Et bien, « be happy » (ou être heureux), ça passe aussi par l’assiette.

Ceux qui me suivent et me connaissent un peu savent que je ma philosophie est de manger équilibré CAD, manger de TOUT. C’est quelque chose que je répète sans cesse dans les coachings que je donne. Varier au maximum les aliments, quels qu’ils soient afin de répondre au mieux à nos besoins.

J’aborde aujourd’hui un point qui pourra peut-être vous étonner, mais certains aliments ont une influence sur notre moral, notre humeur. Certains peuvent nous plonger dans une sorte de déprime constante, contribuer à élever notre niveau de stress tandis que d’autres peuvent nous aider à positiver. Je ne suis pas occupée à vous vendre du rêve ou une pilule miracle, car on ne va pas vaincre les dépressions avec l’alimentation, mais par contre, difficile de nier qu’il n’y a pas de lien entre les deux.

Des noix et des noisettes

Voici quelques exemples afin de mettre un peu de plus de bonne humeur dans votre vie !

Oméga 3

Les Omega-3 sont des acides gras essentiels. Ce qui signifie que nous ne sommes pas capables de les synthétiser et que nous devons aller les chercher dans notre alimentation. Ils servent à la constitution et l’intégrité des membranes cellulaires, au bon fonctionnement des systèmes cardiovasculaire, cérébral, hormonal et inflammatoire. 

Les oméga-3 ont des propriétés anti-inflammatoires. L’inflammation est un mécanisme de défense de l’organisme face à une agression. Elle accompagne de nombreux maux comme la grippe, les crises de rhumatisme et plus étonnamment l’obésité et la dépression.

Dans des études récentes, les chercheurs ont démontré que les Omega-3 (acides gras polyinsaturés) que l’on trouve notamment dans les poissons gras, les graines de chanvre, graines de lin, l’avocat ou encore les oléagineux contribuent à lutter contre la dépression. Cela se comprend assez facilement, lorsque l’on sait que les omega-3 influencent le fonctionnement des neurotransmetteurs.

L’acide gras oméga-3 exercerait aussi une influence positive sur la maladie d’Alzheimer, sur les enfants souffrant d’ADHD (Attention Deficit Hyperactivity Disorder) et sur les femmes sujettes au baby blues selon The American Journal of Psychiatry.

Les hydrates de carbone

Il semblerait que consommer une grande quantité d’hydrates de carbone (pâtes, riz, pain) et de peu de protéines (viande, volaille) diminuerait le risque de dépression chez les personnes stressées. L’effet positif sur l’humeur d’un régime riche en hydrates de carbone et pauvres en protéines repose sur une hausse de la sérotonine. La sérotonine est connue comme étant un régulateur naturel de l’humeur. Elle a entre autres besoin de tryptophane (acide aminé essentiel), de vitamine B et D pour bien fonctionner. Même s’il est vrai que l’on trouvera cet acide aminé dans les protéines, on a constaté que les autres acides aminés contenus dans les hydrates de carbone, agissant en synergie, permettaient au tryptophane de rejoindre plus facilement le cerveau.

Il est néanmoins important de manger les bons hydrates de carbone à savoir des aliments complets, des fruits, des légumes et sans oublier les légumineuses.

Des tranches de saumon

Vitamine D

La vitamine D est essentielle pour maintenir un bon niveau de sérotonine.

Les chercheurs de l’Université de Toronto, ont constaté que les personnes souffrant de dépression et plus particulièrement de dépression saisonnière, améliorait leur humeur en augmentant leur niveau de vitamine D. On recommande dès lors 600 IU par jour en complément. En été, profitez du soleil et exposez-vous par périodes de 20 minutes en dehors des heures dites chaudes CAD entre 11h et 16h.

Aliments riches en Sélénium

Supplémenter de 200 microgrammes de Sélénium par jour durant 7 semaines améliorerait l’humeur voir même les états légèrement dépressifs, selon une étude réalisée sur 16 individus par la Texas Tech University.

Il est évident que d’autres études ont besoin d’être réalisées, mais il est toujours intéressant d’avoir un apport suffisant en Sélénium. La dose quotidienne recommandée est de 55 microgrammes par jour.

Vous pourrez trouver du Sélénium dans :

  • Les fruits de mer (huîtres, sardines, crabe…)
  • Noix et graines
  • Viandes maigres
  • Aliments complets comme le riz brun, les pâtes complètes, l’avoine
  • Les produits laitiers et les œufs

Doucement avec le café

Chez les personnes sensibles, la caféine peut exacerber la dépression. Et si la caféine est capable de vous maintenir éveillé la nuit, elle ne peut que très certainement avoir une influence sur votre humeur en journée…
Limiter ses apports en caféine ne peut être que bénéfique. N’hésitez pas à faire le test pendant un mois et voyez par vous-même comment vous vous sentez.

Et je terminerai en vous disant de bouger et de faire du sport, cela augmente la production des endorphines et vous permettra d’évacuer votre stress!

Amicalement,

Audrey

Site web : healthybyaudrey.com

Facebook : healthybyaudrey

Crédit photo: bonheurassiette.com

Sources: Power Foods for the Brain, An Effective 3-Step Plan to Protect Your Mind and Strengthen Your Memory de Neal Barnard