7 astuces que les bons haltérophiles mettent en application

Les haltérophiles expérimentés ont appris ces astuces en commettant des erreurs. Lisez ceci pour en tirer les bonnes leçons et éviter de refaire les mêmes erreurs.

Si vous vous êtes entraîné pendant un certain temps, vous avez sûrement commis des erreurs. Cela fait partie du processus. Mais avoir les astuces pour en faire moins vous ferait certainement gagner du temps et de l’énergie.

Il faut l’admettre, ce serait vraiment super qu’une méthode simple pour atteindre nos objectifs dans les plus brefs délais soit mise au point. Pour l’instant, nous devons nous contenter de passer beaucoup de temps à manier la barre et les poids, et à apprendre ce qui fonctionne vraiment pour progresser. Mais, pour vous venir en aide dans votre progression, voici quelques erreurs à éviter, certaines choses qui méritent réflexion et des astuces à essayer.

1 – Parfois, moins c’est déjà beaucoup

Essayez de limiter vos séances d’entraînement à 60 minutes. L’entraînement pendant plus de 60 minutes peut diminuer les taux sanguins de testostérone et augmenter le cortisol, du moins si vous travaillez très dur et ne marquez pas assez de pauses entre les séries.

2 – Identifiez et respectez votre objectif

Si vous avez augmenté récemment votre entraînement, vous avez probablement senti que vos objectifs se mettaient à changer tous les deux jours. Éviter cette erreur est important si vous voulez faire des progrès. Choisissez un objectif et faites en sorte de l’atteindre pendant au moins 12 semaines, puis réévaluez.

Il en va de même pour les programmes d’entraînement. Il est facile d’être distrait par l’apparition d’une nouvelle « meilleure méthode», mais cela peut conduire à ne jamais savoir si un programme est réellement adapté à vos besoins. Après 3 à 4 semaines d’application stricte d’un programme, vous devrez savoir si c’est le cas. Par contre, sachez que les programmes en rotation hebdomadaire ou bimensuelle ne serviront pas vos objectifs.

3 – Limitez vos choix d’exercices

Aujourd’hui, nous avons accès à beaucoup d’informations, et cela peut être un handicap. Nous pensons trop aux exercices à effectuer. Mais votre entraînement sera beaucoup plus efficace si vous le réduisez à 4-5 mouvements par WOD. Votre session pourrait se résumer en un lift de base, deux à trois mouvements accessoires et un travail direct d’abdos.

4 – Sachez que tous les experts ne sont pas vraiment des experts

L’accès à l’information est devenu trop facile grâce à Internet. En plus, il suffit parfois d’afficher un physique formidable et de connaître ces quelques infos pour devenir « expert ». Faites vos propres recherches sur les personnes auprès de qui vous prenez des conseils. Avoir un corps bien taillé ne signifie pas qu’on est qualifié pour concevoir des programmes d’entraînement personnalisés ou coacher. Il faut savoir reconnaître les vrais professionnels du CrossFit.

5 – Évitez l’approche « taille unique »

Le fait d’avoir un programme standard devrait rendre la vie plus facile, mais malheureusement ce n’est pas le cas. Même si vous avez un entraîneur, vous devez découvrir vos faiblesses. Même le meilleur entraîneur du monde peut ne pas pouvoir détecter vos lacunes. Vous pouvez toujours essayer un programme que vous trouvez sur Internet, mais n’oubliez pas que ce n’est pas parce qu’un programme fonctionne pour votre ami qu’il sera automatiquement bon pour vous.

6 – Faire le « sale boulot »

De nombreux haltérophiles évitent les choses dont ils ont le plus besoin, car ces fameuses « choses » n’ont pas l’air cool sur le papier. Cela pourrait être un exercice unilatéral, un exercice de traîneau ou des exercices lestés. Quel que soit le niveau d’expérience, ce genre d’exercice est long à faire pour tout le monde. Mais si vous ne consacrez pas le temps et l’énergie nécessaires pour gagner en force et travailler vos muscles, vous risquez d’accumuler les blessures. Ce « sale boulot » est, certes, peu réjouissant, mais il devrait être aussi important que tous les autres exercices que vous faites.

7 – Restez toujours un élève

Nous ne finissons jamais d’apprendre. Quelles que soient votre intelligence et votre culture, il y aura toujours des personnes qui en savent plus que vous. Trouvez ces vrais experts du domaine, analysez et comprenez leurs méthodes, lisez leurs livres et essayez par vous-même. Les haltérophiles qui réussissent savent qu’ils ne savent pas tout.

Source : T-nation.com