CrossFitters : laissez tomber votre ceinture d’haltérophilie de temps en temps !

Les ceintures d’haltérophilie sont un équipement pratique, et l’un des rares qui valent vraiment la peine selon moi. Depuis l’aube du temps Internet, les ceintures ont été au centre des questions concernant leur valeur ajoutée, l’objectif d’en porter et leur utilisation, et vous avez à peu près autant d’opinions sur ce sujet que d’athlètes qui en discutent. Il semble également y avoir beaucoup de confusion et de désaccord sur la façon d’utiliser correctement ce type de ceintures.

Mes règles générales sur l’utilisation des ceintures d’haltérophilie sont assez simples :

  1. Ne pensez même pas à en porter lorsque vous êtes débutant ni à un niveau intermédiaire d’ailleurs.

  2. Une fois que vous commencez à utiliser une ceinture, utilisez-la pour les squats, cleans and jerks au-dessus de 85% environ, sur de longues séries très difficiles lors desquelles le bas du dos fatigue plus vite que le reste du corps ou vos deadlifts les plus lourds.

Les ceintures d’haltérophilie doivent être considérées comme des renforts pour la performance et non pas comme une mesure de sécurité. En d’autres termes, vous devez être suffisamment fort et stable pour soulever des poids lourds en toute sécurité et en toute confiance même sans ceinture. Vous ne devriez pas utiliser une ceinture pour éviter d’être blessé, mais plutôt pour vous permettre de soulever plus de poids dans de meilleures conditions.

La musculation des abdominaux et du dos est une partie importante de l’acquisition de la force et de la stabilité nécessaire, surtout au début de votre pratique, mais il est essentiel d’apprendre à être bien droit et gainé et à le rester tout au long du lift. C’est pourquoi j’encourage les gens à attendre le plus longtemps possible (dans leur carrière et pour un workout donné) avant de porter une ceinture. C’est un moyen facile et efficace de développer beaucoup de force au niveau du tronc sans avoir besoin d’un travail supplémentaire.

Un bon moyen d’améliorer la force de votre tronc si vous avez trop été dépendant d’une ceinture est … d’arrêter de porter autant votre ceinture. Je sais, ce n’est pas convaincant, vous n’allez pas aimer ça, mais laissez-moi vous expliquer.

D’abord, arrêtez d’utiliser la ceinture jusqu’à ce que vous en ayez absolument besoin pour vos lifts les plus lourds, et continuez à repousser cette utilisation au fil du temps, du moment que vous le pouvez. Votre ferez plus confiance à votre force, et tout deviendra plus facile.

Deuxièmement, prévoyez quelques jours d’entraînement lors desquels vous n’utiliserez pas du tout votre ceinture. Ceci s’applique en particulier aux squats, car il s’agit du lift le plus fondamental pour développer la force de votre tronc. Par exemple, si vous avez une routine de squat assez typique avec une journée axée sur le volume, une journée plus légère et une journée plus lourde, laissez tomber votre ceinture pour les deux premiers. Si vous squattez chaque jour, alternez les jours avec et sans ceinture.

La raison pour laquelle vous n’aimerez pas cela, c’est parce que vous allez vous sentir plus faible, et vous devrez peut-être d’abord réduire vos poids d’entraînement. Ne paniquez pas : la force de votre tronc s’améliorera relativement rapidement au fil des workouts. La frustration à court terme vaudra bien les améliorations à long terme.

Il vaudra mieux également commencer à ne pas porter votre ceinture au début d’un nouveau cycle d’entraînement, lorsque vous travaillez encore avec des poids relativement légers qui seront moins intimidants et plus faciles à soulever sans ceinture. Voyez si vous pouvez passer les trois ou quatre premières semaines sans aucune ceinture, puis réintroduisez-la sur vos séries les plus lourdes.

À long terme, maintenez quelques jours d’entraînement par semaine sans ceinture. Une autre option consiste à utiliser une planification à cycles. Commencez chaque cycle sans ceinture, utilisez-la de temps en temps lors des semaines à poids modérés, et utilisez-la autant que nécessaire dans la semaine avec les poids les plus lourds. Bien entendu, n’utilisez pas votre ceinture lors de toutes les semaines de récupération active.

Ne soyez pas paresseux, restez à l’écoute de votre dos et de votre programme d’entraînement. Je vous garantis que vous ressentirez des améliorations de la force de votre tronc en quelques semaines !

Par Greg Everett – Source : Catalystathletics.com