Pourquoi aimons-nous passer tant de temps à la box ?

À peine après avoir franchi le seuil de notre box, nous entrons dans un monde ou seul compte le Crossfit, les barres et les autres athlètes. Plus rien n’a d’importance mis à part aller jusqu’au bout du wod, se faire plaisir et passer du bon temps avec nos partenaires d’entraînements.

Comment se fait-il que nous ne voyions pas le temps passer lorsque nous sommes à la box ? Et surtout qu’est-ce qui nous donne envie d’y passer des heures ?

Pourquoi-aimons-nous-passer-tant-de-temps-a-la-box

Tout le monde nous connaît (et inversement)

Avant même de mettre un pied dans la box, un sentiment de bien-être nous envahit. L’heure de notre wod est venue et peu importe ce qui nous attend, nous rentrons dans un cocon, une bulle où nous savons que nous serons bien. Tout le monde nous dit bonjour, prend des nouvelles, continue la conversation entamée sur messenger et nous demande si nous sommes prêts à démolir le wod.

Nous connaissons tout par cœur

Les casiers, les vestiaires, la poche de glace, les kettle, les cordes, le désinfectant et la télécommande du chrono…nous pourrions nous y retrouver les yeux fermés. Ce n’est pourtant qu’un grand hangar avec des équipements simples sans miroirs et sans accessoires high-tech, mais il y a quelque chose dans notre box qui fait que nous nous croyons un peu chez nous.

Bonne humeur et rigolade

Le coach nous accueille avec un grand sourire et ne tolère pas la mauvaise humeur. Le Crossfit c’est un sport intense certes, mais qui laisse place à beaucoup de moments de détente et de rigolade. C’est aussi l’endroit où les difficultés qu’elles soient mentales ou physiques sont observées avec un œil positif de sorte que nous ne nous trouvons jamais découragés ou ridicules, bien au contraire.

Des larmes et du sang… pour notre bien

C’est un peu exagéré, mais cela résume bien la mentalité Crossfit : aller au-delà de notre souffrance afin de nous révéler. Nous ne retenons rien lorsque nous sommes en wod, nous sommes vrais et c’est pour cela aussi que nous nous sentons bien.

Pas d’apparence qui compte

Pas de miroirs, juste nos corps et les barres. Quel que soit notre niveau, nous devrions tous être accueillis dans notre box de la même façon. Entre nous, pas de jugement sur notre physique, nous prenons chaque athlète comme il est.

La vie en dehors de la box n’existe plus

Lorsque c’est l’heure du wod, les portables sont rangés, les réseaux sociaux n’existent plus, ni la vie de famille, ni le travail et les soucis.

Le sport en général permet de se vider notre cerveau, mais en Crossfit vu la difficulté des mouvements à exécuter, le temps imparti et le coach qui surveille, cela nous laisse très peu de temps pour penser et c’est tant mieux.

Les copains du wod

Après le wod, il y a tant de choses à faire : ranger le matériel, prendre sa douche, boire son shake de prot, mais surtout discuter de tout et de n’importe quoi avec nos copains de wod.

Assis sur une box, allongés par terre, ou à moitié en train de pousser la porte, nous prolongeons le temps avant de nous dire à demain.

Amicalement et sportivement,

Tamara Akcay