Crossfit : la bataille du mental sur le corps

Nous connaissons tous ce moment pendant le wod durant lequel nous nous sentons fatigués, à bout de souffle où nous voulons faire une pause, ralentir le rythme voir même abandonner.

Pour parvenir à dépasser ce stade, la seule option possible est de prendre le dessus grâce à notre mental. Si nous apprenons à maîtriser notre dialogue intérieur et les pensées négatives qui nous envahissent, nous sommes en mesure de faire faire à notre corps absolument tout ce que nous décidons.

La différence entre un Fran en 10min et un autre à 3min ? Selon Rob Orlando (Athlète des Games), cela n’a rien à voir avec la force physique mais plutôt avec notre faculté à nous mettre dans le rouge et à ne pas s’arrêter.

Sachant cela, comment nous entraîner pour survivre pendant ces quelques minutes qui vont faire mal ?

mental vainqueur crossfit

Apprendre à ne pas reculer devant l’échec

Avoir peur de ne pas y arriver sans jamais essayer est le meilleur moyen de stagner et de ne pas se dépasser. Sortir de sa zone de confort, prendre le risque de charger un peu plus lourd ou de ne pas prendre la pause que l’on avait prévu après les 10 premières rép du wod va certainement nous mettre en doute. Peu importe le résultat, le plus important est de commander notre corps et de se rendre compte qu’effectivement nous pouvons lui ordonner n’importe quelle tâche.

Travailler sur ces faiblesses

Se forcer à appuyer sur ce qui fait mal nous aidera à dépasser nos limites. Travailler uniquement ce que nous aimons, choisir les wod en fonction des mouvements que nous maîtrisons ne nous aide pas à avancer. Le mental ne va pas être mis au défi sur des mouvements « faciles » mais sur des wod qui dès le départ vont nous sembler problématiques.

Mettre en place une stratégie

Faire un wod dans lequel il y a de belles séries de ttb ou de wall balls si nous détestons ces mouvements est l’opportunité d’envisager différentes stratégies afin de calmer son esprit. Exemple : fractionner le wod, prévoir les break et se concentrer sur sa technique d’envoi et de réception du ballon, son grip sur la barre, sa respiration etc. et surtout faire et refaire le wod en notant les améliorations et en se motivant à faire toujours mieux la prochaine fois.

Tromper son mental

Il y a différentes façons de tromper son mental. En se focalisant sur autre chose que les pensées négatives comme la respiration et la technique, en chargeant sa barre avec des petits plates cachés entre les grandes plates, en ne calculant pas ce que l’on charge sur la barre ou encore en se fixant un temps à battre ou en s’imaginant un adversaire imaginaire à nos côtés…

Il y autant de ruses et de techniques qu’il y a d’heures d’entraînement, d’échecs et de tentatives.

A chacun d’entre nous de trouver celle qui fonctionne et de ne jamais abandonner.

Amicalement et sportivement,

Tamara Akcay