Comment garder la motivation pour woder quand il fait froid ?

Se projeter en train de woder lorsqu’il fait moins de 0 degré peut être démotivant. Les jours se sont raccourcis, la nuit tombe plus vite et la température a nettement baissé depuis quelques jours.

Pourtant, si nous ne voulons pas perdre nos acquis et continuer à progresser pour les Open dans quelques semaines nous ne devons continuer à braver le froid et à venir en wod.

Voici quelques conseils qui peuvent nous éviter de cliquer sur le bouton ‘Cancel ‘ du site de notre box.

Crédit photo: CrossFit®* North Arlington

Crédit photo: CrossFit®* North Arlington

Superpositions

Jusqu’ici, rien de nouveau. Il fait froid donc on rajoute des couches de vêtements en arrivant à la box et on les garde jusqu’à ce que l’on se soit suffisamment échauffé.

Des changements de température trop brusques entraînent rhumes, grippes et tout ce qui nous mettrait à l’écart de la box. Pour les éviter, immédiatement après le wod, si nous prévoyons de rester pour nous entraîner sur quelques mouvements, il est conseillé de changer son tee-shirt trempé.

Échauffement

Avec des températures plus basses que la moyenne, l’échauffement dynamique devrait durer le double de temps. À éviter : rester en position statique si nous travaillons en binôme et que nous devons attendre que son partenaire ait fini ses reps.

S’inscrire à une compétition pour la saison prochaine

C’est la meilleure raison pour ne pas lâcher l’entraînement.

En ce moment, c’est la saison des Open. Si nous nous inscrivons maintenant nous serons focalisés sur le premier wod qui débutera fin février.

En bon crossfitteur/crossfitteuse que nous sommes, nous ne pouvons pas nous présenter devant le wod et ne pas assurer. Alors pas question d’annuler les wods.

Se faire un programme juste pour l’hiver

Si s’inscrire à une compétition ne nous dit rien, mais que nous voulons tout de même garder notre niveau actuel, nous devons nous fixer des objectifs simples. Comme passer 2/3 HSPU, 4 pistols ou marcher 5 minutes sur les mains. Essayer de réaliser un mouvement que l’on ne maîtrise pas du tout permet de ne pas relâcher son entraînement et de rester motiver jusqu’à ce que les beaux jours arrivent.

Mettre ses partenaires d’entraînement dans le coup

Si l’on ne vient pas pour nous, nous devons au moins venir pour ne pas laisser tomber ses partenaires d’entraînements. Ils seront là, ils nous attendent et eux aussi ne sont peut-être pas motivés.

Faire un wod à -3 degrés, ensemble, sous les hurlements du coach qui lui reste motivé (on ne sait pas vraiment comment), c’est aussi ça la communauté CrossFit®*.

Visualiser son bien-être après le wod

Nous le savons, après le wod, les endorphines se propageront dans notre corps et nous nous sentirons détendus et de bonne humeur.

Nous ne penserons même plus au froid qui avait glacé nos muscles et nos os en début de séance. De quoi ne pas regretter une seule seconde d’être venu en wod.

Essayer quelque chose de nouveau

Si nous n’avons toujours pas envie de soulever des barres et faire des pull-ups dans le froid, c’est l’occasion d’essayer une nouvelle activité où nous sommes certains que la salle sera chauffée. Yoga, RPM, pilates… En testant de nouvelles activités, nous serons surpris de notre aptitude à réaliser tout ce que l’on nous demande grâce au CrossFit®*.

Une révélation qui nous motivera à revenir en wod afin de progresser, et ce, malgré les températures glaciales.

Amicalement,

TA