À la rencontre de Crossfit Saint Maximin

Aujourd’hui, nous avons le plaisir d’interviewer le propriétaire de la box Crossfit Saint Maximin, Anthony Gallet.

Vue d'interieure Crossfit Saint Maximin

1. À quel âge et comment êtes-vous venu à pratiquer le crossfit ?

J’ai découvert le crossfit il y a 4 ans à Genève par le biais d’un des propriétaires de la box Crossfit GVA, qui est un ami. J’ai tout de suite accroché à ce sport.

2. Quels sports pratiquiez-vous avant de débuter le crossfit ?

Le crossfit que je ne pouvais pas pratiquer tout de suite de manière assidue. À l’époque, j’étais encore professionnel dans le water-polo et les boxes en France étaient encore assez rares.

3. Pratiquez-vous le crossfit pour le loisir ou en compétition ?

Je pense essayer la compétition en Master maintenant que j’ai un petit niveau dans la plupart des activités qui composent le crossfit. Je préférais attendre de maîtriser tous les mouvements et les techniques avant de m’y confronter.

4. Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le crossfit par rapport aux sports lus traditionnels ?

Tout d’abord, le crossfit est ludique et varié. La polyvalence  est une des clés du plaisir que le crossfit procure dans sa pratique. Ensuite, on y retrouve cet esprit de compétition et de dépassement de soi que j’ai toujours apprécié dans le sport. Enfin, son aspect « santé ». la pratique du crossfit permet de se garder en bonne forme tout au long de sa vie, car il peut être pratiqué à tout âge et c’est une activité transférable à notre vie de tous les jours.

5. Est-ce que vous vous concentrez exclusivement sur le crossfit ou continuez-vous à pratiquer d’autres sports ?

À présent, je fais principalement du crossfit. Mais il peut m’arriver de pratiquer d’autres activités (natation, escalade, ski ,etc.). La polyvalence est vraiment ce que j’apprécie maintenant après m’être spécialisé pendant des années dans une activité.

En plein WOD chez Crossfit Saint Maximin

6. Est ce que vous enchaînez plus d’un WOD par jour ?

Je fais plusieurs WODs par jour (renforcement/WOD ou mobility/WOD). Il ya tellement de choses à travailler, cela peut prendre une vie entière.

7. Selon vous, quelle est l’idée fausse la plus répandue par rapport à la pratique du crossfit ?

Le crossfit souffre de l’idée d’un sport élitiste qui ne peut convenir qu’à des personnes très sportives et de l’image que renvoient les stars de la discipline (très musclées) ainsi que la prédominance de l’haltérophilie lorsque le crossfit est présenté. Les gens ne voient pas l’utilité fonctionnelle de l’haltérophilie, mais juste son côté force et puissant.

8. Quel est votre régime alimentaire ?

Au niveau alimentaire, je suis ce que préconise le QG du Crossfit ainsi que le régime « diet zone » avec des glucides à indice glycémique bas avec une supplémentation en micronutriment zma et oméga 3.

9. À votre avis, quelles sont les erreurs de débutants à éviter ?

Le plus souvent, le débutant veut brûler les étapes et élude les prérequis. La gestion entre technique et intensité me semble très importante chez le débutant. Cependant, on observe plus cela chez les hommes que chez les femmes qui sont un peu plus humbles dans leur pratique et accepte plus facilement d’avancer petit à petit.

10. Un petit mot pour conclure ?

Si j’ai un mot à rajouter concernant le crossfit: « amusez-vous! ». C’est vraiment la première chose que j’explique aux personnes qui viennent prendre des renseignements à la box. c’est une activité ludique et variée que vous ferez au sein d’une communauté qui vous poussera vers le haut!

Site web

Page Facebook