Ce qui a changé dans notre vie en commençant le crossfit

Cela fait plusieurs mois que nous nous sommes inscrits à la box. Nous venons plusieurs fois par semaine et commençons à connaître les habitudes des crossfitteurs. Et nous nous surprenons même parfois à les adopter.

Si nous faisons un bilan rapide, nous pouvons bien noter quelques différences par rapport à notre attitude, notre routine et nos relations avec les autres.

Y a-t-il un « après » crossfit ?

ce-qui-a-change-dans-notre-vie-de-crossfitteur

1. Nous parlons en langage codé. Personne ne sait réellement ce qu’est une box ou un wod à part un autre crossfitteur. Donc nous essayons de remplacer box par « salle de gym » ou wod par « série d’exercices », mais la conversation est tout de suite moins passionnante.

2. Nos amis qui ne pratiquent pas le crossfit nous paraissent trop minces et nous pensons qu’ils manquent sérieusement de biceps.

3. La machine à laver n’a jamais autant tourné que depuis que nous nous entraînons 5 fois par semaine. Minimum tous les deux jours, voir tous les jours si nous devons en plus laver le linge de notre famille.

Quelqu’un en tenue de sport s’assoit à côté de nous dans le métro. Est ce qu’il porte des Nano ? Un signe Reebok peut-être ? Non et quel dommage:). Secrètement, nous aimerions lui vanter les mérites et les bienfaits du crossfit, mais nous revenons vite à la réalité et nous ne voudrions pas passer pour un (e) fou/folle.

4. Nous passons notre journée avec de la nourriture à la main. Un fruit, des amandes, un shaker ou une banane, nous sommes tout le temps en train de manger.

5. Avant, planifier les vacances étaient un plaisir. C’est devenu un peu plus compliqué depuis que nous cherchons les box à proximité afin de pouvoir aller faire un drop-in et nous entraîner.

6. Nous ne concevons pas comment la personne en face de nous ne peut pas comprendre que nous ne pouvons pas faire une exception et annuler le wod pour un dîner organisé à l’improviste. Les dîners et les soirées s’organisent dorénavant en fonction de nos jours de repos, à moins que nous arrivions à déplacer le wod dans la journée ou une heure plus tôt. Et là encore, il y a un problème : que vont dire nos partenaires d’entraînement ?

7. Waze prédit un embouteillage qui va durer un petit moment. Aucun souci, nous avons des progrès à faire sur notre grip et le volant de la voiture s’y prête très bien pour ça.

8. L’heure de la pause déjeuner au bureau est le moment où nous passons toutes les vidéos YouTube au crible : tutos des mouvements à améliorer, reportages d’athlètes et nouveaux exercices de mobilité.

9. Le téléphone vibre toutes les 5 secondes. Nous nous sommes fait soudainement 10 amis en plus et nous parlons sur Messenger ; oui même si nous venons de les quitter il y a 20 minutes.

Amicalement,

TA